Archives du 13 juin 2013

Tous au Conseil municipal « Spécial Esplanade » lundi 17 juin à 17h

Publié le 13 juin 2013

vivre-a-grenoble-esplanadeDe très nombreux Grenoblois ont exprimé leur refus du projet lancé par la mairie sur l’Esplanade. L’association Vivre à Grenoble a recueilli plus de 20 000 signatures d’habitants de l’agglomération demandant d’arrêter ce projet. Le maire et sa majorité ont été contraints d’organiser ce conseil municipal spécial où pour la première fois des représentants des habitants pourront s’exprimer avec un temps de parole équivalent à celui des tenants du projet.

Le conseil municipal se déroulera de la manière suivante :

  • de 17 h à 17 h 30 quelques délibérations à voter.
  • A 17 h 30, présentation du dossier Esplanade par la majorité et l’architecte,
  • puis le CCS2 rappellera son avis sur ce dossier
  • et ensuite l’association « Vivre à Grenoble » disposera de la même durée pour exposer ses arguments.
  • Enfin les élus débattront et Vivre à Grenoble pourra donner ses conclusions.
  • Le maire clôturera ce conseil vers 20 h30.

Politique politicienne : fusible à droite

Publié le 13 juin 2013

Alain Carignon entend vraiment revenir aux affaires. Il mène une campagne agressive à Grenoble pour disputer la primaire de l’UMP à M. Chamussy. Tous les moyens sont bons, même des allégations non fondées comme celle laissant croire que l’ADES gérerait le Réseau Citoyen. Si l’ADES soutient activement le réseau et l’a fait savoir dès le début, il n’en demeure pas moins que cette structure est indépendante et autonome. Voir le communiqué de l’ADES du 10 juin 2013 qui démontre que c’est l’ex-maire corrompu qui pilote l’UMP38.

Il en va de l’UMP comme de l’électricité : un fusible (le communicant s’occupant du site internet) permet de protéger le système central. Le communiqué de Carignon mettant en cause l’ADES était donc une erreur du fusible. Cependant, nul n’ignore qu’un fusible qui saute indique qu’il y a un problème plus grave en amont. Donc personne n’oublie à Grenoble que, malgré le temps, certaines méthodes incompatibles avec la démocratie peuvent toujours revenir, car cette réponse « c’est pas moi, c’est l’autre », ne trompe personne.

Direction d’Actis : fin de l’histoire ?

Publié le 13 juin 2013

Dans notre article du 13 mai dernier nous révélions une disposition totalement inédite consistant à recruter dès octobre 2013 un nouveau directeur général, le directeur en place devenant directeur général adjoint. Autrement dit deux directeurs pour le prix de…deux.

Or nous apprenons que cette décision est annulée, ce sera au prochain conseil d’administration issu du scrutin municipal de mars 2014, de recruter le prochain directeur d’ACTIS. Voilà une décision sage et démocratique qui de surcroît va permettre au bailleur social (donc à ses locataires) une économie substantielle.

La précarité énergétique progresse fortement

Publié le 13 juin 2013

Le 11 juin, le Médiateur national de l’énergie a rendu son rapport d’activité pour l’année 2012. Il décrit une détérioration de la situation de très nombreux ménages. Raison de plus pour exiger de nos décideurs locaux (les communes) de gérer les services publics de l’énergie (GEG et CCIAG) avec la plus grande rigueur et efficacité pour que le service soit rendu au meilleur prix, ce qui n’est pas le cas tout particulièrement pour le chauffage urbain.

Voici quelques extraits du rapport du médiateur national.

Lire le reste de cet article »

Trottoirs : la qualité de vie ça compte

Publié le 13 juin 2013

Dans de nombreux endroits de la ville des déchets ménagers (et parfois d’autres origines) restent à l’abandon des jours ou des semaines. Ce n’est pas parce que la collecte des déchets ménagers est de la compétence de la Métro que la ville et son maire sont dispensés de veiller à la propreté, l’hygiène et la salubrité de l’espace public. Il n’est pourtant pas difficile de réagir aux demandes des habitants et d’enlever rapidement déchets et encombrants et verbaliser quand c’est possible.

Lire le reste de cet article »

Commémoration des 40 ans du coup d’état au Chili

Publié le 13 juin 2013

Plusieurs événements dans la cadre de la commémoration 40 ans après du coup d’état au Chili en 1973 et de l’accueil de réfugiés chiliens sur l’agglomération.

Pour le programme complet, voir en ligne ici

Exiliados; Le refuge chilien en Isère, exposition présentée du 14 juin au 21 octobre 2013, au Musée de la Résistance et de la déportation de l’Isère, 14 rue Hébert

Lire le reste de cet article »

Le « Guetta Pan » : à quand un soutien pour la scène locale ?

Publié le 13 juin 2013

Le « Guetta Pan » : un collectif réunissant plusieurs associations organisatrices de soirées invite le public à un grand défilé musical, baptisé « Guetta Pan », dans les rues de Grenoble, le 28 juin pour exprimer leur ras-le-bol. C’est le jour du concert de David Guetta au Stade des Alpes. « La ville met à disposition son plus bel équipement et des moyens importants alors qu’on nous met des bâtons dans les roues… David Guetta est aux antipodes de ce que représente la culture techno » déclarent les organisateurs. Les acteurs des musiques actuelles tenteront donc de prouver que Grenoble dispose d’un atout : « l’existence d’une scène alternative».

Le défilé partira à 18 h du cours Berriat (près de Cap Berriat) pour s’achever au parc Mistral.

Pour des établissements scolaires et des structures éducatives de proximité

Publié le 13 juin 2013

Le Collectif “Pour un collège de proximité” écrit une lettre ouverte au maire de Grenoble pour des établissements scolaires et des structures éducatives de proximité et fait signer une pétition en ligne. Voici le début de cette lettre :

« Le secteur 1 de Grenoble situé au nord-ouest de la ville a énormément changé depuis 10 ans avec la construction de logements dans le quartier Gare-Europole, à la place de l’ancienne usine Lustucru, sur la zone de Bouchayer-Viallet, au Clos des Fleurs et prochainement sur la ZAC de la Presqu’île. L’ensemble de ces programmes immobiliers représentent plus de 10.000 habitants supplémentaires, soit un accroissement de plus de 40% de population par rapport au recensement INSEE 2009 qui dénombrait 27.000 habitants. Et pourtant les infrastructures pour les habitants n’ont pas suivi.

Toutes les écoles du secteur (Ampère, Anthoard, Claude Bernard, Berriat, Buffon, Chorier, Diderot, Jaurès, Macé et Vallier) débordent et les parents interpellent vos services chaque année… »

Pour lire la suite, et signer la pétition, cliquez ici