Archives du 22 février 2014

Rendez-vous citoyens : débat sur la sécurité, ateliers d’écriture

Publié le 22 février 2014

cafeCitoyenRendez-vous de débat avec les citoyens proposés cette semaine par le Rassemblement Grenoble une ville pour tous, à la Maison du rassemblement, 3bis rue Lafayette, à Grenoble

Café citoyen

Sécurité, insécurité… arrêter la démagogie, préférer des solutions efficaces
Mercredi 26/02 (attention : changement de date !), de 18h30 à 20h

Depuis le « discours de Grenoble » de 2010, Grenoble est connue en France pour de bien mauvaises raisons. Les questions de sécurité ne peuvent pas être éludées. Armement de policiers municipaux (fausse solution, vrai problème ?), vidéosurveillance (dite vidéoprotection bien qu’elle ne protège évidemment personne), classement en ZSP, offre insuffisante de travail d’intérêt général pour que cette peine alternative à la prison soit suffisamment développée, médiation, prévention, formation, éducation… Parlons sécurité et sentiment d’insécurité à Grenoble, sans angélisme mais aussi sans caricature.

Réunion animée par Maitre Claude Coutaz, avocat et Raphaël Grandfils, magistrat, délégué régional de Paris pour le syndicat de la magistrature.

 

Les ateliers d’écriture de la ville pour tous

Le Rassemblement “Grenoble une ville pour tous” et Christine Duminy-Sauzeau, spécialiste des ateliers d’écriture de campagne, nous font le plaisir de proposer deux ateliers d’écriture les jeudis 27 février et 13 mars de 18h à 20 :

sur le thème « Grenoble, une ville pour tous », « une ville à taille humaine » : apportez vos mots à cette pratique artistique du langage ! Venez nombreux, aucun pré-requis n’est demandé. Ces ateliers d’écriture sont l’occasion d’échanger dans un cadre de création sur les idéaux qui nous rassemblent, de donner de la force poétique à nos idées. Avec « Une ville par tous », c’est la culture pour tous mais aussi par tous !

Grenoble une ville pour tous : 120 engagements pour Grenoble

Publié le 22 février 2014

ProjetGrenobleUneVillePourTousVignetteLe projet de la liste du Rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes : une invitation au débat sur l’avenir de Grenoble.

Eric Piolle a présenté vendredi le projet de la liste « Grenoble une ville pour tous ». Sur la forme, il y a une grande différence avec le projet du PS : très peu de discours et beaucoup d’engagements concrets, et sur le fond de vraies différences démontrant qu’il y a là une vraie proposition citoyenne de gauche et écologiste qui offre l’alternative à la majorité sortante. Il ne s’agit pas d’un document figé et exhaustif, au contraire c’est l’invitation au débat et à la construction avec les habitants de l’avenir de Grenoble.

Les principaux points de rupture avec la liste des sortants :

Lire le reste de cet article »

Les finances locales dans le projet municipal du PS : la double peine

Publié le 22 février 2014

tirelireDans le projet de J. Safar 2 (PS) il manque un avertissement au lecteur rappelant que Safar 1 n’avait pas tenu les promesses de 2008, notamment sur les impôts, et qu’en conséquence il n’est pas plus engagé par celles qu’il fait en 2014.

Une lecture rapide peut faire croire que la liste PS propose une diminution de la taxe foncière pour le contribuable grenoblois. Malheureusement ce n’est pas si simple que ça.

En fait le seul engagement écrit c’est la stabilité de la somme des taux des impôts (pris sur les ménages) de la Métro et de Grenoble. C’est « le pacte fiscal républicain ».

S’il y a des dépenses transférées de la ville à l’agglo, alors il pourra y avoir baisse de la taxe foncière à Grenoble, mais évidement augmentation égale coté Métro. Donc pour le contribuable cela ne changera rien sur sa feuille d’impôt local. Il y aura diminution d’une colonne et augmentation de l’autre, donc la même somme à payer.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne : corrompu, attente à droite, accord PC / PS, vieilles rengaines

Publié le 22 février 2014

Contrairement à ce que nous avions indiqué, M. Chamussy a bien remplacé le candidat manquant sur sa liste par A. Xiberas, qui était candidat UMP aux cantonales de 2011 à Grenoble. M. Chamussy se félicite de la présence de l’ancien maire A. Carignon sur sa liste : “Il a été le maire, il a un regard et une expérience et a toute sa place sur ma liste de 59 personnes”. Effectivement il a une expérience d’avoir mis la ville en état de quasi faillite et d’avoir vendu les services publics à de puissants intérêts privés. On avait cru comprendre que la tête de liste de l’UMP ne voulait pas trop voir l’ancien maire sur sa liste, il semble avoir évolué et trouve cela bien…

Lire le reste de cet article »

Gaspillages d’argent public : quelques exemples

Publié le 22 février 2014

tirelireIl y a de nombreuses formes de gaspillage d’argent public :

  • les dépenses qui ne servent pas l’amélioration des services publics. Par exemple la préparation de la candidature aux JO de 2018, le stade des Alpes et son parking inutile, les dépenses de propagande (Grenoble Factory), le train de vie exagéré de certains élus… Tout le monde le sait bien et une gestion rigoureuse de la ville permettrait de substantielles économies ;

Lire le reste de cet article »

Accessibilité : les chicanes non règlementaires restent !

Publié le 22 février 2014

Que voulaient les représentants d’une association de personnes handicapées (Cdthed), à qui on a refusé d’assister au dernier conseil municipal le 10 février ?

Pour endiguer la circulation des deux roues motorisées dans certains espaces publics, la Ville de Grenoble a installé des chicanes mobiles. Le problème de ces chicanes est qu’elles peuvent entraver voir interdire l’accès de ces espaces publics à des personnes handicapées se déplaçant en fauteuil électrique.

En 2009, la préfecture a accordé une dérogation pour ces chicanes mobiles avec un modèle type à la clef dont l’amplitude d’ouverture était de 1,30 mètre.

Lire le reste de cet article »

Des panneaux publicitaires à supprimer

Publié le 22 février 2014

L’association « Paysages de France » proteste contre les implantations de grands panneaux publicitaires à Grenoble qui défigurent l’environnement, et demande de les enlever. Leur communiqué annonce une action le vendredi 28 février :

« Un nouveau panneau publicitaire scellé au sol de grand format, éclairé et défilant, a été récemment installé dans un espace arboré et paysagé, situé dans le périmètre de l’Aire de mise en valeur du patrimoine et de l’architecture (AVAP) de Grenoble.

Lire le reste de cet article »