Archives pour le mot-clef ‘spectacles’

Les animaux de cirque : un jugement du tribunal administratif de Grenoble

Publié le 21 décembre 2019

Le 19 novembre 2019, le tribunal administratif valide un arrêté du préfet de la Drôme du 24 octobre 2008 qui a autorisé le cirque Muller à présenter au public dix lions et un hippopotame au sein de l’établissement mobile de présentation au public d’animaux d’espèce non domestiques. Le 9 mai 2017, l’association « One Voice » a demandé au préfet de la Drôme de procéder à l’abrogation de l’arrêté mentionné ci-dessus « en tant qu’il autorise la détention de l’hippopotame et d’autre part de transférer cet animal dans un sanctuaire aux frais avancés de son détenteur. Par courrier du 28 juin 2017, le préfet de la Drôme a fait savoir que le cirque Muller disposait d’un certificat de capacité pour la présentation au public de l’hippopotame, que son établissement était régulièrement autorisé et que lors des contrôles périodiques de ses installations, il apparaissait que s’agissant de l’hippopotame, il se conformait aux dispositions de l’arrêté du 18 mars 2011 fixant les conditions de détention et d’utilisation des animaux vivants d’espèces non domestiques dans les établissements de spectacles itinérants. »

Lire le reste de cet article »

Evolution de la gestion du Stade des Alpes

Publié le 27 septembre 2019
Stade des Alpes

Le vendredi 27 septembre, le conseil de métropole décide d’étudier un nouveau mode de gestion du Stade des Alpes qui est actuellement déléguée à un entrepreneur privé jusqu’au 1er novembre 2020.

Après l’étude des différents scénarios possibles, la métropole abandonne la possibilité d’une nouvelle délégation de service public et garde à l’étude seulement deux scénarios.

« – La convention d’occupation domaniale avec exploitation en interclub : ce modèle repose sur la constitution entre les clubs d’une structure commune qui conclurait avec la Métropole une convention d’occupation du domaine public à titre exclusif (hors événements internationaux). Ce schéma permettrait d’impliquer plusieurs clubs, en les accompagnant vers une responsabilisation en matière d’exploitation de l’équipement, en leur permettant de mieux maitriser « leur outil de production » et de mutualiser les dépenses et potentiellement les produits d’exploitation.

La régie : si cette première solution ne pouvait aboutir, la gestion en régie resterait une possibilité solide. Toutefois, en raison de la complexité technique et des contraintes, elle s’exercerait au moyen de marchés de prestations (maintenance, pelouse, etc.) plus ou moins conséquents. Les prestations non assumées par la Métropole pouvant être placées à la charge des clubs (pelouse, nettoyage …) dans le cadre de la répartition des missions qui serait arrêtée dans la convention d’occupation.

Lire le reste de cet article »

Palais des Sports, enfin de vraies économies (suite)

Publié le 4 mars 2016

Palais des SportsLa nouvelle gestion du Palais des Sports de Grenoble a fait économiser plus d’un million d’euros à la ville en 2015, par rapport à la gestion passée. Cela est simple à comprendre et à analyser. Avant la ville dépensait en moyenne 2 M€ chaque année et maintenant seulement 0,72 M€, voir ici.

Mais les oppositions braquées sur leurs certitudes ne peuvent pas y croire et persistent dans leurs erreurs en ce qui concerne les chiffres. Lors du Conseil municipal, J. Safar a fait référence à des chiffres fournis par un collectif d’habitants « Groupe d’Analyse Métropolitain ». Ce collectif « analyse la gestion du bien commun que font les élus afin de rendre lisible au plus grand nombre des problématiques techniques compliquées, arides mais qui affectent la vie quotidienne des habitants. »

Ce serait bel et bon, mais malheureusement, il conteste cette économie faite par la ville en embrouillant tout, perdant ainsi toute crédibilité.

Lire le reste de cet article »