Archives du 14 janvier 2012

Budget 2012, les élus écologistes avaient raison !

Publié le 14 janvier 2012

Lors du débat sur le budget 2012 de la ville, les élus « Ecologie et Solidarité » avaient montré que le document de présentation du budget présentait une comparaison erronée avec le budget précédent (voir notre article du 22 décembre 2011).

En effet, le document de présentation du budget 2012 indiquait qu’il y avait continuité avec le budget 2011, notamment sur l’épargne nette alors que cette dernière augmentait en réalité de plus de 3 M€, le document incriminé indiquait une évolution de seulement 1 M€. Il était donc possible de baisser les impôts puisque les recettes de fonctionnement étaient nettement supérieures à celles de l’an passé. Le budget a été voté avec une information qui a pu tromper les élus. Lors du conseil, la majorité municipale n’a pas voulu admettre la demande de rectification et certains élus ont même contesté que la situation pour 2012 soit meilleure qu’en 2011.

Lire le reste de cet article »

La droite s’agite et se déchire

Publié le 14 janvier 2012

Les élections législatives approchent et sur la 1ère circonscription de l’Isère (cantons 1, 2 et 4 de Grenoble, cantons de Meylan et Saint Ismier historiquement de droite), la droite UMP commence à se déchirer comme elle l’avait fait en 2007 lors de la primaire entre Carignon et Cazenave. Le conseiller général, adjoint au maire de Meylan et chef de l’UMP 38 se voit disputer l’investiture par la maire de Meylan. Les séances du conseil municipal de Meylan vont être intéressantes à suivre…

A Grenoble, le revenant M. Cazenave se met sur les rangs pour les municipales de 2014 en créant un nouveau parti politique, «Grenoble 2014» et il déclare : « l’UMP en tant que structure est aujourd’hui un parti totalement verrouillé ». Rappelons que l’UMP38 a déjà mis en place un trio grenoblois pour préparer 2014 à Grenoble. A deux ans des prochaines municipales les grandes manœuvres sont lancées.

L’addition s’il vous plaît

Publié le 14 janvier 2012

Alors que l’aménagement du quartier de Bonne touche bientôt à sa fin, la question de l’utilisation des deux pavillons d’entrée (qui avaient servi de postes de gardes à l’époque de la caserne) n’avait pas trouvé de réponse jusqu’à l’année dernière. C’est en effet le 7 juillet 2011 que l’un d’eux devenait par la grâce d’une extension, un restaurant de 100 m2, baptisé « le SÃS », comprendre SENS en phonétique, mais dont on verra qu’il n’a pas le même pour tous. Pas question ici de chercher à combler modestement un petit creux ou à tromper une petite faim, car au «le SÃS» ne vient pas qui veut, mais qui peut. Le jeune chef de cuisine et sa compagne, tous deux par ailleurs à la tête d’autres affaires, ont ainsi créé un genre de maison pour clients sensibles à la poétique des menus (sur la plage, dans un bloc de calcaire crème cuite et feuille croustillante de Safran du Drac, citron hallucinogène…) et à celle de l’addition. Si l’on excepte un menu à 35 € le vendredi midi, le menu unique est à 70 € et celui qui accorde les mets aux vins à 140 €. A la portée de toutes les bourses comme on le voit. Loin de nous l’idée d’incriminer les dirigeants de cette entreprise qui après tout font ce qu’ils sont en droit de faire. En revanche, c’est une nouvelle illustration concrète de la politique municipale dite de gauche, qui cède le patrimoine municipal, le plus souvent à vil prix à des intérêts privés.

Lire le reste de cet article »

M.Vallini fait encore la une

Publié le 14 janvier 2012

Le site Médiapart a rendu publique une information qui courrait depuis plusieurs semaines en Isère : le Président du CGI (Conseil général de l’Isère) est mis en cause pour licenciement abusif en 2010, harcèlement moral et discrimination, par une ancienne assistante parlementaire. La plainte est jugée par le conseil des prud’hommes et a été mise en délibéré au 14 février 2012 (à la Saint Valentin …).

Décidément depuis quelques mois, l’image du nouveau sénateur de l’Isère est sérieusement dégradée, lui qui s’ennuie et déplore l’absence de journalistes au Sénat qu’il compare à un bordel des années 30 !

Lire le reste de cet article »

ZAC Flaubert, une concertation loupée, des habitants floués

Publié le 14 janvier 2012

Le CCS4 (Conseil Consultatif du Secteur 4) a rendu son deuxième avis sur le projet de ZAC Flaubert, il sera annexé à la délibération de création de la ZAC qui passera au Conseil municipal du 27 février. Le moins qu’on puisse dire c’est que cet avis est spécialement gratiné et que la majorité municipale ferait bien de revoir complètement son projet.

L’avant propos de l’avis donne le ton :

« Grenoble, au bout de chaque rue une montagne » (Stendhal) ; Grenoble, au bout de chaque rue une tour… Cabinet Lion ?

Le CSS4 a, de 2005 à 2007, travaillé sur la ZAC Flaubert et rendu un avis présenté en Conseil Municipal. Les membres ont considéré que celui-ci avait été pris en compte par les Elus et les services, ainsi qu’il est écrit sur le compte rendu du Conseil Municipal du 19/11/2007. Aussi, lors de la présentation de la démarche sur la ZAC Flaubert lancée le 15 février 2011, nous avons été très surpris que notre travail n’ait aucunement été pris en compte.

Ayant posé la question au cabinet Lion, sur les raisons de cette ignorance, la réponse résonne encore à nos oreilles « si on laissait faire les habitants ce serait l’anarchie ».

Pour les habitants, si on laisse faire le projet du cabinet Lion, ce sera invivable »

Lire le reste de cet article »

ALPEXPO, la droite joue du pipeau !

Publié le 14 janvier 2012

L’UMP grenobloise essaye de se faire mousser en prenant comme cheval de bataille la SEM ALPEXPO, son vrai nom « Société d’Amélioration et d’Exploitation des Biens de Grenoble et de l’Agglomération ».

Cette société d’économie mixte a pour actionnaires principaux la ville de Grenoble (35%), la Métro (30%), la Caisse des dépôts (11%), le Dauphiné Libéré (6,8%), les Affiches de Grenoble et du Dauphiné (6%), la Chambre de commerce (5%), les banques Crédit Agricole (3%) et Caisse d’Epargne (3%)… Elle est présidée par M. Pilaud, adjoint au maire de Grenoble, et parmi les administrateurs figurent par exemple Mme Fioraso et M. Savin pour La Métro, M. Thiar, Mme Népi et Mme Bon pour la ville, M. Burba pour la chambre des métiers, M. Dumolard puis M. Vaylet pour la chambre de commerce, des représentants du Dauphiné Libéré, des Affiches de Grenoble, du Crédit Agricole, de la Caisse d’Epargne, de la chambre d’agriculture.

Lire le reste de cet article »

Stade Lesdiguières

Publié le 14 janvier 2012

Nous avions indiqué qu’un projet d’agrandissement du stade Lesdiguières sous l’égide du club de rugby (FCG) avait été préparé dans le plus grand secret par le maire de Grenoble et un de ses adjoints. Il était prévu de proposer à vil prix les terrains de tennis, proches du stade, qui appartiennent à la Ville en vue d’une opération immobilière qui aurait financée une extension du stade. Des indiscrétions indiquent que le projet était très avancé et que parmi les promoteurs du projet il y avait un collecteur du 1% patronal pour le logement social, une société anonyme de logement social (qui pourrait loger les salariés d’entreprises adhérentes au club) et une grande enseigne commerciale partenaire important du FCG.

Pour l’instant le projet semble suspendu…

Les Grenoblois, y compris les amateurs de rugby, auront bien du mal à comprendre qu’un second stade soit aidé par la puissance publique, quand l’autre grand stade de football est en sommeil et surtout coûte très cher aux collectivités…

Enquêtes publiques, à vos plumes…

Publié le 14 janvier 2012

Sur Grenoble du 26 janvier au 29 février 2012, deux enquêtes publiques seront ouvertes pour des modifications et une révision du PLU :

  • La modification porte sur la prise en compte des projets Flaubert, Châtelet, Abbaye, JO et Presqu’île, Avenue des Martyrs. La mise à jour des périmètres tramway, la modification des règles de stationnement dans ce périmètre…
  • La révision simplifiée porte sur le projet de l’Esplanade.

Et une information sur l’étude d’impact de la ZAC Flaubert du 20 janvier au 6 février.

Les registres seront disponibles du lundi au vendredi aux heures d’ouverture (8 h à 17 h 50) à la mairie de Grenoble.

A Saint Martin d’Hères se déroule actuellement une enquête publique pour des permis de construire de commerces dans la ZAC Neyrpic où une extension gigantesque des grandes surfaces commerciales est prévue : une opération Géant qui est une véritable opération Casino…

Lire le reste de cet article »

Vœux, des absences remarquées

Publié le 14 janvier 2012

Quelques absences remarquées le jeudi 12 janvier, lors des vœux du conseil municipal au personnel de la mairie. Aucun élu de droite, de l’opposition (UMP) ou de la majorité municipale. Seules les composantes de gauche de la majorité étaient représentées ainsi que l’opposition écologiste. Traditionnellement la droite est favorable à la réduction du nombre de fonctionnaires, il n’est donc pas étonnant que les élus de droite aient boycotté cette cérémonie traditionnelle.

Une situation que l’on peut rapprocher des vœux de la municipalité à la population, où cette fois c’est le public qui était quelque peu épars. Faut-il l’expliquer par une certaine lassitude ? Car avec le temps, l’intervention du 1er magistrat de la ville de plus en plus courte, repose sur des lieux communs. Quelques minutes pour “énergie, rassemblement, solidarité” comme s’il n’avait plus rien à dire aux Grenoblois. A moins que ces derniers n’aient pas vraiment apprécié qu’on les ait pris pour des enfants, malgré la qualité du spectacle… pour enfants, et la présence de F. Cabrel.