Archives du 13 mai 2016

Budget participatif, toujours autant de succès

Publié le 13 mai 2016

budget-participatifL’appel à projets pour accéder à un financement dans le cadre du budget participatif 2016 a été un vrai succès avec 153 projets déposés avant le 7 mai. Ce qui est équivalent à ce qui s’est passé en 2015 (164 projets).

Les projets sont répartis en 12 thématiques : aménagement de l’espace public (48), nature en ville (26), mobilités (13), sport (12), solidarité (11), culture (10), numérique (9), intergénérationnel (8), enfance jeunesse (5), patrimoine (5), économie (3), loisirs détente (3).

Maintenant, les services de la ville vont vérifier que ces propositions répondent aux critères imposés par le règlement :

Lire le reste de cet article »

Budgets des cultures : gardons le sens de la mesure !

Publié le 13 mai 2016

auditorium-MC2Rappelons d’abord une réalité trop souvent méconnue : en France le budget du Ministère de la Culture est concentré à 70% sur les grandes institutions parisiennes. Dès lors en province l’essentiel de l’effort culturel pour soutenir ce secteur repose sur les collectivités locales… à qui l’Etat a décidé de faire supporter l’essentiel de la cure d’austérité imposée pour respecter les plafonds d’endettement européens ! Voilà la première cause des difficultés du secteur culturel, par ailleurs miné par un recours abusif à la précarité de l’emploi.

Drôle de débat qui s’instaure sur les financements des activités culturelles par la ville de Grenoble. On comprend bien que chaque acteur subventionné défende son niveau de subvention ou voudrait l’augmenter, mais dès que la ville s’interroge sur le niveau de financement qu’elle peut allouer à telle ou telle activité et quelle propose une diminution d’une subvention, des réactions passionnelles crient à la remise en cause des activités culturelles, comme s’il était interdit de s’interroger sur la manière dont est utilisé l’argent public. Rappelons simplement que la Constitution impose que les citoyens puissent contrôler l’utilisation de l’argent public et qu’ils ont le devoir de critiquer les mauvaises gestions. Aucun gestionnaire d’argent public n’est en droit d’exiger de recevoir pour l’avenir la même subvention ! La démocratie impose que l’utilisation de l’argent public se discute et qu’il n’y ait pas de situation acquise pour l’éternité. C’est aussi pour cela que la nouvelle majorité a décidé de mettre en place des comités d’avis pluralistes (mêlant élus, personnes qualifiées et citoyens tirés au sort) statuant sur les subventions aux associations et structures culturelles, en rompant ainsi avec la politique du « fait du prince » antérieure et en veillant à la pluralité et au renouvellement des bénéficiaires.

Lire le reste de cet article »

Pour une eau pure dans toute la métropole

Publié le 13 mai 2016

Source de RochefortLa contamination de l’eau de Vif démontre que les conditions pour conserver une eau potable est un combat de tous les instants et exige que les champs de captage soient protégés de toutes les pollutions. Ceci impose que le périmètre de protection soit suffisamment large et que les règles d’interdiction d’implantations d’activités pouvant mettre en danger la qualité de l’eau soient strictes et régulièrement réévaluées.

Nous avons dans la Métropole une chance inouïe grâce à des champs de captage bien protégés et bien gérés à Rochefort (nappe du Drac) et Pré-Grivel (nappe de la Romanche). L’eau qui est pompée dans ces champs provient de l’eau de rivières qui transite longuement à travers du sable qui opère une filtration efficace. C’est l’inverse des eaux prélevées en montagne (exemple le Vercors où la fonction filtration n’existe pas). La capacité de production de Rochefort et Pré-Grivel, excède très largement les besoins de toute l’agglomération et même de la région urbaine…

Les champs de captages de Rochefort sont ceux qui ont le périmètre de protection le plus vaste d’Europe, et sa défense exige une vigilance de tous les instants et les personnels de la SPL Eau de Grenoble Alpes organisent cette défense avec une grande compétence et un sens du service public qu’il faut souligner.

Lire le reste de cet article »

L’évolution des loyers à Grenoble

Publié le 13 mai 2016
FNAIM loyers 070516

©Dauphiné Libéré

Les loyers ne baissent pas à Grenoble contrairement à certaines affirmations de professionnels de l’immobilier grenoblois qui se mobilisent contre l’encadrement des loyers qui existe à Paris et pourrait voir le jour dans l’agglomération prochainement.

Dans une interview au Dauphiné Libéré (7 mai 2016), le président de la FNAIM, déclare : « Cela fait 10 ans que les loyers baissent à Grenoble ». Il rajoute : « Cependant les gens considèrent que les loyers sont toujours trop chers, mais cette notion de cherté est décorrélée des réalités. Par rapport aux villes équivalentes, Grenoble n’est pas chère. Il y a des gens qui n’ont pas les moyens, c’est vrai, mais Grenoble n’est pas chère ».

Lire le reste de cet article »

Etude d’une zone surexposée à la pollution atmosphérique à Grenoble

Publié le 13 mai 2016

AirRhoneAlpesAir Rhône-Alpes a mené une étude sur une zone urbaine surexposée à la pollution atmosphérique. Cette zone est située dans le quartier des Eaux Claires située le long de l’A480, du boulevard Joseph Vallier et le long de l’avenue Rhin et Danube. Cette étude rendue le 31 mars 2016 restitue l’ensemble des travaux engagés, en présentant des résultats de mesures (air et bruit) et de modélisation et propose des actions visant à limiter l’exposition des personnes. C’est une première approche qui devrait être complétée et suivie par d’autres études pour construire un outil au service de la remédiation des zones en surexposition.

Le mieux serait de diminuer la pollution à la source c’est à dire diminuer le trafic automobile sur l’A480 et donc arrêter le projet décidé par le gouvernement de faire réaliser sous concession par AREA, l’élargissement à 2 fois 3 voies de l’A480 au gabarit autoroutier.

Lire le reste de cet article »

Les personnels de ST cherchent un bon PDG sur « le Bon Coin » !

Publié le 13 mai 2016

STMicroEn janvier 2016, la direction de la multinationale ST Microelectronics a décidé de se retirer du marché des décodeurs numériques ce qui conduit à la suppression de 1400 emplois, dont 430 en France, principalement à Grenoble. Les syndicats mobilisent les personnels en demandant à l’Etat (actionnaire) notamment le remplacement de la direction actuelle qui mène une politique selon eux contraire à l’intérêt de l’entreprise et de ses salariés. Pour animer cette revendication, le syndicat CGT de ST Grenoble a mis le 26 avril une annonce sur « le Bon Coin » pour chercher un PDG qui porte vraiment les valeurs de l’entreprise.”

Lire ici.
Le syndicat vient d’écrire aux élus pour leur faire part des inquiétudes des salariés et de leurs propositions pour un changement profond de stratégie industrielle.

Lire le reste de cet article »

Développement du jeune enfant, modes d’accueil et formation des professionnels

Publié le 13 mai 2016

Familles-Enfants-FemmesLa ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes avait demandé en septembre 2015 à Sylviane Giampino, psychologue pour enfants et psychanalyste un rapport sur « le développement du jeune enfant, modes d’accueil et formation des professionnels ». Le rapport a été remis à la ministre le 9 mai 2016. Plus de 120 personnes ont contribué à cette mission. La ministre a insisté pour que les collectivités territoriales en soient les premières destinataires.

Lire le reste de cet article »

Rappel : le lundi de Pentecôte et la journée de solidarité

Publié le 13 mai 2016

CNSAC’est après la canicule de 2003 qui avait vu 15 000 décès de personnes âgées qu’a été voté la loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et handicapées. Au départ c’est le lundi de Pentecôte qui était réservé pour être travaillé sans rémunération sous la dénomination de la « journée de solidarité »

La suppression du caractère férié de cette date été remplacée par un dispositif à la carte, où employeurs et salariés s’arrangent librement pour déterminer la contrepartie du versement, par l’entreprise, de la contribution de solidarité autonomie (CSA) de 0,3% : abandon d’une journée de congé, d’une journée de RTT, voir même augmentation du temps de travail de quelques minutes par jour… La CSA s’applique également aux revenus du capital, toujours au taux de 0,3% (sauf pour les livrets A). Les professions libérales (médecin, avocat, notaire etc.) et indépendantes (artisan, commerçant etc.) ne participent pas à cet effort de solidarité national. À ce jour, tout repose sur les salariés et sur les retraités imposables (depuis 2013).

Lire le reste de cet article »

La pollution atmosphérique dans les grandes villes, étude de l’OMS

Publié le 13 mai 2016

OMSLe 12 mai l’OMS a rendu compte d’une étude menée sur les niveaux de pollution atmosphérique dans 3000 grandes villes du monde de plus de 50 000 habitants. Comme on peut s’y attendre, ce sont les villes dans pays à faible revenus qui sont le plus touchées, 98 % ne respectent pas les lignes directrices de l’OMS relatives à la qualité de l’air, ce nombre diminue à 56 % pour les pays à revenus élevés.

L’OMS rappelle que « la diminution de la qualité de l’air en milieu urbain augmente pour les habitants le risque d’accident vasculaire cérébral, de cardiopathie, de cancer du poumon et de maladies respiratoires aiguës, notamment d’asthme. La pollution atmosphérique est une cause majeure de morbidité et de mortalité… Pendant l’Assemblée mondiale de la Santé, du 23 au 28 mai 2016, les États Membres débattront d’une feuille de route pour une action mondiale renforcée face aux effets néfastes de la pollution de l’air sur la santé.

Lire le reste de cet article »