Archives du 3 septembre 2012

C’est la rentrée… y compris pour :

Publié le 3 septembre 2012
  • 40% des ménages qui n’ont pas pu prendre de vacances (plus de 60% dans certains quartiers)
  • 13 500 ménages grenoblois (19% des ménages grenoblois) qui vivent en dessous du seuil de pauvreté (source Compas études n°2, août 2012) ;
  • 11 700 chômeuses et chômeurs à Grenoble, 25 300 dans l’agglomération grenobloise et 72 200 dans l’Isère (tiens… c’est un nombre que ni le maire, ni l’agglo, ni le conseil général ne rend public pas même dans la rubrique « nano-information ») ;
  • les dizaines d’enfants (que la République a l’obligation de scolariser et protéger) des ménages étrangers expulsés cet été des campements à Saint-Martin-d’Hères, La Tronche… ;
  • les dizaines de milliers de ménages, d’étudiants et jeunes travailleurs qui cherchent désespérément un logement accessible à leurs faibles moyens dans l’agglomération grenobloise…

L’ADES reprend la publication de son hebdomadaire électronique après avoir pris quelques vacances (pas au Cap Nègre, ni dans un Riad de Marrakech).

Quelques faits de cet été à Grenoble ou dans l’agglomération

Publié le 3 septembre 2012

L’école des Buttes à la Villeneuve a été en grande partie détruite par un incendie le samedi 7 juillet 2012, incendie dont on ne connait toujours pas l’origine exacte. Il semblerait que ce soit un problème électrique qui a déclenché l’incendie. Ceci démontre que de gros efforts de maintenance du patrimoine scolaire devraient être faits pour éviter ces catastrophes. Ce qui est le plus choquant, c’est qu’un incendie, heureusement sans conséquences pour les personnes et les enfants (absents à cette date), avait déjà eu lieu dans cette école à la Toussaint 2011 et que cela aurait dû servir d’alerte. La majorité municipale a divisé par deux les investissements dans les bâtiments scolaires depuis 2008. Il faudrait que d’urgence elle redonne la priorité à la maintenance des bâtiments publics au lieu de dépenser dans des opérations de prestige, il est vrai plus médiatiques.

L’évacuation des campements de familles roumaines a repris sans que l’engagement du président de la République de solution alternative de réimplantation ne soit tenu.

Lire le reste de cet article »

Lycée Mounier… le Recteur a encore frappé : le changement, c’est pas maintenant !

Publié le 3 septembre 2012

Les Mounier au rectorat (photo GK, tous droits réservés)

M. Audéoud, recteur de l’Académie de Grenoble est toujours en place, ce qui reste un mystère. Ce fonctionnaire de l’Etat aura tout fait pour essayer de fermer le lycée Mounier. Heureusement, la mobilisation très forte du collectif Mounier a permis d’éviter le pire. Malheureusement le Recteur a empêché la moitié du collège Münch de faire partie du district du lycée en limitant le nombre de classes de secondes à 4 pour la rentrée 2012. Non content d’empêcher le lycée de redémarrer normalement, il vient de déposer plainte contre deux animateurs du collectif (Marc Garnier et Alain Minault) pour dégradations lors d’une manifestation devant le rectorat. En réalité ce qui leur est reproché est d’avoir participé à une action collective au cours de laquelle une peinture biodégradable a servi à “décorer” le parvis du rectorat. Ces deux parents ont été convoqués à l’hôtel de police le 28 août 2012, où ils ont été accompagnés par une trentaine d’éluEs et de militantEs venus protester contre ces manœuvres d’intimidations qui visent à la pénalisation des actions collectives.

Lire le reste de cet article »

Cumul des mandats… suspense insoutenable au PS !

Publié le 3 septembre 2012

Nous avions indiqué les décisions prises par l’immense majorité du PS en ce qui concerne le non-cumul des mandats. Martine Aubry vient de rappeler aux parlementaires (députés et sénateurs) PS qu’ils devaient dans les prochains jours se mettre en règle. A Grenoble cela concerne en premier lieu, le maire M. Destot, et au département, A. Vallini, président du Conseil général qui ont jusqu’au 17 septembre 2012 pour choisir entre leur mandat d’élus locaux ou de parlementaires. Martine Aubry a déclaré le 24 août 2012 : « Quant on appartient à un parti et que 90% des militants votent pour le non-cumul, eh bien on le respecte, ou bien on quitte le parti ».

Lire le reste de cet article »

Que va devenir l’ancien bâtiment de l’institut de géographie alpine (IGA) à la Bastille ?

Publié le 3 septembre 2012

Wikipedia Commons (“freely reuse”)

Le bâtiment de l’ancien Institut de Géographie Alpine (IGA) sur le site du Rabot a été vendu aux enchères par le gouvernement Sarkozy il y a plus d’un an (opération lancée par M. Woerth comme pour un hippodrome). Il a été acheté par un promoteur haut-savoyard (M. Daniel Besson) pour la somme de 1,13 M€. Ce promoteur est le gérant d’une SCI à Annecy le Vieux, au capital social de 8 000 €, mais qui ne rend pas publics ses comptes. Que veut-il en faire, mystère ? Ce qui est surprenant c’est que la ville n’ait pas négocié avec l’Etat l’achat de ce bâtiment de qualité situé au cœur historique de la ville et qui aurait pu être utilisé pour différentes activités. Encore une fois ce sont les promoteurs privés qui ont priorité alors qu’il s’agit d’un site sensible faisant partie du patrimoine grenoblois qui devrait être défendu sans hésitation, mais la majorité municipale a d’autres priorités…

La tarification progressive de l’eau, du gaz et de l’électricité devrait arriver…

Publié le 3 septembre 2012

Le Gouvernement a annoncé le 29 août 2012 qu’une loi sur la tarification progressive de l’eau, du gaz et de l’électricité, favorisant les habitants les moins gourmands en énergie et eau, devrait être votée avant la fin de l’année. C’était une des promesses du candidat Hollande qui visait à garantir l’accès à tous à ces biens essentiels et à inciter à une consommation responsable. Ce dossier a été travaillé par le député isérois socialiste F. Brottes (un député PS qui bosse lui…). L’objectif affiché était de faire sortir de la précarité énergétique huit millions de Français.

Lire le reste de cet article »

Dégradation de la situation sociale à Grenoble

Publié le 3 septembre 2012

Les derniers chiffres de l’INSEE (28 juin 2012) pour la commune de Grenoble indiquent qu’en un an, le nombre de foyers imposables sur l’impôt sur le revenu a diminué et que leur revenu moyen a diminué et, a contrario, le nombre de foyers non imposables a augmenté et leur revenu moyen diminué.

Voici les chiffres sur 3 ans. Les revenus de 2008 et 2007 sont en euros constants 2009 pour permettre la comparaison.

Lire le reste de cet article »

Promotions de zélés

Publié le 3 septembre 2012

M. Carignon a été promu secrétaire général adjoint de la nébuleuse « Les Amis de Nicolas Sarkozy ».

M. Peneau, le complice de M. Carignon dans les affaires grenobloises, que M. Sarkozy avait réintégré à son ministère de l’Intérieur, décoré de la légion d’honneur, et promu préfet de l’Indre, sur proposition de M. Hortefeux et avec l’aide de son conseiller particulier M. Carignon, a été nommé le 1er août 2012 “préfet hors cadre” ; « il sera appelé à de nouvelles fonctions » (secrétaire général adjoint des « Amis de la corruption en Isère » ?) Il doit toujours une partie des sommes qu’il a détournées au conseil général de l’Isère avec son complice M. Carignon.

M. Le Douaron, préfet de l’Isère, a été expulsé le 1er août 2012 de son campement de la place de Verdun pour être promu « préfet hors cadre (hors classe). Il sera appelé à de nouvelles fonctions » (chargé de l’hébergement et du logement des personnes sans domicile ?)

Rentrée peau de chagrin

Publié le 3 septembre 2012

Malgré quelques efforts du Gouvernement pour tenter d’atténuer un peu les effets dévastateurs de la politique précédente de casse du service public, la rentrée scolaire s’annonce plutôt morose. A Grenoble ce sont, entre autres, les locaux, responsabilité communale à part entière, qui sont en souffrance. Et ce n’est pas l’opération de communication du maire en juillet dernier, à la suite de l’incendie de l’école « Les Buttes » qui changera la donne. Profitant d’une visite traditionnelle des chantiers d’été, le maire n’a cessé de marteler que la priorité municipale était la sécurité : « la sécurité, toujours la sécurité ! » indiquant qu’en 2012, la ville consacrait 1,2 M€ pour l’entretien de quelques quatre vingts écoles, soit un peu moins de la moitié du budget dévolu à ce même entretien au cours des dernières années du mandat précèdent (ce qui était déjà bien insuffisant au regard de l’état du patrimoine).

Lire le reste de cet article »