Archives du 13 mai 2013

Nouvelle réunion du réseau citoyen : démocratie locale

Publié le 13 mai 2013

logoReseauCitoyen2Le réseau citoyen se développe et travaille les dossiers municipaux pour participer à une alternative citoyenne à la majorité municipale actuelle. Après avoir réfléchi sur l’urbanisme, il propose aux Grenoblois d’échanger sur la démocratie locale, qui est bien malade à Grenoble, lors de la réunion du mercredi 22 mai à 20 h à la Maison des Associations.

Les réflexions et les échanges porteront sur :

  • la consultation des habitants à la place de la politique de communication qui cherche à imposer sans débat les choix de la majorité
  • le rôle et le fonctionnement du Conseil municipal : chambre d’enregistrement ou lieu de débat public…
  • la place et le rôle des associations et leurs relations avec la mairie.

Pour s’informer ou rejoindre le réseau : http://www.2014grenoble.fr/

La politique financière de la ville : gaspilleuse !

Publié le 13 mai 2013

tirelireDans cette période de crise qui met de plus en plus de personnes dans des situations difficiles, on s’attendrait à voir une gestion financière de la ville rigoureuse et parcimonieuse afin que l’argent public soit utilisé au mieux pour améliorer le quotidien des Grenoblois. Or la réalisation de l’année 2012 montre que la majorité municipale, au lieu de faire des économies a appuyé sur l’accélérateur des dépenses. C’est un peu comme si elle voulait absolument justifier son augmentation des impôts locaux.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne grenobloise : municipales 2014

Publié le 13 mai 2013

Michel Destot a donc pris sa décision en ce qui concerne les municipales de mars 2014 à Grenoble, mais il fait durer le suspens et ne la rendra publique qu’en septembre 2013. Comme nous l’indiquions précédemment il prépare une candidature à un 4 ème mandat, c’est ce qui ressort de l’interview donné le 4 mai à France 3 Alpes. Au moins reconnaît-il un échec de son activité passée : « Le regret, c’est de ne pas avoir été plus efficace, justement, en matière de solidarité pour tous ceux qui souffrent le plus aujourd’hui, qui sont dans la situation de précarité, de souffrance… ». On pouvait alors s’attendre à ce qu’il fixe comme priorité pour l’avenir l’amélioration de la vie quotidienne de tous les Grenoblois. Eh ! bien non ! il reste figé dans ses choix : priorité aux investissements étrangers et français à Grenoble, sans autre précision, c’est un peu court comme vision de l’avenir de la ville.

A droite ça va bientôt être le trop plein de candidatures à Grenoble : l’UMP désignera sa tête de liste en octobre 2013. Pendant ce temps G. Dumolard creuse son sillon et le centre droit (UDI de Borloo) désignera une éventuelle tête de liste en juin 2013.

A Grenoble on aime l’innovation… à ACTIS aussi

Publié le 13 mai 2013

A Grenoble on aime l’innovation, c’est sans doute ce qui explique le curieux et coûteux dispositif qui se met en place pour la nomination d’un nouveau Directeur Général à ACTIS, l’office d’HLM de la Ville de Grenoble.

Au Conseil d’Administration (C.A.) fin mars, la Présidente annonce que le Directeur général en place, a manifesté sa volonté de quitter l’organisme fin Octobre 2014, et qu’il faudra pourvoir à son remplacement rapidement. Cette information a de quoi surprendre puisqu’il revient au nouveau conseil municipal, en l’occurrence à celui qui sera élu en Mars 2014, de désigner le nouveau Conseil d’Administration qui à son tour nommera le nouveau directeur général, comme il est d’usage en toute démocratie digne de ce nom. Or en mars 2013, c’est un autre choix que la présidente actuelle d’ACTIS a imposé au conseil d’administration.

Lire le reste de cet article »

Speaking Fioraso (Parler Fioraso)

Publié le 13 mai 2013

Nanotechnologies, biotechnologies, business-plans, benchmarking, clusters, start up, R&D, Giant… ce vocabulaire jargonnant, destiné aux initiés est la langue naturelle de G. Fioraso. Les Grenoblois se sont depuis longtemps habitués à entendre cette élue « socialiste », vanter les mérites de la compétitivité, de l’attractivité, des marchés, du management et à utiliser un vocabulaire digne des plus fervents partisans du néolibéralisme ambiant. Mais voilà qu’un an à peine, après sa prise de fonction, le grand public et les médias nationaux découvrent la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, à la faveur (ou défaveur) d’un projet de loi présenté en Conseil des Ministres le 20 mars dernier.

La question se pose alors : en quoi la fonction de ministre aurait-elle rendue différente dans ses convictions l’ex adjointe à l’économie de Grenoble, l’ex vice présidente de la Métro, l’ex présidente de Minatec (qu’elle a porté sur les fonds baptismaux technologiques avec J. Terme le patron du CEA)… ? En rien bien sûr.

Lire le reste de cet article »

De Longevialle “solidaire”, ou le mélange des genres

Publié le 13 mai 2013

Il fait vraiment le maximum, tout son possible, Ph Falcon de Longevialle, pour être à la hauteur et mériter la fonction que l’ADES lui a attribuée en début de mandat :  “l’adjoint à l’immobilier”, non content d’avoir accumulé de nombreux exploits depuis 2008, (le dernier en date étant l’hôtel 4 étoiles en train de sortir de terre dans le parc Hoche) démontre une fois de plus qu’il ne craint pas le mélange des genres. Dans une publication gratuite conséquente de 130 pages qui collecte les annonces immobilières, ventes et promotions, de près d’une centaine d’agences immobilières de Grenoble, Grésivaudan et pays Voironnais, Ph de Longevialle donne de sa personne, photo à l’appui.

Lire le reste de cet article »

Incivilités, ras le bol ! Que fait le maire ?

Publié le 13 mai 2013

Le Conseil d’administration de l’Union de Quartier Villeneuve 1 dénonce dans son journal « Traits d’Union » l’accélération des incivilités dans le quartier de l’Arlequin et particulièrement dans certains halls d’entrée et certaines coursives. Des habitants témoignent de l’insécurité qu’ils vivent au quotidien, de leur fatigue, du stress, de leur ras le bol… Tout ce qui pousse certains à essayer de vendre leur appartement même à des prix dérisoires pour fuir ces incivilités quasi permanentes. La plupart se sentent abandonnés devant l’incapacité de la puissance publique à agir, comme en témoignent des habitants du Village Olympique, de Teisseire et de Mistral.

Sébastian Roché, sociologue, directeur de recherches au CNRS, spécialiste des questions de sécurité et de délinquance explique (voir sur son blog) : “Grenoble, comme la plupart des grandes villes de France confrontées à ces phénomènes, n’arrive pas à produire les outils d’analyse globale qui pourraient lui permettre d’apporter des solutions sur le long terme. C’est comme si vous priviez un médecin de son matériel. Sans ses outils, il ne peut pas poser de diagnostic et encore moins prescrire un remède efficace. C’est le problème récurrent du système administratif français. La responsabilité est avant tout politique, selon moi. Le constat de cette situation est posé depuis des années et rien ne change. C’est stupéfiant !”

Lire le reste de cet article »

Pas de Foire des Rameaux dans le Parc Paul Mistral

Publié le 13 mai 2013

L’Esplanade a une fonction évènementielle tout à fait unique dans l’agglomération. Depuis 1934 elle accueille la Foire des Rameaux qui est une des plus grande foire d’Europe et dont le succès populaire et indéniable grâce à sa disposition géographique. Elle accueille également tout au long de l’année d’autres évènements sous chapiteaux. Lors de la signature de la pétition lancée par « Vivre à Grenoble » contre le projet de la ZAC Esplanade de très nombreuses personnes ont signé pour défendre ce lieu historique et sa capacité à accueillir des grands évènements qui servent autant au rayonnement de l’agglomération que les activités « high tech »

La mairie est incapable de trouver un autre lieu pour accueillir la foire des Rameaux, après avoir essayé vers Alpexpo, voila qu’elle propose sans aucune étude le Parc Paul Mistral. Mais la réaction des Grenoblois ne s’est pas fait attendre. La mairie ferait mieux de repenser complètement le projet de la ZAC de l’Esplanade, plutôt que de laisser croire depuis plusieurs années qu’elle est en passe de trouver un nouveau site.

On ne peut qu’être d’accord avec la lettre que l’Union des habitants du quartier Exposition Bajatière (UHQEB) a envoyée le 16 avril 2013 au maire :

Lire le reste de cet article »