Archives du 12 juillet 2013

La démission de J-M. Uhry : ahurissant !

Publié le 12 juillet 2013

Coup de théâtre à la Métro. Le Vice-président chargé de l’environnement, du développement durable et de l’énergie-climat a démissionné de sa délégation “environnement”. Jean-Marc Uhry n’a pas supporté que M. Destot et M. Baietto interviennent auprès du Préfet de l’Isère, sans l’avertir, pour repousser après les élections municipales l’enquête publique sur le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA). Il faut dire que depuis des années J-M. Uhry essaye de faire comprendre, en vain, à ses colistiers du PS que la lutte contre la pollution atmosphérique est prioritaire puisqu’il y a atteinte lourde à la santé publique. Les décisions importantes sont toujours repoussées …

Lire le reste de cet article »

Finances de Grenoble de 1982 à 2012

Publié le 12 juillet 2013

L’ancien maire, A. Carignon n’a pas honte de présenter un bilan mirifique de ses 12 ans de mandat (1983-1995) qui se sont terminés par la case prison suite à sa condamnation pour corruption. Il est facile 20 ans après, de faire croire que tout était beau et que les Grenoblois vivaient des moments idylliques à cette époque, si on ne précise pas comment et qui a en a fait les frais. Les Grenoblois ont payé cette période au prix fort et n’ont toujours pas fini de payer la furie dépensière de ce maire fabuleux. Ce dernier expliquait que le creusement de la dette était la conséquence de l’effort inédit d’investissements. Il s’agit bien entendu d’un gros mensonge. De 1983 à 1995 la dette a augmenté d’environ 150 millions d’euros (voir graphique), mais sur ces 150 M€, les 2/3 sont dus à une augmentation frénétique des dépenses de fonctionnement.

Grenoble1982-2012BPdette Lire le reste de cet article »

Aquapôle, enfin en régie !

Publié le 12 juillet 2013

Le Conseil de Métro du 5 juillet vient de décider que la station d’épuration des eaux usées, Aquapôle, sera désormais gérée par la puissance publique. Le Président de la Métro estime dans une déclaration (pour minimiser l’incident lié à la démission de J-M. Uhry), qu’il s’agit d’une décision essentielle : « Lors du conseil du 5 juillet, 80 délibérations ont été votées. Certaines essentielles pour la vie de nos concitoyens… je pense au retour en régie de la station d’épuration Aquapôle que l’élu écologiste (G. Kuntz, ndlr) a qualifié de « délibération des plus importantes»…

Il est vrai que l’implication des écologistes dans ce dossier a été très importante depuis des années.

Lire le reste de cet article »

Urbanisme toujours plus haut et plus cher

Publié le 12 juillet 2013

Au carrefour du Cours de la Libération et de la rue des Alliés (au point dit de convergence dans le PLU), un promoteur privé se propose de construire une tour de 50 mètres de haut (R+16 étages) avec plus de 90 appartements. Comme le dit sans rire l’adjoint à l’immobilier : « La hauteur ? Elle est dans les gènes de Grenoble, c’est la montagne » ! Une réunion publique très mal annoncée a tout de même attiré une centaine d’habitants opposés à ce projet qui agresse directement des petites maisons et petits immeubles voisins.

Lire le reste de cet article »

Les retombées de Tchernobyl, ça se corse !

Publié le 12 juillet 2013

NucleaireSTOPLe ministre de l’environnement en 1986 avait affirmé que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté aux frontières. Ce ministre s’appelait A. Carignon ! Depuis des études épidémiologiques essayaient de trouver les conséquences sur la santé des retombées radioactives. Une très vaste étude européenne avait déjà pointé l’existence d’une corrélation entre le degré d’exposition des pays européens au nuage radioactif et l’augmentation des pathologies thyroïdiennes.

Mais en France et notamment en Corse le discours officiel consistait à nier toute conséquence du passage du nuage. Comme le dit le rapport de la commission lors de la réunion de l’assemblée de Corse du 4 juillet :

« Alors que notre île a été l’une des régions françaises les plus exposées aux retombées du nuage ukrainien, le manque de réactivité des autorités compétentes d’abord, qui a été dans les suites immédiates un mensonge d’état, l’absence de données précises indiquant la réalité de cette contamination, les carences enfin –pour ne pas dire plus- des enquêtes effectuées par les organismes officiels avaient créé une situation délétère de confusion et polémiques… »

L’assemblée de Corse a décidé en 2011 de lancer une étude approfondie sur l’impact de Tchernobyl en Corse, elle a été confiée à une équipe italienne de haut niveau qui a dépouillé 14 000 dossiers médicaux.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne : De Longevialle, Carignon, Destot, sociauxDem

Publié le 12 juillet 2013

On vous l’avait bien dit, l’adjoint à l’immobilier est le prototype de l’homme de droite qui essaye de se camoufler au centre. Pour lancer sa campagne électorale, il déclare qu’il va falloir : “faire mieux avec moins de moyens” et donc “rationaliser, notamment les équipements et les services publics”. La rationalisation à la « de Longevialle » signifie priorité au privé comme il a su si bien le faire durant ce mandat en politique immobilière.

Alain Carignon se présente comme le défenseur de la santé des Grenoblois agressés par la pollution atmosphérique. Il ne manque pas d’air (pollué). Lui qui a observé avec beaucoup de pertinence que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière se permet de déclarer que Grenoble est la seule agglomération en France à connaître une augmentation de cancers de la thyroïde !!!

Lire le reste de cet article »

ALPEXPO, le gouffre est ouvert

Publié le 12 juillet 2013
Photo DR

Photo DR

Que ce soit au conseil municipal ou à la Métro, c’est décidé : l’argent public est mobilisé pour maintenir à flot cette entreprise. Les collectivités vont verser 5,4 M€ sans discuter, pour essayer d’apurer les pertes et recapitaliser la SEM. Quand on voit que quelques dizaines de milliers d’euros sont refusées à des associations travaillant dans la solidarité on croit rêver !

Lire le reste de cet article »

Les Etats Généraux et Généreux des Associations (EGGA)

Publié le 12 juillet 2013

Ne ratez pas les six jours de fête et de prise de tête, pour des Cahiers de l’Espérance, du 17 au 22 septembre 2013

Du mardi 17 au dimanche 22 septembre 2013, toutes les associations sont appelées à s’exprimer en différents points de la grande région grenobloise, vallées et montagnes, villes et campagnes. Plusieurs associations ont souhaité restaurer les fêtes du calendrier républicain de 1789, renouant avec les Etats Généraux et en leur associant la générosité des Associations. L’année commençait alors, le 22 septembre, date de l’équinoxe d’automne et se terminait par cinq jours de fête : le 17 septembre, jour de la Vertu, le 18, jour du Génie, le 19, jour du Travail, le 20, jour de l’Opinion, le 21, jour des Récompenses.

Ces journées festives et réflexives devront déboucher sur la rédaction de Cahiers de l’Espérance recensant les propositions et les projets qui seront soumis aux candidats aux élections municipales de mars 2014 dans toutes les communes de la région de Grenoble.

Au même moment, en France, d’autres initiatives similaires verront le jour organisées par le Collectif des Associations Citoyennes à partir d’une pétition «Non à la disparition des associations» ayant recueillis 4200 signataires.

Lire le reste de cet article »