Archives du 22 avril 2016

Journée « Portes Ouvertes » au Centre Horticole de la Ville de Grenoble

Publié le 22 avril 2016
groupe-visite-serres

© Omar Mahdi

Samedi 23 avril 2016 de 10h à 17h : c’est l’occasion pour les Grenoblois de découvrir l’envers du décor des espaces verts ! Visiter les serres,  voir le fonctionnement du semoir horticole, s’initier à l’art floral, se renseigner sur les jardins partagés de Grenoble.

Venez nombreux au 34, rue des Taillées à Saint Martin d’Hères.

Etude d’impact ou pas étude d’impact pour « Cœurs de villes, cœurs de métropole » ?

Publié le 22 avril 2016

CoeursVilleLors du Conseil municipal du 18 avril, à propos de la délibération sur le projet d’élargissement de la piétonisation du centre-ville et de la création de pistes cyclables sur Rey/Agutte-Sembat/Lyautey, les oppositions (droite et PS) n’ont cessé d’exiger de faire une étude d’impact telle que décrite dans le code de l’environnement. Une telle étude d’impact est-elle nécessaire et obligatoire ?

Évidemment non. Dans certains cas l’administration peut obliger tout de même à faire une telle étude pour les seuls les projets identifiés par l’autorité environnementale (à la préfecture de région) comme étant susceptibles d’avoir des incidences négatives notables sur l’environnement. L’annexe à l’article R 122-2 du code de l’environnement donne tous les cas où cette solution peut se produire.

Lire le reste de cet article »

Exclusif : une interview de l’adjoint aux finances de Grenoble

Publié le 22 avril 2016

Hakim SabriLe 4 avril 2014, le conseil municipal désignait le maire et ses adjoints. Hakim Sabri a été nommé 2ème adjoint en charge des finances. Entre 2008 et 2014 il était conseiller municipal d’opposition dans le groupe « Ecologie et Solidarité » et durant ces 6 années il a présenté chaque année un budget alternatif au budget de la majorité gauche-droite qui, à peine réélue, augmentait le taux des impôts locaux de 9 % après avoir promis de ne pas le faire !

Hakim Sabri connaissait donc la situation financière de la ville, mais il ne s’attendait pas à la trouver dans une situation aussi dégradée et a découvert quelques semaines après sa prise de fonction la décision du gouvernement de diminuer massivement les dotations de l’Etat aux collectivités qui sans réaction rapide de la part de cette nouvelle majorité aurait conduit la Ville vers une mise sous tutelle.

Deux ans après, voici l’analyse que porte l’adjoint sur les finances de la ville et son jugement sur ce qu’apportent les oppositions au débat public sur ces questions.

Lire le reste de cet article »

« Face aux arnaques de banques : résistance !! »

Publié le 22 avril 2016

dette-publiqueLe « collectif pour un audit citoyen de la dette publique (CAC38) » organise jeudi 28 avril 20 h à la Maison du Tourisme une soirée sous ce titre. Il s’agira d’abord de dénoncer les méfaits de la finance qui ont conduit des collectivités à souscrire à des emprunts toxiques. L’agglomération n’a pas été épargnée par ces pratiques, puisque par exemple la Métro a signé de tels emprunts auprès de DEXIA pour financer les travaux du stade. Voir à ce sujet ce billet de l’ADES ou cet article récent de la Gazette des Communes.

À cette soirée sera invité Patrick Saurin auteur de « Emprunts toxiques, une affaire d’État », membre de SUD BPCE, du CAC, et du Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM).

Lire le reste de cet article »

Encore un jugement condamnant les excès d’autorité de l’ancien exécutif de la Région

Publié le 22 avril 2016
Les "Mounier" aux voeux de la Région (Photo PM, tous droits réservés)

Les “Mounier” aux voeux de la Région (Photo PM, tous droits réservés)

Ce n’est pas sans rappeler l’affaire du lycée Mounier où d’autorité le Président de la Région (JJ. Queyranne) avait décidé la fermeture du lycée alors qu’il était prévu par le conseil régional de le reconstruire au même endroit. Pierre Mériaux alors conseiller régional avait déposé avec succès un recours au tribunal administratif. Le 17 mars 2016 le tribunal administratif donne raison à deux anciens conseillers régionaux (Pierre Mériaux et Corinne Bernard) sur un autre dossier et qui rappelle que l’exécutif doit appliquer les décisions et les règles imposées par les lois et le délibératif. Ce rappel peut être utile dans la situation actuelle où l’exécutif régional mené par L. Wauquiez fait preuve d’un autoritarisme très critiquable.

Voici les détails de cette histoire montrant les dysfonctionnements de l’exécutif régional.

Lire le reste de cet article »

Environnement : le climat et la pollution de l’air, préoccupations principales des Français

Publié le 22 avril 2016

Developpement-DurableLe Commissariat général au développement durable publie son baromètre annuel des préoccupations environnementales des Français en 2015, publié dans la revue « Chiffres & Statistiques » n° 750 d’avril 2016 sur les opinions et pratiques environnementales des Français.

« En 2015, les Français expriment de manière accrue une préoccupation à l’égard de la pollution atmosphérique, tant sur le plan global que local. À l’instar de la lutte contre le changement climatique, l’amélioration de la qualité de l’air est devenue l’un des principaux enjeux environnementaux pour l’opinion publique. Du point de vue des ménages, ce n’est toutefois pas à eux d’agir en priorité pour protéger l’environnement, mais aux pouvoirs publics. Avant d’envisager de renoncer à l’usage quotidien de leur voiture, les enquêtés attendent au préalable que l’offre de transports en commun s’améliore. En matière de consommation, près de la moitié des enquêtés déclarent avoir récemment acheté des produits issus de l’agriculture biologique ou porteurs d’un label écologique. Soucieux de privilégier la production locale, les Français se montrent également disposés à acheter davantage de produits respectueux de l’environnement si cela ne leur coûte pas plus cher.

Lire le reste de cet article »

La prochaine réforme de la DGF analysée

Publié le 22 avril 2016

Senat2Au Sénat, la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation a analysé en détail la réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF) votée fin 2015. Cette réforme n’a pas été mise en place par le gouvernement en 2016, mais elle pourrait ressortir prochainement pour une application dès 2017 en plus de la baisse des dotations que le gouvernement maintient malgré les protestations de la grande majorité des élus locaux.
Une réforme de la DGF versée par l’Etat aux collectivités est nécessaire car les modes de calculs actuels sont très inégaux et certaines collectivités riches sont mieux traitées que beaucoup de collectivités en difficulté.
Pour mesurer les impacts de cette réforme, les sénateurs ont demandé au cabinet Klopfer, qui est expert reconnu en la matière, d’en faire une étude détaillée.

Lire le reste de cet article »