Archives du 13 janvier 2017

Agenda

Publié le 13 janvier 2017

Le mardi 17 janvier à 20 h, le Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes organise un café citoyen sur le thème : « Les biens communs » à la Maison des Associations rue Berthe de Boissieux à Grenoble. Les “Communs” peuvent faire référence à la notion de “Biens Communs” : Ce peut être l’air, l’eau, les savoirs, les logiciels et les espaces sociaux, et bien d’autres choses qui rendent possible la vie quotidienne et le bon fonctionnement de notre société. De nombreux biens communs sont cependant menacés – ils sont ôtés à la collectivité, commercialisés, détruits de manière irréversible. Les Communs privilégient la valeur d’usage des ressources (l’intérêt pour les individus et les collectivités) plutôt que leur valeur d’échange (leur monétisation). Cette approche permet de penser le développement territorial, l’organisation urbaine, la relation entre producteurs et consommateurs…, contribuant ainsi à renouveler la façon dont le développement durable est aujourd’hui envisagé. Ainsi, coopération versus concurrence, Biens communs et nouveau modèle social, crise de la verticalité de la Ve République, soutenabilité, gestion municipale de l’eau, du chauffage urbain, de la distribution de l’électricité, monnaie locale, droit d’usage versus droit de propriété… font partie des quelques questions parmi tant d’autres que pose la thématique des communs.

Lire le reste de cet article »

Etrangers et immigrés à Grenoble

Publié le 13 janvier 2017

 Suivant les derniers chiffres du recensement (données 2013), il y a 25 588 immigrés à Grenoble, soit 16 % de la population. Le nombre d’étrangers présents dans la commune est plus faible 17 334 (soit 10,8 % de la population) compte tenu des définitions retenues par l’INSEE. « Selon la définition adoptée par le Haut Conseil à l’Intégration, un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l’étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. Certains immigrés ont pu devenir français, les autres restant étrangers. Les populations étrangère et immigrée ne se confondent pas : un immigré n’est pas nécessairement étranger et réciproquement, certains étrangers sont nés en France (essentiellement des mineurs). La qualité d’immigré est permanente : un individu continue à appartenir à la population immigrée même s’il devient français par acquisition. C’est le pays de naissance, et non la nationalité à la naissance, qui définit l’origine géographique d’un immigré. »

Lire le reste de cet article »

Epidémie de grippe, la région Rhône-Alpes très touchée

Publié le 13 janvier 2017

Pourquoi la région Auvergne Rhône-Alpes est très touchée, plus que d’autres régions, par l’épidémie de grippe ? Des mauvaises langues nous ont expliqué que c’était depuis l’arrivée de la droite dure à la présidence du Conseil Régional !!! C’est peut-être un peu exagéré.

Grâce au « réseau Sentinelles » on peut suivre semaines après semaines l’évolution des activités épidémiques.

« L’Institut national de la santé et de la recherche médicale et l’Université Pierre et Marie Curie ont développé, à partir de 1984, un système d’information basé sur un réseau de médecins généralistes en France métropolitaine, appelé le réseau Sentinelles. Depuis octobre 2015, le réseau s’est ouvert aux pédiatres libéraux. Il permet la constitution de grandes bases de données sur plusieurs maladies, avec la description de cas individuels vus en consultation de médecine générale et pédiatrique, à des fins de veille sanitaire et de recherche. »

Lire le reste de cet article »

Evolution du budget de la culture à Grenoble

Publié le 13 janvier 2017

Pour mieux comprendre comment se structure le plan de sauvegarde des services publics locaux (2016-2018) il est intéressant d’examiner, par exemple, comment évolue depuis 2015 le budget de fonctionnement de la culture. Contrairement à ce que dit la rumeur publique, les choix faits ne sont pas issus d’une gestion d’austérité comprimant les dépenses n’importe comment. Des priorités politiques ressortent clairement pour organiser une sauvegarde des services les plus essentiels.

Par exemple, si la diminution consécutive à la baisse des dotations de l’Etat avait été faite proportionnellement au poids de chacun des grands postes d’activité de la commune, la perte du budget des bibliothèques aurait dû être de plus de 0,5 M€ entre 2015 et 2017. Or le budget des bibliothèques est resté constant à 8,4 M€. Il augmente même en pourcentage.

Lire le reste de cet article »

Deux élus quittent la majorité municipale

Publié le 13 janvier 2017

Mme Richard-Finot et M. Tuscher ont décidé de quitter la majorité municipale grenobloise suite à leur désaccord avec le plan de sauvegarde des services publics locaux, en créant un groupe « Ensemble à gauche ». Cette décision d’éloignement était en préparation depuis des semaines et le désaccord s’est cristallisé lors de leur abstention sur l’ensemble du budget 2017. Contrairement à ce qu’ils expliquent, la majorité ne s’est jamais engagée à construire le budget avec les habitants ce qui est impossible tant que les mécanismes budgétaires ne sont pas compris par un grand nombre d’habitants et même d’élus ! L’engagement (n°8) qui a été pris lors de la campagne électorale proposait de seulement débattre du budget avec les habitants avant le vote en proposant divers scénarios, ce qui a été fait. Jamais une majorité municipale n’avait fait cela auparavant. Autre inexactitude avancée par ces deux élus, ils ont eu accès à l’ensemble des données budgétaires pour préparer le budget comme tous les autres élus de la majorité.

Souhaitons que ce nouveau groupe mène un débat d’une autre qualité que celui proposé par les groupes d’opposition actuels.

« Cœurs de villes, cœurs de métropole », les dernières nouvelles

Publié le 13 janvier 2017

Le président de la Métro, le président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC), le vice-président de la Métropole délégué aux espaces publics et à la voirie et le maire de Grenoble, ont présenté le bilan de la concertation sur le projet CVCM (Cœurs de villes, cœurs de métropole) qui va augmenter la piétonnisation du centre de l’agglomération afin de le revitaliser. La concertation a démontré l’adhésion globale de la population aux grands objectifs du projet, même si la polémique se poursuit sur la suppression des voitures sur l’axe Agutte-Sembat, Rey.

Les responsables métropolitains et communaux ont annoncé que le Conseil de la métropole du 3 février prendra des décisions importantes qui seront ensuite prises en compte par le conseil municipal de Grenoble le 6 février.

Lire le reste de cet article »

Les aides au logement social à la métropole

Publié le 13 janvier 2017

Il s’agit de ce qu’on appelle les aides à la pierre, c’est-à-dire les subventions aux bailleurs sociaux pour la production de logements sociaux (neufs ou existants). Il y a des années, l’Etat a délégué à la Métro ses aides à la pierre, mais malheureusement ses versements diminuent ou disparaissent, par contre la Métro maintient à un bon niveau les subventions afin que les constructions en logements sociaux se développent, car il y a un manque important de logements sociaux dans l’agglomération (8000 demandes nouvelles en attente, hors mutations). Encore un élément démontrant le désengagement de l’Etat dans les politiques publiques.

Lire le reste de cet article »