Archives du 5 mai 2017

Agenda

Publié le 5 mai 2017

calendrierLundi 8 mai à 18 h à Fontaine dans le parc près de la mairie, le collectif d’associations « 17 octobre 1961 » organise un hommage aux morts durant les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata qui eurent lieu à partir du 8 mai 1945. C’est l’occasion de rappeler la réalité du colonialisme, ce qui est utile en ces temps troublés.


Mercredi 10 mai à 18h30 cérémonie nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions sur le parvis des Droits de l’Homme vers la plaque « Toussaint Louverture » devant la Maison de l’International au jardin de ville. L’hommage sera précédé d’une marche des tambours avec de nombreuses associations depuis la place Félix Poulat vers 17h30.


Jeudi 11 mai à 18 h 30 à l’Auditorium du Musée de Grenoble, conférence sur ” Le rôle de l’intellectuel face aux enjeux actuels “par M. Yasmina Khadra. Ecrivain algérien, il est l’auteur de multiples ouvrages traduits dans 42 langues. Conférence organisée par ATLLAS (Association tisser les liens d’amitiés solidaires), soirée animée par Ph. Gonnet journaliste.

Tribune libre : « Et aujourd’hui j’ai peur »

Publié le 5 mai 2017

J’ai trouvé super l’article d’Akram Belkaïd « La chronique du blédard : voter Macron ? Oui, hélas… » parue dans le quotidien d’Oran le 27 avril. J’aurais voulu écrire un peu de ce qu’il dit car je m’appelle Eveline mais comme beaucoup de Aminata, je suis noire, oui noire de la tête aux pieds et j’ai transmis cette couleur à mes enfants.

En 2002, le soir même de l’annonce des résultats, la mairie de Grenoble était pleine, pleine de gens indignés bien qu’en face de J-M. Le Pen, il y avait J. Chirac qui était loin d’être un modèle de solidarité et de justice sociale, mais malgré ça, tout autour de moi, d’une seule et même voix on a appelé à voter contre. Tout le monde savait bien que J. Chirac était de droite, mais l’indignation était plus forte.

En Mai 2002 je suis partie au Congo entre les 2 tours et ai laissé ici, mes enfants et ma procuration le cœur léger, je savais bien que je reviendrais, j’avais confiance en mes compatriotes, et en cette France vent debout contre le FN.

Entre 2002 et 2017, il y a eu certainement bien des déceptions sur le plan politique et social, mais pour moi il y a eu surtout sur le plan sociétal le mariage pour tous, et la “manif pour tous”. Christiane Taubira insultée de la manière la plus ignoble possible par des hommes, des femmes et même des enfants, la parole raciste s’est libérée, malgré quelques molles indignations, quelques billets dans les journaux, on sent bien que quelque chose a changé, on le voit aux Etats Unis et moi je le pressens en France.

Lire le reste de cet article »

Élection présidentielle, analyse des résultats du premier tour, suite.

Publié le 5 mai 2017

Il est intéressant d’étudier les évolutions en nombre de voix des différents électorats entre les deux présidentielles de 2012 et 2017 à Genoble, bureaux de vote par bureaux de vote. Mais les périmètres de nombeux bureaux de vote ont été transformés entre ces deux élections. On peut toutefois faire une analyse sur les bureaux qui n’ont pas changé, ce qui représente environ 37 000 suffrages exprimés sur 65 000. Il faut toutefois noter qu’entre 2012 et 2017 il y a eu de nombreux changement de population à Grenoble (même si les électeurs restent longtemps inscrit dans leur ancien bureau de vote), ce qui peut faire évoluer la sociologie politique de certains bureaux.

Cet échantillon de bureaux de vote est représentatif, les résultats d’ensemble sont très proches des résultats de Grenoble en donnant un peu plus de votes à Mélenchon (30,5% au lieu de 28,9%) et un peu moins à Fillion (14,2% au lieu de 15,1%).

Dans les graphiques suivants, chaque point est un bureau de vote représenté par le nombre de voix obtenues en 2012 et 2017. Lorsque les points sont à peu près alignés cela indique une corrélation forte entre les deux variables représentées en ordonnée et en abscisse. Au contraire si les points sont distribués en nuage, cela indique une absence de corrélation.

On verra dans les résultats suivants qu’il y a des corrélations importantes entre les votes de 2012 et de 2017 et qu’on peut assez bien expliquer les évolutions électorales par les mêmes évolutions qui ont été étudiées par les sondages nationaux.

Lire le reste de cet article »

Sauvons les bureaux de poste à Grenoble

Publié le 5 mai 2017

Six bureaux de poste semblent menacés sur Grenoble dont deux dès le début 2018, l’Ile Verte et Championnet. On évoque aussi des menaces sur les bureaux de Bajatière, de Stalingrad, des Eaux Claires et de Grand Place. L’Union de Quartier Ile Verte qui s’inquiète depuis des mois de la dégradation du service public, a pris l’initiative d’organiser une réunion publique pour réfléchir aux moyens de s’opposer à cette destruction d’un service public de proximité essentiel.

Un collectif « J’aime ma Poste à Grenoble » a été créé par les Unions de Quartier Exposition Bajatière, Ile Verte, Championnet Bonne Condorcet Hoche, le Conseil Citoyen Indépendant C, des habitants et le Collectif Départemental de Défense du Service Public de la Poste ainsi que des syndicats de la Poste CGT – SUD – FO. Le collectif organise une manifestation le jeudi 1er juin 2017 à17 h : départ devant la poste République, arrivée direction de la poste boulevard Maréchal Lyautey

Une pétition est lancée en direction de la Direction départementale de la Poste Isère :

Lire le reste de cet article »

Vote électronique : toujours opaque et invérifiable

Publié le 5 mai 2017

Il y a 10 ans, aux présidentielles de 2007, 83 communes représentant 1,6 millions d’électeurs avaient procédé à un vote au moyen de machines électroniques. Grenoble y avait échappé de peu, car un an avant nos élus s’étaient opposés au maire qui voulait doter sa ville de ces ordinateurs de vote. Devant l’absence de majorité, M. Destot avait dû y renoncer.

Depuis, suite à des expertises démontrant les problèmes posés, l’installation de nouvelles machines est gelée par le ministère de l’Intérieur. En Isère, seules Meylan et Voiron continuent à utiliser le vote électronique. On estime aujourd’hui à environ 1,2 millions d’électeurs ayant été invités à voter via un écran tactile.

Un autre mode de vote électronique est aussi pratiqué : le vote à distance par internet. Pour ces élections, ce moyen de vote a aussi été mis en cause par le risque de piratage y compris par un pays étranger. C’est ainsi que les Français de l’étranger qui avaient été autorisés à voter ainsi précédemment ne l’ont pas été aux présidentielles et ne le seront pas plus aux législatives.

Lire le reste de cet article »

Faciliter l’accès au logement social dans l’agglomération grâce au PPGD

Publié le 5 mai 2017

La Métropole et les bailleurs sociaux viennent d’adopter un plan partenarial de gestion de la demande de logement social et d’information des demandeurs (PPGD), qui vise à faciliter l’accès au logement social. Il met en place d’un service d’accueil et d’information étendu à l’ensemble des 49 communes de la Métropole, et la possibilité donnée à partir de juillet 2017 aux demandeurs, de candidater par internet sur les logements sociaux de leur choix (location dite « active » ou « voulue »). Un des enjeux c’est de donner de la visibilité aux offres de logements et de raccourcir les délais d’instruction » ; cela devrait limiter les refus (actuellement une offre sur trois est refusée par le demandeur).

Pour connaitre les lieux d’accueil (mairies, CCAS, pôle habitat social des bailleurs), consulter les annonces, voir sur le site de la Métro ici.

Lire le reste de cet article »

Une bonne nouvelle : le FPIC moins fort que prévu…

Publié le 5 mai 2017

Le 27 avril la Direction générale des collectivités locales (DGCL) a publié les montants du Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) pour l’année 2017. Bonne nouvelle, le montant que doivent verser la métropole et ses communes est moins élevé que prévu. La Métro estimait dans son budget 2017 que le FPIC total devait se monter à 8,2 M€ or l’Etat ne demande que 6,84 M€ pour 2017. Les 8,2 M€ étaient répartis en 3,4 M€ pour la Métro et 4,8 M€ pour les communes, la part de la commune de Grenoble était estimée à 1,62 M€. Si les répartitions entre communes et Métro restent les mêmes, la Métro devrait verser à l’Etat environ 0,5 M€ de moins que prévu et la ville de Grenoble environ 0,25 M€ de moins. En cette période d’austérité imposée, ces sommes sont bonnes à prendre.

Lire le reste de cet article »

Le droit à l’eau réaffirmé : Véolia encore condamnée

Publié le 5 mai 2017

Un distributeur d’eau n’a pas le droit de couper l’alimentation en eau d’un logement ou même de réduire le débit de la fourniture. En effet la « loi Brottes » de 2013 et son décret d’application de février 2014, interdisent les coupures d’eau dans une résidence principale, même en cas d’impayé.

Cette pratique détestable est utilisée par le grand groupe Véolia dans des délégations de service public et la justice l’a condamné à plusieurs reprises à la demande de la fondation France Libertés qui défend le droit à l’accès à l’eau pour tous.

Le 9 février 2017, la cour d’appel de Nîmes a condamné une société contrôlée par Véolia à payer à l’usager concerné la somme de 2000 €.

Le 10 avril le tribunal d’instance de Toulon et le 27 avril 2017 le tribunal de grande instance de Nanterre ont condamné Véolia a respectivement payer les amendes suivantes : 3000 € pour la réduction du débit d’eau et 19 000 € pour avoir coupé l’eau pendant plus de deux ans à un usager !

Lire le reste de cet article »