Archives du 10 octobre 2014

Loin de l’agitation, un changement en profondeur

Publié le 10 octobre 2014

Grenoble Une Ville Pour Tous-300x141L’ancienne équipe municipale était droguée à l’agitation ; il fallait aller vite pour faire croire à l’efficacité des décisions publiques. Mais se presser entraîne des mauvais choix car on ne prend pas le temps de réfléchir, d’évaluer et surtout de vérifier si les choix faits sont les bons pour les habitants. Aller vite c’est faire des erreurs et des illégalités, c’est ce qui s’est passé sur des dossiers emblématiques comme l’Esplanade, la Presqu’île ou le chauffage urbain. La frénésie qui a atteint l’ancienne majorité sur de nombreux dossiers a été sanctionnée par les électeurs qui demandent moins d’agitation, moins de communication, plus d’informations et d’explications en amont des choix afin de participer à la décision publique. Bref il faut préférer la force tranquille à l’excitation improductive.

La nouvelle majorité a entendu le ras le bol des habitants devant cette agitation qui était synonyme de gaspillage d’argent public et de décisions antidémocratiques. Elle prend le temps qu’il faut pour que les décisions soient digérées et expertisées par les habitants. Sauf évidemment ce qui était urgent d’arrêter pour éviter de plus grandes catastrophes. C’est ainsi qu’il fallait arrêter en urgence le projet d’extension du stade Lesdiguières comme l’arrêt de la gestion associative du Palais des Sports, l’arrêt du projet sur l’Esplanade et inscrire dans le PLU les principes votés par les habitants sur la nouvelle politique d’urbanisme avant le passage à la métropole.

Lire le reste de cet article »

L’héritage d’Hubert Dubedout

Publié le 10 octobre 2014

H._DubedoutDurant trois mandats (1965-1983), comme maire de Grenoble, Hubert Dubedout a fait beaucoup pour améliorer la vie à Grenoble, même si le 3ème mandat a été marqué par un net essoufflement. Il est intéressant de noter comment en 1965 une équipe improbable a pu accéder aux affaires. Il aura fallu qu’à gauche apparaissent des forces nouvelles pour bousculer la vieille gauche déconsidérée (SFIO et PC) et donner un nouveau souffle à la gauche grenobloise ; ceci a été le fait du PSU animé par J. Verlhac et des GAM animés par H. Dubedout, ces derniers apportant une dimension citoyenne nouvelle qui a beaucoup compté dans la victoire de 1965.

En 2014, un phénomène analogue s’est produit, une usure de la vieille gauche (PS, PC, GO) qui s’est coupée des réalités de terrain et l’apparition de composantes citoyennes parties prenantes de luttes très diverses contre les dégâts de la politique municipale. Cette dimension citoyenne a beaucoup compté dans la victoire de mars 2014.

Lire le reste de cet article »

Stationnement à Grenoble, il faut agir

Publié le 10 octobre 2014

GrenobleLe soir, sur les quais rive gauche de l’Isère près de l’hypercentre, les piétons et les cycles ne peuvent plus passer car les trottoirs sont envahis par les voitures. Ce phénomène/problème n’est pas nouveau. Avec le tram E, l’Esplanade peut servir de parking relais et avec les bus tard le soir (Noctibus et Chrono), les personnes qui viennent passer la soirée dans l’hypercentre peuvent laisser leur voiture en périphérie de Grenoble, à l’un des arrêts de ces bus.

Il serait bienvenu que des avertissements soient rapidement distribués aux automobilistes fautifs avant de verbaliser systématiquement.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 10 octobre 2014

CameraBoule–  L’UMP poursuit sa pétition sur la vidéosurveillance pour demander un référendum municipal. C’est une agitation purement politicienne car elle ferait mieux d’attendre le nouveau mode d’emploi de la votation citoyenne prévue dans l’engagement n° 6 de la nouvelle majorité. Cette votation sera de droit à compter de 8 000 signatures d’habitants de Grenoble. Cela suppose la mise en place d’une liste de votation et des règles du jeu pour valider les 8 000 signatures. Cela sera fait en 2015. L’UMP pourra alors recommencer sa recherche de signatures… En attendant les règles applicables pour un référendum communal, comme l’UMP le demande, sont extrêmement strictes : c’est le conseil municipal qui le décide et il n’est pas prévu que des habitants puissent le demander. Pour faire inscrire un point à l’ordre du jour d’un conseil municipal il faut une demande signée par au moins un cinquième des électeurs inscrits sur les listes électorales (plus de 16 500).

Lire le reste de cet article »

Arrêtons les démolitions inutiles de logements sociaux

Publié le 10 octobre 2014
Tous droits réservés (photo GK)

Tous droits réservés (photo GK)

La loi impose maintenant d’atteindre 25 % de logements sociaux en 2025. C’est un challenge très difficile. Cela suppose de construire surtout des logements sociaux et aussi de transformer des logements existants en logements sociaux sinon les 25 % ne seront pas atteints à Grenoble et dans l’agglomération. Evidemment il faut éviter de détruire des logements sociaux comme cela a été trop fait ces dernières années, notamment par la destruction du 50 Galerie de l’Arlequin qui ne servait à rien car c’étaient des logements de qualité. Ceci est d’autant plus idiot qu’en général ces logements sont amortis ou presque et donc ils aident les bailleurs sociaux à équilibrer leur budget. La poursuite de la destruction entrainerait inéluctablement une augmentation des loyers. Il faut résister au diktat de l’ANRU (à la Borloo) qui ne finançait que s’il y avait destruction. Donc il ne faut pas poursuivre dans cette voie sauf cas exceptionnels. Par exemple, il ne semble pas utile de détruire quelques logements au 130 Galerie de l’Arlequin uniquement pour créer une nouvelle rue en double sens que personne ne demande et qui serait source de nuisances.

Initiation aux logiciels libres et aux données ouvertes

Publié le 10 octobre 2014

grelibreSamedi 18 octobre 2014, de 10h à 18h, se tiendra à la mairie de Grenoble la « 1ère journée d’initiation aux logiciels libres et aux données ouvertes » : cette journée a pour but non seulement de vous libérer dans vos usages informatiques quotidiens, mais aussi de vous faire découvrir les avancées du groupe citoyen GRELIBRE dans les données ouvertes, dans les infrastructures numériques de l’agglomération grenobloise, et d’autres choses encore…”

“Ouverte et gratuite pour tous”

Toutes les infos ici : http://grelibre.org/

Science en marche, à vélo vers Paris

Publié le 10 octobre 2014

Science-en-marcheUn collectif, « Science en marche » organise à l’occasion de la fête de la science, un grand rassemblement à Paris de scientifiques à vélo venant de toutes les régions pour protester contre la politique gouvernementale portée par G. Fioraso. En effet la loi de finances 2015 prévoit une diminution des moyens des laboratoires et rien n’est prévu pour l’emploi des jeunes scientifiques. Le 4 octobre, ce sont les Grenoblois qui ont pris le départ pour rejoindre les Lyonnais et ensuite converger sur Paris.

Lire le reste de cet article »

La précarité énergétique explose

Publié le 10 octobre 2014

precarite-energetiqueLe nouvel Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) créé en mars 2011, vient de remettre son premier rapport sur la précarité énergétique. Il estime que 11 millions de personnes sont touchées en France. L’ONPE est financé par l’Ademe, les opérateurs historiques d’énergie, l’Union sociale pour l’habitat (USH), l’Association des régions de France (ARF), la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) et l’Unccas (Union nationale des centres communaux d’action sociale).

Le Président de l’Ademe a déclaré : “On pensait que le phénomène touchait 3,8 millions de ménages mais en affinant les approches, ce rapport nous apprend qu’il en touche cinq, soit 11,5 millions de personnes. De quoi être inquiet à l’approche des résultats de deux autres enquêtes attendues fin 2014, l’Enquête nationale logement (ENL) de l’Insee qui interroge les ménages sur la qualité de leur logement, et notamment celle des installations de chauffage, et l’enquête Phébus, qui va détailler les causes de la précarité énergétique par zone climatique et fait le lien avec la qualité thermique des logements habités”.

Pour lire ce rapport :http://onpe.org/

Le conseil de la Métro va-t-il changer ?

Publié le 10 octobre 2014

logo MétroLa composition du conseil de la Métro ou de la future Métropole sera remis en cause si l’annulation de l’élection municipale de Brié et Angonnes est confirmée par le Conseil d’Etat. En effet le Conseil constitutionnel a jugé le 20 juin 2014 qu’un paragraphe du code général des collectivités territoriales était anticonstitutionnel. C’est le paragraphe qui permettait aux intercommunalités suite à l’accord des communes de déroger à la représentation des communes en fonction de la démographie.

La composition actuelle du conseil de la Métro avait été décidée après arrangement de M. Baïetto avec de nombreuses communes moyennes ou petites au détriment des communes les plus importantes.

Lire le reste de cet article »

Comment améliorer l’économie française !

Publié le 10 octobre 2014

chanvreAugmenter le PIB français de 16 % ferait baisser d’un seul coup le taux des déficits publics. De 4% du PIB, il diminuerait à 3,4 %… Il suffirait d’intégrer l’économie parallèle dans le calcul du PIB comme le font de plus en plus de pays.

Voici à ce sujet une chronique du 4 octobre, d’un siphonné de la cuvette et de la planète intitulée : « Economie, tout va changer, maintenant ! » qui nous invite à voir un montage vidéo particulièrement réussi.

Lire le reste de cet article »