Archives du 25 août 2017

Ouverture le 1er septembre d’une épicerie collaborative à Grenoble

Publié le 25 août 2017

Au 13 chemin de la Capuche à Grenoble, l’éléfàn est un magasin de produits principalement locaux et de préférence bio. Un magasin où l’on trouvera de tout, avec des prix justes pour les producteurs comme pour les adhérents. Tout en faisant de 15 à 40% d’économies !

Ce n’est pas un autre supermarché, ni un nouveau lieu réservé à une certaine tranche de la population… C’est une extension de nos salons, un lien vers les fermes environnantes et le monde.

L’éléfàn se veut démocratique et participatif. Chacun de s’intégrer, participer aux commissions, proposer, décider, donner son avis. C’est un super marché différent car associatif, et qui repose donc sur l’investissement de tous les adhérents.

Pour tout savoir et adhérer : https://lelefan.org/

Appel à un financement participatif pour éditer un livre

Publié le 25 août 2017

Jacques Wiart, ingénieur à l’ADEME et conseiller municipal de Grenoble, travaille sur un livre qui dressera un état des lieux sur l’environnement dans l’agglomération grenobloise. Il s’agira d’un ouvrage de quelques centaines de pages, avec dix chapitres thématiques : L’environnement naturel, agricole et forestier. Les risques majeurs naturels et technologiques. La qualité des sols urbains. Les ressources aquatiques : eau potable, eaux usées, qualité du Drac et de l’Isère. La production de déchets et leur nécessaire gestion. La contribution de l’agglomération au réchauffement climatique. La qualité de l’air. Les nuisances sonores. La pollution lumineuse. L’environnement et les nuisances électromagnétiques.

Lire le reste de cet article »

Trafic de drogue, un constat d’impuissance de la justice à Grenoble

Publié le 25 août 2017

Les propos du procureur de la République, rapportés par le Dauphiné Libéré du 26 juillet ont marqué cette période estivale. M. Jean-Yves Coquillat y déclare notamment : « De toute ma carrière, je n’ai jamais vu une ville aussi pourrie et gangrenée par le trafic de drogue que Grenoble. C’est bien simple il y a des points de revente quasiment partout. Cela ne se limite plus aux quartiers sud, cela touche le centre-ville et certains quartiers historiques…Pour traiter l’intégralité des trafics, il faudrait 300 policiers à la Brigade des stups, mais même dans cette configuration, c’est mon Parquet qui ne serait pas à même de suivre ». A Marseille l’effort important de la police est rendu inefficace par les moyens totalement insuffisants de la justice (voir le Monde du 23 août). Le constat est clair, et on pourrait alors croire que le procureur va proposer des solutions vigoureuses pour combattre cette économie parallèle qui prend de plus en plus d’importance car le nombre d’acheteurs croit très vite comme au niveau national ; jamais il n’y a eu autant de consommateurs de cannabis dans notre pays.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 25 août 2017

Le PS a désigné A. Vallini comme tête de liste aux élections sénatoriales du 24 septembre en Isère. Ce dernier vient d’envoyer une lettre aux 3020 grands électeurs. A aucun moment le candidat ne fait référence au PS, ni ne présente ses colistiers, c’est « moi je » ! Il oublie qu’il a été dans un gouvernement qui a imposé une cure d’austérité violente aux collectivités locales et maintenant il s’élève contre une poursuite des baisses des dotations de l’Etat, il faut caresser le grand électeur dans le sens du poil. Il fait référence à son passage à la présidence du Conseil Général, c’est le moment de rappeler qu’il a mis à mal les finances du SMTC en baissant fortement la subvention du département à ce syndicat, ce qui a des conséquences très négatives pour les habitants de l’agglomération et aux usagers des transports en commun. N’oublions pas non plus son jugement sur le Sénat qu’il a comparé à « un bordel des années 30 ». Les grands électeurs de gauche et écologistes voteront pour une autre liste autrement plus sérieuse qui regroupe de nombreuses sensibilités de gauche et écologiste (EELV, ex socialistes et communistes).

Quelques données du recensement 2014 pour la métropole

Publié le 25 août 2017

La population de la Métro atteint 444 078 personnes lors du dernier recensement de 2014 (issu des données collectées de 2012 à 2016). Les plus de 15 ans (367 382) se répartissent selon les catégories socioprofessionnelles avec des différences avec la ville centre. A Grenoble il y a plus de cadres et professions intellectuelles supérieures. Par contre hors de Grenoble il y a plus de retraités. Pour les logements il y a beaucoup plus de maisons individuelles (21%) dans l’agglomération qu’à Grenoble (3%). Le nombre de logements vacants est nettement inférieur (7,7%) dans l’agglomération qu’à Grenoble (10,4%). Dans les résidences principales, les propriétaires occupants sont la moitié (51%) dans la Métro alors qu’à Grenoble ils sont seulement 18%. Les habitants de Grenoble déménagent plus souvent que dans la moyenne de l’agglomération. Les ménages hors Grenoble ont plus de voitures et plus d’emplacement réservé au stationnement du véhicule que dans la ville centre. Voir les différents tableaux ci-dessous).

Lire le reste de cet article »

Des données intéressantes sur les territoires urbains

Publié le 25 août 2017

Le 12 juillet, France urbaine en partenariat avec la Banque Postale publie la deuxième édition de « Territoires urbains – Portrait financier ». Ce document présente un état des lieux financier des groupements et de leurs communes membres à l’échelle de 75 territoires urbains. En 2016, le montant du budget des territoires urbains étudiés s’élève à  68 milliards d’euros, soit 2 409 euros par habitant. Le document rassemble les données permettant la comparaison entre 2014, 2015 et 2016. Suite aux baisses des dotations de l’Etat, la contrainte budgétaire pesant sur les territoires urbains, se traduit par une deuxième année consécutive de repli global des dépenses, tout particulièrement d’investissement (- 4,7 % en 2016 après – 8,5 % en 2015). Le repli s’observe en matière de recettes (- 0,3 %). Pour ne pas hypothéquer l’avenir, les investissements ont été couverts à 100 % par des ressources propres.

Lire le reste de cet article »

L’inégalité professionnelle femmes/hommes dans la fonction publique !

Publié le 25 août 2017

Le ministère de l’Action et des Comptes publics vient de rendre public le troisième rapport annuel sur l’égalité professionnelle entre les femmes (62% des agents, 61% dans la territoriale) et les hommes dans la fonction publique. Il faudrait plutôt parler d’inégalité.

Rédigé par la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), ce document de 350 pages, est composé de trois parties : “l’actualité de l’égalité professionnelle” dans la fonction publique, la deuxième partie trace un panorama comparé de la situation des agents publics et la dernière partie est le bilan annuel des nominations dans les emplois supérieurs et de direction.

A noter que plus diplômées que les hommes, les femmes sont moins payées. En 2014, le salaire net mensuel moyen (exprimé en équivalent temps plein annualisé) est, dans la fonction publique d’Etat, de 2.318 euros pour les femmes et 2.715 euros pour les hommes, dans la fonction publique territoriale de 1.800 euros pour les femmes et 1.984 euros pour les hommes, soit 11% d’écart.

Lire le reste de cet article »