Archives de septembre 2013

Grenoble : dérapage des tarifs des sports

Publié le 15 septembre 2013

Une personne qui participe à l’activité natation du service des sports de la ville, nous signale que la saison dernière, sa contribution financière pour un semestre s’élevait à 88 euros. Cette année la facture se monte  à 153 euros ! Résultat : beaucoup de Grenoblois ont annulé leur inscription et sont mécontents. Il y a même des cours déserts comme ceux du mercredi matin. Comment expliquer une telle augmentation, serait-ce un contre coup de la réforme des rythmes scolaires ?

Décidément une autre politique municipale est possible, et surtout souhaitable.

Sauvegarde de la tour Perret

Publié le 15 septembre 2013
etatTourPerret2013

La Tour Perret se dégrade : cliquez sur l’image pour agrandir (photos DR)

A l’occasion des journées du patrimoine, signalons le lancement d’une pétition pour la sauvegarde de la tour Perret.

La tour Perret est dans un état plus qu’alarmant : les ferraillages des piliers sont, en de fréquents endroits, apparents, altérés voire rompus. A terme, la stabilité de la construction est menacée. Hormis un ragréage de façade (peu efficace dans la durée) effectué en 1951, cette tour n’a jamais bénéficié de travaux d’entretien ou de rénovation en 89 ans.

Plus on attend pour la restaurer plus cela va couter cher. Tous les détails sur le site : http://sauvonslatourperret.blogspot.fr/

Humeur : Erreur de casting sur le label ecoquartier ?

Publié le 15 septembre 2013
bonneKermen

Pierre Kermen devant un immeuble de l’Ecoquartier De Bonne

Dans le Dauphiné libéré du 11 septembre 2013, page 11, on peut lire : « Jérôme Safar reçoit le label national Ecoquartier des mains de Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement, pour la ZAC de Bonne et la ZAC Bouchayer-Viallet. »

Surprenante information.

D’abord parce qu’on sait que la ZAC de Bonne est la réalisation du projet conçu sous la responsabilité de Pierre Kermen, adjoint écolo à l’urbanisme de la précédente municipalité Destot. Or ni Jérôme Safar ni Cécile Duflot n’ont prononcé son nom.

Surprenante aussi, parce que c’est à Jérôme Safar qu’a été remise la médaille, et non à Michel Destot. Serait-ce le futur maire qui serait ainsi adoubé ?

Pour ceux qui travaillent à un projet de nouvelle majorité pour Grenoble, de gauche et écologistes, écologistes et de gauche enfin, cette réconciliation sur notre dos tombe bien mal.

Enfin, moi je trouve.

Jean Jonot

Etats Généraux et Généreux des Associations – 17-22 septembre

Publié le 15 septembre 2013

EGGATous les jours, du 17 au 21 septembre, un Forum permanent des associations. Rédaction des Cahiers de l’espérance associative. Salle de réunion de l’ODTI, résidence Nordine Hadj Amar, de 17 h à 19 h 00 7, place Edmond Arnaud, 38000 Grenoble. Télécharger le programme en PDF

Les objectifs de cette manifestation

La manifestation « Etats Généraux et Généreux des Associations » (EGGA) est spécifique à la grande Région Rurbaine grenobloise. Elle se réfère à l’initiative nationale prise par un regroupement d’associations appelée « Collectif des Associations Citoyennes » mais garde son autonomie organisationnelle. Voir la lettre du CAC au premier ministre, qui refuse que les associations citoyennes soient considérées comme la variable d’ajustement de tout plan de rigueur.

Lire le reste de cet article »

Disparition de François SUCHOD

Publié le 9 septembre 2013
FrancoisSuchod

François Suchod durant son mandat de conseiller municipal

François Suchod est décédé le 7 septembre 2013 à 65 ans après une longue lutte contre l’évolution inexorable de son handicap.

Militant infatigable et de longue date, de la solidarité et de l’écologie à Grenoble, malgré son lourd handicap moteur. Il participe activement à ce que le tramway grenoblois soit accessible dès sa conception.

Dès 1987 il s’investit dans la politique locale en adhérant à Grenoble Ecologie Autogestion (qui deviendra l’ADES) et participe à la contestation de la politique affairiste de la mairie de l’époque.

En 1989 il se présente sur la liste écologiste « DESIR » aux élections municipales.

En 1995 il participe activement à la campagne électorale des municipales sur la liste écologiste. Il est élu au 2ème tour sur la liste d’union de la gauche et des écologistes. De même en 2001.

Il ne voulait pas que l’élu handicapé soit cantonné dans une délégation liée au handicap, c’est pourquoi il avait exigé que la délégation qui lui avait été confiée soit celle de l’accessibilité à la ville. Pour lui la ville devait être accessible à tous. « En promouvant une ville accessible à tous, je fabrique une certaine “qualité d’usage” (terme grenoblois repris maintenant par le ministère de l’Equipement), et l’on peut dire également une certaine citoyenneté. »

Lire le reste de cet article »

Municipales : on a le droit de rêver

Publié le 6 septembre 2013

De nombreux habitants supportent de plus en plus mal la politique de la majorité municipale qui impose ses solutions après des simulacres de concertation. Dans la plupart des cas les projets sont ficelés dans leurs grandes options, jamais ne sont proposés divers scénarios qui pourraient créer le débat public. Les informations sont soient incomplètes, soit parfois mensongères. De plus apparaissent dans certains dossiers des intérêts croisés entre ceux de la ville et d’autres, étrangers à l’intérêt général.

A-t-on le droit de rêver à de nouvelles pratiques municipales ?

Lire le reste de cet article »

Une rentrée scolaire plutôt chaotique

Publié le 6 septembre 2013

Des premiers témoignages de parents indiquent que la rentrée dans le primaire ne se passe pas comme prévu à Grenoble.

Vu l’impréparation de la mise en place de la nouvelle organisation suite à la réforme des rythmes scolaires, on s’attendait certes à un démarrage mouvementé, mais le niveau d’organisation est des plus désastreux et chaotique, bien pire que ce qui avait été imaginé. Ceci dément les déclarations des élus de la majorité qui ont juré ces derniers jours que tout était sous contrôle et que l’encadrement du périscolaire ne poserait aucun problème.

Voici quelques faits dans des écoles :

Lire le reste de cet article »

CEA Grenoble, on irradie gratis…

Publié le 6 septembre 2013

NucleaireSTOPAlors que toute radioactivité devait avoir disparu du site du CEA, hormis les colis de déchets en attente de départ vers le site de stockage, un employé a été irradié le 23 août en tamisant des déchets de béton issus du démantèlement de l’ancien réacteur de recherche Siloé.

Ce n’est que mercredi 4 septembre, soit 12 jours après l’incident, que la direction du CEA a rendu publique cette information. Elle a proposé à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de le classer au niveau 2 de l’échelle INES (International Nuclear and radiological Event Scale) qui en compte huit (de 0 à 7). Le niveau 2 n’est pas anodin puisqu’il s’agit d’incident assorti de défaillance importante des dispositions de sûreté !

Lire le reste de cet article »

L’Orangerie : le projet “nouvelle MNEI” avorté

Publié le 6 septembre 2013
Orangerie

L’Orangerie

En attendant d’en savoir plus sur le projet de vente de l’Orangerie, il est intéressant de rappeler qu’il y a eu pour cet immeuble, un projet qui a malheureusement capoté. C’était le projet de “nouvelle MNEI”  qui proposait un véritable lieu dédié à la culture environnementale, à la transition écologique, largement ouvert à l’accueil du public avec salle de conférence, hall d’exposition, médiathèque, café et restaurant bio, atelier vélo… Et que ce site de l’Orangerie avait été retenu par une étude de programmation comme étant un des 3 sites les plus adaptés à ce projet sur la commune de Grenoble.

Ce projet n’a pas abouti car aucune collectivité (Ville de Grenoble, Métro et Conseil Général) ne souhaitait en prendre la maîtrise d’ouvrage. Le Conseil Général était particulièrement réticent (pour ne pas dire opposé) à participer à un tel investissement.

Lutte contre la périurbanisation, un échec

Publié le 6 septembre 2013

Schneider3« En construisant, notre objectif était de limiter l’étalement urbain. Or on observe que le péri-urbain continue à se développer. » Voila l’aveu d’échec de la politique d’urbanisme et de logement de la majorité municipale, reconnu par l’adjointe au logement (Acteurs de l’économie n°115 juillet-août 2013).

Les données officielles de la Métro montraient il y a quelques années, qu’il suffisait de construire environ 500 logements par an dans Grenoble pour maintenir la population. Or la nouvelle majorité a décidé de construire 1000 logements par an pour éviter le départ des Grenoblois dans le périurbain. Mais cette solution c’est avérée désastreuse car les logements construits l’ont été à des prix beaucoup trop importants, malgré les cadeaux faits aux promoteurs, notamment sur le foncier.

Lire le reste de cet article »

Et si on parlait impôts locaux…

Publié le 6 septembre 2013

tirelireLe jour où les impôts redeviendront une contribution également répartie entre les citoyens en raison de leurs facultés (article 13 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen) la face du monde des engagements démocratiques et politiques n’en sera pas changé mais… presque ! Les impôts locaux ne répondent absolument pas à cette exigence constitutionnelle.

Même J. Safar trouve que la pression fiscale locale atteint des niveaux difficilement supportables. Regretterait-il l’augmentation qu’il a défendue ou bien est-ce une façon de montrer de la compassion envers les contribuables et essayer de regagner leurs suffrages en mars 2014 ? Pour trancher entre les deux interprétations, attendons de voir ce qu’il va proposer dans le budget de la ville pour 2014. Va-t-il proposer une baisse des impôts locaux pour le budget 2014 ? Si non, c’est l’hypothèse discours électoraliste visant à endormir l’électeur qui sera vérifiée.

Rappelons que les impôts locaux ont augmentés beaucoup plus vite que l’inflation, en voici la preuve.

2002-2012InflationThTfb

Le graphique montre l’évolution des impôts depuis 2002 pour un contribuable grenoblois qui n’a pas changé de logement et la comparaison de la taxe d’habitation (TH) et la taxe sur le foncier bâti (TFB) avec l’inflation. Entre 2002 et 2012, l’inflation a évoluée de 18 % alors que la taxe d’habitation (TH) de 36 % et la taxe sur le foncier bâti (TFB) de 54 %

Lire le reste de cet article »

Destot : L’art de promettre et de ne pas tenir…

Publié le 6 septembre 2013
090108-dessin-impots

Cliquez sur l’image pour voir le tract des promesses de M. Destot en 2008

Une élection ne se fait pas sur un bilan nous disent les spécialistes électoraux. Le temps des projets et propositions va venir. Mais il n’est pas inutile de rafraichir la mémoire des citoyens sur les promesses faites en 2008 par la nouvelle majorité municipale. On avait eu droit à un catalogue de promesses tout azimut, qui se résumait à : demain ce sera le bonheur si vous votez pour nous.

Le lendemain ça à été plutôt la gueule de bois lorsque J. Safar a démontré que le bonheur c’était l’augmentation brutale des impôts locaux.

Afin de ne pas croire bêtement les promesses à venir, il n’est pas inutile de rappeler certaines promesses non tenues. La liste des promesses oubliées est malheureusement fort longue, en voici un extrait :

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne, l’UMP domine le marché !

Publié le 6 septembre 2013

Il n’y a pas un jour où les médias ne parlent de la saga des primaires de l’UMP38, on devrait savoir dans les jours qui viennent si elles sont relancées, c’est le président national qui va décider de la poursuite ou non.

Ces dernières semaines, l’UMP38 ne roulait que pour A.Carignon. Des tracts diffusés dans la ville appellent à rejoindre l’UMP38 et ne font référence qu’à l’action d’A. Carignon et n’évoque pas les primaires et les autres candidats. La suspension des primaires a fait réagir fortement Max Micoud, ancienne tête de liste de la droite en 2001.

Lire le reste de cet article »