Archives du 8 septembre 2017

Agenda

Publié le 8 septembre 2017

calendrierMardi 12 septembre, contre les ordonnances sur le code du travail, rassemblement à 14h au Jardin de ville à Grenoble. Interventions syndicales, de Cécile Nicod, universitaire spécialiste du droit du travail, membre du GRPACT (groupe de recherche pour un autre code du travail). Rassemblement organisé par la CGT avec Solidaires, la FSU, l’Unef et l’UNL. 

Mardi 12 septembre à 20h projection du film sur Fukushima “Les voix silencieuses” à Antigone : café, bibliothèque, librairie à Grenoble, 22 rue des Violettes. Débat avec les réalisateur et réalisatrice.

Mardi 19 septembre à 19 heures, conférence de Benjamin Stora ” Questions autour de l’Histoire de l’immigration “. Au Centre Œcuménique Saint-Marc de Grenoble (6, avenue Malherbe, 38100 Grenoble). Benjamin Stora est historien, professeur à l’université, président du conseil d’orientation de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, auteur de nombreux ouvrages. La Conférence est organisée par l’association ATLLAS (Association tisser les liens d’amitiés solidaires)

Economies imposées aux collectivités locales, suite…

Publié le 8 septembre 2017

Durant la campagne de l’élection présidentielle, E. Macron avait indiqué qu’il demanderait aux collectivités locales des économies de 10 milliards d’euros. Pour 2018 ce serait 3 milliards (E. Macron, Le Point 31 août 2017), d’ici à 2022 ce serait en fait 13 milliards d’euros. Le Porte-parole du gouvernement a précisé le 5 septembre qu’il n’y aurait “Pas de baisse de la dotation globale de fonctionnement des collectivités locales dans le budget 2018”. Le 5 septembre E. Macron déclare devant les préfets : “Pour 2018, je vous le confirme officiellement, je n’ai pas souhaité procéder à une baisse brutale des dotations qui s’inscrive dans la droite ligne de 2017. Les crédits d’aménagement du territoire, de politique de la ville et l’ensemble des dotations aux collectivités seront maintenus. C’est un engagement pris, il sera respecté”. Les préfets devront préparer des contrats financiers avec les collectivités locales les plus importantes.

La question qui se pose est donc comment tout cela va se passer. Une chose est claire, les collectivités locales devront continuer à se serrer la ceinture avec pour conséquences la détérioration de certains services publics.

Lire le reste de cet article »

Le département de l’Isère rappelé sèchement à l’ordre par la justice

Publié le 8 septembre 2017

Le 30 juin 2017, la majorité de droite du Conseil départemental décide de suspendre la prise en charge des personnes mineures isolées étrangères nouvellement arrivées, oubliant ses obligations fondamentales. Il explique que l’arrivée de ces jeunes, en constante augmentation, et le manque de moyens rendent impossible l’accueil de ces enfants avant au moins mi-septembre. Un jeune Angolais âgé de 16 ans a essuyé plusieurs refus de prise en charge, il dort dans la rue et décide, avec l’aide de la CIMADE, d’en appeler à la justice administrative pour faire respecter les droits qui lui sont refusés. Un référé liberté est déposé au tribunal administratif de Grenoble. Lorsqu’une liberté fondamentale est bafouée, le juge a 48 heures pour suspendre la décision illégale de l’administration. C’est ce que va faire le juge.

Le 4 août 2017 le juge des référés rend une ordonnance qui commence par rappeler la loi et les obligations du département en ce qui concerne les mineurs isolés :

Lire le reste de cet article »

Projet d’aménagement de l’Esplanade : les habitants sollicités pour donner leur avis

Publié le 8 septembre 2017

Avant que le Plan Guide du projet soit élaboré par l’équipe d’urbanistes-concepteurs après le recueil des avis des habitants et associations, une dernière enquête est lancée pour collecter les avis sur ce qui est ressorti de cette phase de co-construction du projet.

Les habitants sont sollicités pour réagir sur la première version du plan d’aménagement et ses variantes, au moyen d’une enquête en ligne, ouverte jusqu’au 1er octobre, sur les différents aspects du projet.

A l’aide des résultats de cette enquête le document-cadre du projet sera présenté au public fin 2017 et sera soumis au vote du Conseil municipal de la Ville de Grenoble.

Pour accéder à l’enquête, cliquez ici.

« Bourrin », c’est celui qui le dit qui l’est !

Publié le 8 septembre 2017

Depuis le 18 juin 2017, il y a deux nouveaux députés à Grenoble. La période de mise en place de la nouvelle Assemblée, puis quelques jours de vacances n’ont pas permis qu’ils puissent faire la démonstration de leurs idées, de leurs compétences et de leurs méthodes de travail sur chacune de leur circonscription.

Mais nous ne désespérons pas qu’ils nous fassent part très prochainement, de leur volonté d’agir pour l’amélioration de la situation de Grenoble, de l’agglomération et des habitants. Les sujets sont nombreux, variés, allant du développement économique pour la création d’emplois, avec une loi travail qui n’est pas de nature à nous rassurer, à la solidarité, tout particulièrement la question du logement en général et du logement social en particulier. L’APL fera aussi l’objet de notre attention et pas seulement pour les étudiant-es. Nous n’oublions pas les questions de déplacements, de recherche, d’éducation … et le sujet majeur des dotations de l’Etat aux Collectivités territoriales.

Cependant, nous avons pu observer en lisant la presse écrite, que le député Olivier Véran se laissait aller… Emettant des avis sur la loi travail, qui satisfait entièrement le patronat, par une déclaration dans Libération du vendredi 1er septembre 2017, à l’instar du 1er Ministre, « C’est clairement une bataille gagnée » … « C’était très différent de la préparation de la loi El Khomri »,… Madame la députée Fioraso a dû apprécier, elle qui était dans la précédente Assemblée et qui a donc participé aux différents travaux de cette précédente loi très contestée.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 8 septembre 2017

Suite à la suppression des contrats aidés, plus de 160 personnes vont perdre leur emploi à Grenoble avant la fin de l’année 2017, principalement dans le secteur sanitaire et social et dans la culture. En supprimant l’Impôt sur les Grandes Fortunes, le gouvernement facilite la vie des plus puissants, en baissant les APL, les dotations aux collectivités, en supprimant les emplois aidés il agresse une majorité de la population. C’est la politique politicienne du pâté de cheval et d’alouette : un cheval pour les plus fortunés et une alouette pour le reste. Il se murmure que la métropole de Lyon (chère au ministre de l’intérieur) serait épargnée et garderait ses contrats aidés. Vous avez dit clientélisme… Vive la moralisation de la vie politique !

Lire le reste de cet article »

Pauvreté et revenus dans les quartiers prioritaires de la ville de la Métro

Publié le 8 septembre 2017

Dans la métropole grenobloise il y a 10 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) : 4 à Grenoble (Mistral Lys Rouge Camine ; Villeneuve-Village Olympique ; Teisseire Abbaye Jouhaux Chatelet ; Alma-Très Cloître-Chenoise), 3 à Echirolles (La Luire-Viscose ; Essarts-Surieux ; Village Sud), un à Fontaine (Alpes Mail Cachin), un à Pont de Claix (Iles de Mars Olympiades) et un à Saint Martin d’Hères (Renaudie -Champberton – La Plaine). Les données du recensement 2013 fournissent des indicateurs sur les caractéristiques socio-démographiques des ménages fiscaux, les taux de pauvreté et de bas revenus, le niveau de vie et enfin des indicateurs sur la structure et la distribution des revenus déclarés et des revenus disponibles pour les quartiers de la politique de la ville.

Nous présentons les résultats sur le taux de pauvreté et les revenus disponibles et la comparaison avec la moyenne de l’ensemble des QPV de France. Il n’y a pas de différences fondamentales entre la situation grenobloise et nationale, ce qui n’est pas étonnant puisque les périmètres des QPV sont définis par le faible niveau des revenus.

Lire le reste de cet article »

Autoroute A480, suite…

Publié le 8 septembre 2017

Il y a un mauvais procès fait à la ville de Grenoble en ce qui concerne le projet d’élargissement de l’A480. La majorité municipale ne fait qu’appliquer l’accord politique qui a fondé la majorité métropolitaine après les élections de 2014. Pour la première fois la majorité à La Métro s’est fondée sur un accord politique détaillé qui couvre l’ensemble des activités de la métropole.

Voici ce que dit cet accord majoritaire à propos de l’A480 : « … Cette volonté se traduira également par le traitement du “nœud” que représente aujourd’hui le Rondeau, préalable indispensable à la fluidification du trafic automobile, sur la rocade sud comme l’A480 appelées à évoluer vers des boulevards urbains à 2*2 voies dont la vitesse sera limitée à 70 km/h dans le cadre d’un ensemble plus large de mesures de régulation du trafic… »

L’évolution vers un boulevard urbain et non une autoroute de l’A480 devrait donc être portée par l’ensemble de la majorité métropolitaine. Les exigences de la ville centre sont donc conformes à l’accord passé au niveau de la Métro. Notamment le non élargissement du pont sur l’Isère et le refus de la transformation de l’échangeur de Catane qui n’est pas conforme à la convention passée entre l’Etat, le Département la Métro et l’AREA qui s’était engagée à respecter l’emprise du domaine autoroutier existant, ce qui ne sera pas le cas.

Lire le reste de cet article »

La police de sécurité du quotidien ne sera pas de proximité !

Publié le 8 septembre 2017

Décidément on a du mal à comprendre ce que veut faire ce gouvernement. A propos de la police et de la sécurité, le programme du Président diagnostiquait, à juste titre, qu’il y avait une disparition du lien quotidien entre la police et la population : « Nicolas Sarkozy a supprimé, en 2003, la police de proximité. Elle avait pourtant l’objectif de prévenir la délinquance grâce une connaissance du terrain et des liens durables avec la population. La police s’est peu à peu repliée sur ses missions d’intervention et de réaction…

Demain, notre police sera plus proche du terrain, mieux intégrée dans le tissu social des quartiers, mieux à même d’intervenir avec discernement et de traiter les problèmes de proximité, et ainsi de répondre aux préoccupations de chacun de protection et de tranquillité. »

Le Président devant les préfets le 5 septembre a réaffirmé le diagnostic : « l’abandon de cette police de proximité a conduit à éloigner les forces de l’ordre de la réalité du terrain et à créer les incidents, les troubles graves que nous avons connus il y a quelques mois, où les forces de polices sont considérées comme un corps étranger, n’arrive qu’en intervention dans les quartiers les plus difficiles, et ne connaissent plus dans son intimité le substrat dans lequel elles sont censées intervenir. »

Lire le reste de cet article »

La rénovation des logements crée de nombreux emplois

Publié le 8 septembre 2017

Les défenseurs de la transition écologique et énergétique le disent depuis de longues années, un important programme de rénovation des logements permettrait de créer de nombreux emplois, en majorité locaux.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) publie une étude sur l’impact économique du programme « Habiter Mieux », dédié à la rénovation énergétique des logements dans le parc privé, au bénéfice des ménages aux revenus modestes ou très modestes. Ce programme a rénové 50 000 logements et a permis de créer ou de préserver 17 000 emplois pour un investissement de 1,1 milliard d’euros. L’étude indique que 1 million de travaux permettent de créer environ 6 emplois en équivalent temps plein pour une maison individuelle et 9 emplois pour des appartements en copropriété. Plus de 80% des chantiers sont réalisés dans le même département que celui d’implantation de l’entreprise chargée des travaux. Cette proportion atteint même 100% si on inclut les départements limitrophes.

Lire le reste de cet article »