Archives pour le mot-clef ‘Center Parcs’

Center parcs à Roybon dernières nouvelles

Publié le 7 avril 2017

L’association « Pour les Chambaran Sans Center Parcs » fait le point sur la situation suite aux arrêts de la Cour d’Appel de Lyon du 16 décembre 2016 qui annulaient les arrêtés du préfet de l’Isère relatifs à la loi sur l’eau et à l’assainissement du Center Parcs. Par contre la Cour d’appel n’a pas annulé l’arrêté préfectoral du 16 octobre 2014 autorisant la destruction et le déplacement des espèces protégées, malgré la position du rapporteur public

A propos de cette dernière décision l’association entend déposer une requête au Parlement européen estimant que la législation européenne a été enfreinte. Cette requête sera examinée par la commission des pétitions du Parlement européen, qui statue sur leur recevabilité et est chargée de leur traitement. Si la Commission constate que la législation de l’Union a été enfreinte, elle peut introduire une procédure d’infraction, laquelle peut aboutir à un jugement de la Cour de justice.

Lire le reste de cet article »

Pas de Center Parcs dans les Chambaran !

Publié le 9 mars 2014

Pour protester contre le projet de Center Parcs à Roybon, manifestons le vendredi  21 mars à 15 heures devant le Conseil Général de l’Isère

Organisée par l’association « Pour les Chambaran Sans Center Parcs » qui rappelle les éléments importants de ce dossier scandaleux et inutile.

« Devant une situation écologique dramatique, une situation sociale qui s’aggrave chaque année davantage, nombre d’élus de tous poils, de l’Etat jusqu’au plus petit village restent sur le même modèle de croissance destructeur s’appuyant sur des solutions aussi vieilles qu’inefficaces. Pire, devant l’angoisse de ne pas pouvoir tenir leurs promesses, ils appuient sur l’accélérateur !

Le projet de Center Parcs synthétise à lui seul le mépris et l’obstination de toute cette classe politique.

Lire le reste de cet article »

Non à Center Parcs dans les Chambaran

Publié le 21 décembre 2012

L’association pour les Chambaran sans Center Parcs répond à l’article d’Isère Magazine d’octobre 2012 qui vantait les mérites de cette opération, démontrant une dévotion sans retenue pour la politique d’A. Vallini. L’association a demandé un droit de réponse mais en vain.

Voici le début de leur réponse, pour lire l’intégralité : http://www.pcscp.org/spip.php?article201

« CENTER PARCS » DANS LES CHAMBARAN : LES ENSEIGNEMENTS DE L’ARTICLE PARU DANS « ISERE MAGAZINE »

Sous le titre « Ils ont dit », un encadré contenant une photographie virile des deux principaux protagonistes de l’affaire -du siècle, à les en croire -, commence par ce titre racoleur : « L’Isère est-elle trop riche pour dire non ? » A quoi nous répondons sans hésiter ; « l’Isère n’est pas assez riche pour dire oui !  ».

Lire le reste de cet article »

Center Parcs sur Isère : une pétition utile

Publié le 6 avril 2012

L’ADES soutient l’association « Pour les Chambaran sans Center Parcs- PCSCP » qui s’oppose à l’implantation d’un gigantesque projet immobilier de 200 hectares dans la forêt des Chambaran.

PCSCP lance une vaste campagne de signature de pétition pour faire pression sur les élus et les candidats aux élections présidentielles et législatives … L’objectif est d’ici 2 mois d’obtenir des  milliers de signatures !

Mille « cottages » – on ne dit pas « pavillons », car il faut causer chic pour appâter le gogo – viendraient, en effet, se greffer sur l’aménagement d’équipements de loisirs fort éloignés de ceux qu’offre aujourd’hui une nature encore intacte et humaine. Place aux loisirs payants, organisés et programmés, et peu importe le sacrilège que constituerait l’installation, sur un site remarquable, d’une bulle tropicale, c’est à dire d’un centre aquatique volumineux, disgracieux et surchauffé (Pour une bulle, c’est une bulle !), d’un bowling, d’une halle de sport, d’une boite de nuit etc !

Signer la pétition en ligne

Center Parcs, le projet toujours bloqué

Publié le 10 mars 2012

Les opposants à ce projet néfaste restent fortement mobilisés contre la volonté du maire de Roybon d’accepter l’implantation de ce complexe touristique qui ne respecte pas les exigences d’un développement équilibré et durable du pays des Chambaran. Il ne s’agit que d’affaire de gros sous malheureusement soutenue par la quasi unanimité des conseillers généraux, à l’exception des élus écologistes.

Lire le reste de cet article »

Center Parcs, permis annulé !

Publié le 24 juin 2011

Bonne nouvelle, le Tribunal Administratif de Grenoble vient d’annuler la révision simplifiée du PLU de la commune de Roybon et en conséquence le permis de construire de Center Parcs, suite aux recours de l’association pour les Chambaran sans Center Parcs. La commune doit donc relancer une révision de son PLU, à moins que la société Pierre et Vacances décide d’arrêter l’affaire, ce qui serait la meilleure chose pour les finances du département et l’avenir du développement local.

L’ADES a un nouveau Président : Jean-Marc Cantèle remplace Hakim Sabri

Publié le 23 décembre 2010

Hakim SABRI étant devenu Président du groupe des élus “Ecologie et Solidarité” Europe-Ecologie les Verts, ADES, Alternatifs à la Ville de Grenoble, il a demandé à être remplacé à la présidence de l’association.

Jean-Marc CANTELE a été élu à l’unanimité du Conseil d’administration comme nouveau Président.

Jean-Marc Cantèle

Photo GK, tous droits réservés

Militant depuis la création de l’ADES, il a été élu en 2001 conseiller municipal et nommé adjoint au maire chargé de l’Education, de la Vie Scolaire et de la Restauration Municipale. Il a accéléré fortement l’entretien du patrimoine scolaire en imposant un doublement du niveau des investissements, et en renforçant les moyens municipaux dans les écoles, notamment en rénovant les restaurants scolaires et en y créant le système “self service”. Il a permis entre autres, la reconstruction de l’école du Verderet, la création de l’école Lucie Aubrac modèle de bâtiment économe en énergie… Il a veillé au maintien de la mixité sociale avec le décloisonnement des sections internationales (Anglais, Italien, Espagnol…) ou encore l’implantation des Classes à Horaires Aménagés musique et danse à l’école Léon Jouhaux. Grâce à lui la Cuisine Centrale a été créée sur le site du MIN. Il a été l’instigateur du projet éducatif Grenoblois avec Cécil GUITART.

Professionnellement il a été travailleur social, puis journaliste et s’est de nouveau investi dans la Protection de l’Enfance jusqu’à ces derniers mois.

Les priorités d’actions de l’ADES pour 2011 : Démocratie, Ecologie, Solidarité

Lire le reste de cet article »

Cherchez la femme !


Publié le 3 décembre 2010

Dans Isère Magazine de novembre 2010, p9, sous le titre “Oui à Center Parcs !” on voit une photo réunissant, autour de A. Vallini, Président du Conseil général de l’Isère, et de Gérard Brémond, PDG de Pierre & Vacances (le groupe qui porte le projet), une brochette de pas moins de 30 personnalités, dont… une seule femme ! Laquelle n’a pas l’honneur d’être citée dans la légende de la photo, à moins qu’il ne s’agisse de Mme “Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble Gilles Dumolard (représenté)” ?

Cette photo de maires, conseillers généraux, et autres présidents de chambres consulaires, masculine à outrance, monocolore et d’une moyenne d’âge de 50-55 ans à vue de nez est-elle censée être représentative des forces vives de notre département ?

Il est temps de changer ! ça tombe bien, pour mettre du Rouge & du Vert dans le conseil général, en mars 2011 il y a des élections cantonales !

Center parcs dans les Chambaran, le Conseil général s’entête !

Publié le 10 novembre 2010

Le 5 novembre dernier, M. Vallini, Président du Conseil général de l’Isère (CGI) et M. Brémond, PDG de Pierre et Profits, pardon, Pierre et Vacances, ont réaffirmé leur engagement de mener à terme le projet de Center Parcs dans les Chambaran. Leur protocole d’accord du 15 octobre 2009 prévoyait que les parties au projet devaient se rencontrer pour faire le point en cas de recours (ce qui est le cas). La réunion du 5 novembre fut donc organisée par le CGI pour essayer d’enrayer le développement des oppositions de plus en plus fortes à ce projet pharaonique et spéculatif. Cette réunion s’est déroulée en présence de nombreux d’élus et de représentants d’institutions venant soutenir M. Vallini sur son invitation, les conseillers généraux écologistes opposés au projet n’étant pas invités. Seul, S. Revel, vice-président délégué à l’environnement du CGI, était présent ne partageant pas la position d’Europe Ecologie – Les Verts Isère contre ce projet. Dans un communiqué du 1er octobre, les écologistes demandaient le remplacement de Center parcs par d’autres projets plus adaptés au développement économique et touristique local :

“ Les écologistes souhaitent que les aides publiques promises par la commune, le département et la région, soit réorientées pour créer de très nombreux emplois en développant notamment une politique volontariste de tourisme “ doux ” (parcours sportifs, valorisation culturelle, hôtellerie, campings, chambres d’hôtes, gites ruraux, gites à la ferme, …) générant des activités économiques et sociales réellement au bénéfice des habitants de la Bièvre-Valloire et plus globalement de l’Isère. ”

A noter que la société Pierre et Vacances n’a toujours pas résolu la question cruciale de la compensation des zones humides imposée par la loi, cette société doit restaurer ou recréer au moins 140 hectares de zones humides en Isère… Pour l’instant l’enquête publique “ loi sur l’eau ” ne peut pas se tenir. Le projet est donc effectivement bloqué.

Pour plus d’informations :

Center parcs, le projet arrêté pour l’instant

Publié le 8 octobre 2010

L’association pour des Chambaran sans Center Parcs a déposé divers recours contre ce projet :

  • Le 17 septembre 2010 un recours au tribunal administratif contre la révision simplifiée du plan local d’urbanisme de la commune de Roybon et un recours gracieux au préfet de l’Isère pour retirer l’autorisation de défrichement de la forêt.
  • Le 22 septembre 2010 un recours gracieux au maire de Roybon pour qu’il retire le permis de construire obtenu par la « S.N.C Roybon Cottages ».

Comme d’habitude dans ce cas, la société ne démarre pas les travaux sans que les recours soient purgés, elle a donc suspendu la réalisation de Center Parcs. Mais il semble que de nombreuses difficultés vont se faire jour dans ce dossier qui risque bien de s’enliser. Il faut poursuivre la mobilisation contre ce mauvais projet. A suivre.

Il est bizarre le Président du CGI !

Publié le 17 septembre 2010

Dans son interview de rentrée (voir Le Dauphiné Libéré du 11 septembre dernier), le Président du Conseil général de l’Isère (CGI) déclare : “ l’argent public est de plus en plus rare aujourd’hui ”. Là-dessus nous sommes totalement d’accord et nous n’arrêtons pas de nous élever contre les gaspillages dans les collectivités, dont le CGI.

Par contre il s’élève contre ces écologistes qui s’opposent au projet de Center Parcs dans les Chambaran. “ Mais en Isère, nous devons faire face à quelques irréductibles qui s’opposent toujours à tout : le stade, Minatec, la rocade-nord. Ils ne représentent souvent qu’eux-mêmes… ”.

Il est un peu myope le Président. Lorsqu’un courant politique fait 20 % des exprimés en Isère, c’est que ses militants représentent un peu plus qu’eux-mêmes.

Les opérations que cite M. Vallini sont des opérations dévoreuses d’argent public le plus souvent au profit de puissants intérêts privés.

  • Le stade coûte très cher à la collectivité au profit d’une société privée le GF 38.
  • Le bâtiment de haute technologie à Minatec (les salles blanches) est financé par des capitaux publics pour permettre à des sociétés privées d’accéder à des salles blanches à des prix défiant toute concurrence.
  • Center parcs, opération privée de Pierre et Vacances, nécessite des dizaines de millions d’euros d’aide publique.

Sur tous ces dossiers les écologistes ont proposé des solutions alternatives où l’argent public était utilisé pour l’intérêt général, qui coûteraient moins cher et seraient plus respectueuses de l’environnement. Que M. Vallini ne vienne pas se plaindre que l’argent public est de plus en plus rare… Il faut l’utiliser à bon escient.

Pour les Chambaran sans Center Parcs

Publié le 17 septembre 2010

L’association “Pour les Chambaran sans Center Parcs” s’oppose à l’incohérence et l’absurdité que représente le projet d’implantation de Center Parcs sur la commune de Roybon.

Elle s’oppose à ce que des biens publics d’usage libre et collectif soient retirés à la communauté au profit de la spéculation immobilière et la limitation des droits de chacun.

Elle dénonce l’utilisation du budget des collectivités (comme celui du Conseil général de l’Isère) en faveur de l’intérêt de la société privée Pierre et Vacances.

Elle dénonce les mensonges des élus et leur recours à la désinformation sous couvert de développement durable et de dynamisme économique.

Pour soutenir leur action et faire échec à ce projet dangereux pour l’avenir de ce pays aller sur le site : http://www.pcscp.org/