Archives de janvier 2015

L’état du logement privé en France, pas fameux

Publié le 23 janvier 2015

ANAHL’une des missions de l’agence nationale de l’habitat (ANAH) est d’étudier l’état du parc de logements privés et la situation de leurs occupants, l’Anah intervenant pour la réhabilitation du parc privé ancien dégradé.

Elle vient d’éditer son mémento 2014 de l’habitat privé, proposant un état des lieux sur de nombreux indicateurs : état du parc, profils des ménages locataires et propriétaires, coûts et difficultés d’accès au logement, dynamique des marchés locaux. On y voit qu’il manque cruellement du logement public social car 65 % des ménages pauvres (3 millions de personnes) sont logés dans le parc privé.

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 16 janvier 2015

Fete Un Vœu« Fête un vœu »

Samedi 17 janvier à partir de 18h30

Parc Paul Mistral – Derrière l’Hôtel de Ville

Le Maire et l’ensemble du Conseil municipal invitent les Grenoblois à se rassembler pour la traditionnelle soirée des vœux le samedi 17 janvier à l’Hôtel de Ville dans une ambiance de bal d’hiver et de féerie glacée !

Au programme de cette soirée festive : fanfare Pink it black, vœux aux Grenoblois par le maire Eric Piolle, lâcher de 50 montgolfières personnalisées en papier (associations Ballons Pirates) et soirée dansante animée par les Dj’s Up Tight.

Vin chaud et chocolat chaud seront offerts à partir de 19h30

Lire le reste de cet article »

Un moment exceptionnel et rare

Publié le 16 janvier 2015
 © Dauphiné Libéré

© Dauphiné Libéré

Un quart de la population de l’agglomération s’est retrouvé dans la rue à Grenoble, dimanche 11 janvier 2015. Peu importe le chiffre exact, mais ce serait comme partout en France, les rassemblements les plus importants depuis la libération ! Un rassemblement silencieux, sans signes partisans pour saluer les victimes, toutes les victimes du terrorisme, de l’obscurantisme des fondamentalistes : les personnels de presse de Charlie Hebdo qui faisaient leur travail habituel d’impertinence, de provocation et de promotion de la laïcité, les policiers du service public de sécurité qui faisaient leur travail habituel de protection des biens et des personnes, des consommateurs habituels de l’Hyper Cacher de Vincennes qui étaient juifs.

Un rassemblement silencieux portant les valeurs universelles issues, pour beaucoup, du siècle des lumières et de la révolution française. Ce n’était pas une libération du nazisme comme en 1945, mais un moment rare pour montrer que notre société ne cédera pas à cette volonté de casser la démocratie et ses valeurs essentielles. Une première victoire a été remportée : ils ont voulu tuer Charlie hebdo, c’est raté, ce journal est revenu dans les kiosques. Maintenant tout reste à faire pour que cela change et que ce sursaut citoyen et républicain ne soit pas qu’un feu de paille. Il faudra réfléchir à la racine de ce terrorisme et comment le combattre pour le faire reculer et l’éliminer.

Nos valeurs, nos principes

Publié le 16 janvier 2015

En tant que mouvement politique pour la démocratie, l’écologie et la solidarité, nous avons construit nos idées, nos principes et notre pratique politique sur un socle solide qui a mis des siècles à être élaboré. Nous en rappelons l’essentiel qui fonde notre démocratie :

Notre constitution républicaine, dans son préambule, rappelle que notre bloc constitutionnel est fondé sur la Déclaration de 1789, complétée par le préambule de la Constitution de 1946 et la Charte de l’environnement de 2004. Elle rappelle ces fondamentaux en son article 1 : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Lire le reste de cet article »

Que vive Charlie Hebdo !

Publié le 16 janvier 2015
(© Cled'12

Cliquez pour agrandir (© Cled’12)

Extraits de L’APERO de Gérard BIARD rédacteur en chef de Charlie Hebdo – 14 janvier 2015

« Nous remercions de tout cœur ceux, par millions, qu’ils soient simples citoyens ou qu’ils incarnent les institutions, qui sont vraiment à nos côtés, qui, sincèrement profondément, “Sont Charlie” et qui se reconnaîtront. Et nous emmerdons les autres, qui de toute façon s’en foutent …

Ces dernières années, nous nous sommes sentis un peu seuls, à tenter de repousser à coups de crayon les saloperies franches et les finasseries pseudo intellectuelles qu’on nous jetait au visage, et au visage de nos amis qui défendaient fermement la laïcité : islamophobes, christianophobes, provocateurs, irresponsables, jeteurs d’huile sur le feu, racistes, vous-l’avez-bien-cherché ….

Nous allons quand même essayer d’être optimistes, bien que ce ne soit pas la saison. Nous allons espérer qu’à partir de ce 7 janvier 2015 la défense ferme de la laïcité va aller de soi pour tout le monde, qu’on va enfin cesser, par posture, par calcul électoral ou par lâcheté, de légitimer ou même de tolérer le communautarisme et le relativisme culturel, qui n’ouvre la voie qu’à une seule chose : le totalitarisme religieux.

Lire le reste de cet article »

Et maintenant ?

Publié le 16 janvier 2015
© Cled'12

Cliquez pour agrandir (© Cled’12)

Pour une fois que la très grande majorité du peuple a réagi, en démontrant sa grande maturité face aux actes barbares, il faudrait prendre le temps d’analyser les réalités de la situation et essayer de trouver les origines de ces actes terroristes afin d’essayer de les empêcher en traitant le mal à la racine.

Nous n’avons pas de solutions toutes faites et nous espérons que par un très large dialogue dans l’ensemble de la société, des barrières tombent et permettent d’avancer notamment avec la jeunesse.

Il est tout de même malheureux de voir nos responsables politiques partir bille en tête vers des solutions sécuritaires souvent simplistes qui n’ont pas démontré leur grande efficacité. Bien sûr il faut améliorer le travail des services de renseignement, mais la réponse donnée dans les rues le 11 janvier exige des réflexions d’un plus haut niveau si on veut éviter les amalgames et donner des billes à ceux qui veulent jeter de l’huile sur le feu.

Dans l’urgence, il faudrait une mobilisation continue pour dénoncer l’antisémitisme et les amalgames qui sont en train de naître contre les musulmans accusés d’avoir fait grandir ces terroristes en leur sein.

Lire le reste de cet article »

De drôles de pratiques politiques !!!

Publié le 16 janvier 2015

balance justiceNous apprenons qu’à la demande de la municipalité un ancien adjoint de la majorité Destot-Safar a dû rembourser des frais de mission qui lui étaient payés deux fois, par la ville et par une association qu’il présidait, association subventionnée sur fonds publics.

Comment se fait-il que l’ancien maire, l’ancienne Direction Générale et l’ancienne majorité aient laissé faire de telles pratiques ? Il y avait à l’évidence un manque de contrôle sur le fonctionnement de certains satellites et sur les frais de mission des élus.

La nouvelle majorité doit poursuivre les contrôles et les renforcer. A suivre.

Tribune libre

Publié le 16 janvier 2015
Marche blanche à la mémoire de Kevin et Sofiane (Photo Dauphiné Libéré, tous droits réservés)

Marche blanche à la mémoire de Kevin et Sofiane (Photo Dauphiné Libéré, tous droits réservés)

DE LA MARCHE BLANCHE A ÉCHIROLLES DE SEPTEMBRE 2012 A LA MARCHE CITOYENNE « JE SUIS  CHARLIE » DU 11 JANVIER 2015  A GRENOBLE

La filiation entre ces deux marches m’a paru évidente hier 11 janvier, et doit être soulignée quant au sens profond qui s’en dégage.

Après l’abominable assassinat de deux jeunes français, Kévine et Sofiane (noir et beur), dans le parc en bas de chez moi, par des jeunes français (blacks et beurs) de la Villeneuve de Grenoble, 15 000 à 20 000 personnes s’étaient rassemblées au centre d’Échirolles, pour une marche blanche silencieuse, demandée par les familles. Évènement étonnant par son ampleur. Des gens de toutes sortes, de toutes les couleurs, venus sans banderole mais avec des fleurs, sans mots d’ordre politique mais avec des petites pancartes avec les prénoms des morts et « plus jamais ça », s’étaient pressés dans la large avenue d’Échirolles, dans un silence impressionnant pour rendre un dernier hommage aux victimes…

Lire le reste de cet article »

Menaces sur la qualité des eaux de Rochefort

Publié le 16 janvier 2015

Source de RochefortSuite à des informations détaillées données au comité des usagers du service public de l’eau de Grenoble, nous attirons l’attention sur des menaces qui pèsent sur la qualité de l’eau délivrée aux usagers de Grenoble et d’autres communes de l’agglomération. Il est de la responsabilité de l’Etat d’y remédier et à la Métro, dorénavant compétente pour la distribution de l’eau, d’y être particulièrement vigilante.

Le site des captages Rochefort sur la commune de Varces, où est pompée l’eau de Grenoble, naturellement pure et distribuée sans traitement grâce à une vigilance publique de plus d’un siècle, est soumis à d’importantes menaces et contraintes, notamment l’érosion grandissante du Drac, sur laquelle les travaux prévus par EDF pour les prochaines années au niveau du barrage du Saut du Moine auront vraisemblablement une influence, et une prochaine remise en eau du Drac (augmentation du débit réservé à 5,5 m3/s) sans essais préalables. D’autres menaces sont liées aux diminutions de pompages assurant normalement le confinement de pollutions chimiques souterraines historiques sous la plateforme chimique de Jarrie, ou encore à des projets de travaux de l’ASDI au voisinage de la confluence du Drac et de la Gresse.

Lire le reste de cet article »

22% des ménages sont touchés par la vulnérabilité énergétique !

Publié le 16 janvier 2015

logo inseeEncore une étude inquiétante sur la vulnérabilité énergétique qui touche actuellement 22 % des ménages français. Voici le résumé d’une étude de l’INSEE qui vient d’être publiée dans le numéro 1530 d’Insee Première de janvier 2015.

« Pour 15 % des ménages résidant en France métropolitaine, la part des revenus consacrés au chauffage du logement et à l’eau chaude est élevée, au sens où elle atteint le double de l’effort médian. Avec le même critère, 10 % des ménages ont des frais très élevés par rapport à leur budget pour leurs trajets en voiture les plus contraints. Au total, 22 % des ménages sont en situation de « vulnérabilité énergétique » pour l’une ou l’autre de ces consommations, soit 5,9 millions de ménages ; 3 % des ménages le sont même pour les deux types de dépenses, soit 700 000 ménages. Le risque de vulnérabilité varie sur le territoire, différemment selon le poste de dépenses concerné : le climat est le premier facteur de disparité pour la vulnérabilité liée au logement, alors que c’est l’éloignement des pôles urbains pour les dépenses liées aux déplacements. »

Lire le reste de cet article »

Nouvelle jurisprudence intéressante

Publié le 16 janvier 2015

conseil d'étatUne importante jurisprudence de l’assemblée du Conseil d’État du 30 décembre 2014 (n° 365563) précise l’intérêt public local et permet de mieux cerner les conditions dans lesquelles une collectivité territoriale ou une intercommunalité peuvent candidater à des marchés publics ou des délégations de service public en dehors de leur territoire. Il faut que le contrat passé (en respectant la concurrence) constitue le prolongement d’une mission de service public dont elle a la charge (la compétence) et notamment dans un but d’amortir les coûts de ce service. Ceci est intéressant pour la Métro qui pourra valoriser les savoir-faire de ses services publics notamment dans les domaines de l’eau, de l’assainissement, de l’énergie, des déchets… au delà de son territoire si c’est bien précisé dans les statuts de la métropole.

Lire le reste de cet article »

JE SUIS CHARLIE

Publié le 9 janvier 2015

CharlieDéclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 : article 11 « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

La Convention européenne des droits de l’homme : article 10 « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. »

L’ADES appelle à la marche silencieuse organisée dimanche 11 janvier départ 15h de la gare à l’initiative du Club de la Presse et des médias de Grenoble et de l’Isère.

Lire le reste de cet article »

Meilleurs vœux 2015

Publié le 9 janvier 2015

Logo Ades webL’Association pour la Démocratie, l’Écologie et la Solidarité vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2015.

En premier lieu, nous espérons une réaction de toute la société contre l’obscurantisme, le terrorisme et tous les fondamentalistes et que vive une presse libre seule garantie d’une vraie démocratie.

L’ADES agira pour qu’à Grenoble et dans l’agglomération les nouvelles politiques publiques locales atténuent, dans la mesure du possible, les dégâts de la politique nationale actuelle.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 9 janvier 2015

hemicycle CGI– Mme G. Perez ne se représentera pas aux prochaines élections départementales. Elle donne des conseils un peu bizarres puisqu’elle accuse la droite au conseil général de ne pas s’occuper des vrais problèmes en se focalisant sur l’A480 et l’A51. Faudrait-il lui rappeler qu’au Conseil général, celui qui ne pense qu’à ça, est l’ancien président A. Vallini. Mais peut-être pense t’elle qu’il est de droite ? Dans ce cas nous serions d’accord avec elle.

Lire le reste de cet article »

Préparation démocratique du budget de Grenoble

Publié le 9 janvier 2015

austeriteLors du Conseil municipal du 26 janvier, les élus débattront des orientations budgétaires pour 2015, étape obligatoire avant le vote du budget le 23 février. Comme la majorité s’y est engagé, des débats publics sur la construction du budget de la ville auront lieu avant le 26 janvier. Ainsi les élus auront reçu, avant de décider, les avis et les idées des habitants sur les grandes orientations du budget. Plus de 300 habitants ont déjà participé aux formations sur le budget organisées par la mairie.

La vérité doit être clairement expliquée : la baisse très brutale des dotations de l’Etat aux collectivités locales a des conséquences très négatives sur la construction du budget. À Grenoble, l’ancienne équipe a consommé l’entière augmentation des impôts de 2009 en oubliant qu’il fallait gérer avec une grande rigueur l’argent public qui allait devenir de plus en plus rare. Fin 2013, ils ont voté un budget qui s’avèrera insincère lors de l’adoption en juillet 2014 du budget supplémentaire où il manque plus de 7 M€ pour payer les personnels d’ici la fin de l’année. L’épargne de la ville, obtenue grâce aux efforts des contribuables (augmentation de 9% des taux en 2009), a été engloutie en 2 ans et demi. Plus de 13 M€ ont ainsi fondu par absence de gestion rigoureuse. Pourtant ils devaient savoir que l’avenir serait encore plus difficile. Il n’est jamais bon de donner des facilités financière à des élus qui sont prêts à dépenser plus qu’ils n’ont.

Lire le reste de cet article »

Il y a 40 ans, la loi Veil sur l’IVG

Publié le 9 janvier 2015

40 ans loi VeilLa semaine prochaine est célébré les 40 ans de la loi dépénalisant l’IVG, dite loi Veil. A cette occasion, la Plateforme Droits des Femmes de l’Isère organise une semaine d’évènements, à Grenoble, du 13 au 17 janvier 2015, jour anniversaire de la promulgation de la loi Veil :

15 janvier à 20h: Projection du film Obvious Child de Gillian Robespierre suivie d’un débat avec la salle, au Cinéma Pathé Chavant de Grenoble, à 20h. Billet d’entrée à tarif unique : 7€50. A partir de 16 ans.

17 janvier à partir de 14h: Déambulation de l’hôpital Couple-Enfant du CHU de la Tronche à partir de 14h en direction de la Maison du Tourisme de Grenoble, puis table-ronde à l’amphitéâtre de la Maison du Tourisme de Grenoble de 15h30 à 17h30 pour faire le point sur l’application de la loi IVG. Entrée gratuite, tout public.

Programme disponible sur le site ici.

Une forte augmentation du bio et du local dans les cantines des écoles

Publié le 9 janvier 2015
 © Ville de Grenoble

© Ville de Grenoble

Conformément à l’engagement n° 42 de la nouvelle équipe municipale, la part de la nourriture bio et de provenance locale a fortement augmentée. Jusqu’en mars 2014, la part du bio et du local ne représentait que 24 % des assiettes. En 9 mois cette part a doublé. L’objectif est de parvenir avant la fin du mandat à 100 % de repas bio préparés par la cuisine centrale pour les écoles, le personnel municipal, les personnes âgées. Pour marquer cette ambition, le 5 janvier lors du repas de rentrée, les écoliers ont eu un repas 100 % bio, avec au menu : macédoine de légumes (entrée), steak haché au jus ou steak de thon à la niçoise (plat), frites (garniture), tomme blanche (fromage), clémentines (dessert)… Qui dit mieux !

Lire le reste de cet article »

Population de Grenoble en hausse

Publié le 9 janvier 2015

populationLes recensements effectués chaque année sur 8 % de la population permettent de définir la population légale des communes, départements et régions au 1er janvier de chaque année. Cette population est calculée en faisant une moyenne sur 5 ans, c’est pourquoi au 1er janvier 2015 la population légale est attachée à l’année 2012, car les estimations se font sur une moyenne des années 2010 à 2014. Les chiffres ne représentent donc pas une image instantanée sur une année mais une évolution moyenne sur 5 ans à partir de sondages sur 8 % de la population chaque année. Donc ce sont des chiffres qu’il faut prendre avec précaution et surtout regarder les grandes évolutions. En 2012 la population dite municipale (personnes habitant effectivement la Ville) a atteint 158 346 habitants en augmentation par rapport à 2011 (157 424) et 2010 (155 637).

Lire le reste de cet article »

Déneiger plus écolo, c’est possible

Publié le 9 janvier 2015

sel vertUne société iséroise vend des produits plus écologiques pour remplacer les désherbants et aussi un produit à base d’acétate de calcium comme alternative au sel utilisé pour faire fondre la neige. La Ville de Grenoble a commencé à faire des essais de ce produit cours Jean Jaurès quand il neige.

Ce produit est sans sodium, il ne pollue pas les sols, ne dégrade ni les enrobés, ni les dalles béton, ni les structures en ciment. Sans chlorures, il n’est pas corrosif pour les structures métalliques et ne pollue pas les eaux et respecte la faune et la flore.

Mais attention, ce n’est pas à ingérer ni à se mettre dans les yeux (boules de neige, s’abstenir) ! Voir la fiche de sécurité du produit sur le site de l’entreprise.

Nano 2017 et les collectivités locales

Publié le 9 janvier 2015

STMicro CrollesEst-ce aux collectivités locales de participer à des recherches et développement (R&D) de hautes technologies développées au niveau international, lieu d’une concurrence féroce ? Pour nous la réponse est clairement non et nous l’exprimons depuis des années. La ville de Grenoble vient enfin de décider de ne plus financer de telles R&D. Par contre la Métro a encore voté 10 M€ de participation pour le programme Nano 2017. Mais il s’agit tout de même d’un net recul par rapport à la décision prise par l’ancienne majorité de la Métro fin 2013 qui s’était engagée pour 25 M€ et surtout cette fois, l’aide va à la recherche publique ce qui assure que les équipements achetés resteront localement en cas de délocalisation de l’industriel. Lentement, mais surement l’évolution va dans le bon sens et on peut espérer qu’à l’avenir la Métro et les autres collectivités se contenteront d’intervenir seulement pour aider les entreprises à s’implanter dans de bonnes conditions et laisser à l’Etat et à l’Europe le soin de participer à des aides pour des R&D de niveau international. Pour les éventuelles aides publiques des collectivités locales aux entreprises, la règle devrait être de n’engager des fonds public que s’il y a clairement des contreparties précisément définies et vérifiables avec des retours financiers en cas de réussite de l’opération soutenue, ou un partage de la propriété industrielle.

Lire le reste de cet article »