Archives de décembre 2013

Esplanade : la langue de bois de la majorité vs un débat ouvert avec les citoyens

Publié le 21 décembre 2013

Le tribunal administratif a annulé la révision simplifiée du Plan Local d’Urbanisme (PLU) du secteur de l’Esplanade. Pour deux motifs : une faute de procédure, et au fond une interdiction de construire des immeubles de trop grande hauteur dans ce site particulier pour protéger le patrimoine paysager. La majorité municipale (J. Safar en tête) essaye de faire croire que cela n’a pas grande importance, que 70 % de leur projet peut se faire avec l’ancien PLU. Mais elle a tout tenté pour que le tribunal ne se prononce pas avant l’élection municipale et ne donne pas raison aux requérants, comme quoi c’était très ennuyeux pour elle de se faire retoquer son projet.

Si on les prend au mot cela signifie qu’ils se “contenteraient” maintenant de 700 logements à construire. C’est justement le chiffre qu’avançaient des opposants au projet lorsqu’ils ont fait une contre proposition, ce qui prouve bien qu’un tel chiffre était tout à fait réaliste ! Car, notons-le, contrairement à ce que dit la majorité municipale, les opposants savent faire des propositions crédibles !

Lire le reste de cet article »

L’électeur préférera toujours le vrai au toc : le Rassemblement original, le seul qui vaille !

Publié le 21 décembre 2013

La majorité sortante qui est la base de la liste de J. Safar (vous savez, la liste de celui qui dit «Aimer Grenoble Pour Vous » ! A votre place, par procuration, comme si vous ne saviez pas l’aimer toute seule ou tout seul, avec vos enfants, vos parents, vos ami-es, vos voisins), une liste qui n’a pas beaucoup d’idées neuves à part jouer les coucous. En panne de propositions elle pique allègrement dans les propositions du Rassemblement « Grenoble une ville pour tous » mené par Eric Piolle. Mais bien sûr il s’agit d’une mauvaise copie de l’original. L’hommage du vice à la vertu en quelque sorte !

Exemples :

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne : Fioraso, Carignon, Dumolard, Safar

Publié le 21 décembre 2013

Geneviève Fioraso pas très sympa avec J . Safar. La ministre a déclaré qu’elle espérait que J. Safar serait bien élu, c’est-à-dire dès le 1er tour. Tous les analystes politiques savent que l’élection se jouera sur 2 tours. Destot lui-même avait, en 2008, essayé et échoué de passer dès 1er tour ; ça n’est pourtant pas faute d’avoir fait le maximum pour y parvenir, en s’associant avec des personnes de droite, dont des membres des équipes Carignon successives. C’est dire jusqu’où il est allé s’allier et s’aliéner. Donc si par hasard, J. Safar est élu, ce sera au second tour, c’est-à-dire qu’il aura été mal élu selon la ministre. Toujours vacharde !

Lire le reste de cet article »

Comité (bidon) des usagers du chauffage urbain

Publié le 21 décembre 2013

Pour essayer de se refaire une virginité démocratique, la majorité municipale a décidé de mettre en place auprès de la Compagnie de Chauffage un comité des usagers du chauffage urbain. Tout cela serait bel et bon si ce comité était composé d’une majorité de vrais usagers ce qui n’est pas le cas. Encore un comité Théodule (dixit de Gaulle en 1963) pour faire illusion.

Lire le reste de cet article »

Logement social : l’inversion de la faute !

Publié le 21 décembre 2013

Le bilan de construction de logements sociaux par la majorité municipale est loin d’être positif, qu’il s’agisse des constructions neuves, des démolitions et des logements vacants. Elle a vécu sur les programmes lancés par l’équipe précédente. Mais selon ses représentants ce bilan à l’eau tiède n’est pas de leur faute ! Il faut toujours trouver un bouc émissaire : ce n’est pas moi ce sont les autres !

Qui sont-ils, ces personnages si puissants pour pouvoir empêcher une majorité au pouvoir absolu (75% des sièges au Conseil municipal) d’agir ? Vous n’avez pas deviné ? Allons donc ! Et bien, c’est simple, pour la majorité, ce sont ceux qui font des recours devant les tribunaux contre les splendides projets qu’elle façonne.

Lire le reste de cet article »

Les réalités électorales à Grenoble

Publié le 21 décembre 2013

On entend ces temps-ci la petite ritournelle d’un PS, assez inquiet, qui essaie de mettre dans la tête des électeurs grenoblois que la droite représente un danger aux municipales de 2014 et qu’en conséquence il faut voter pour lui dès le 1er tour. Rien n’est plus faux. Le potentiel électoral de la droite (et de l’extrême droite) n’est que d’environ un tiers des voix à Grenoble et ceci depuis de longues années.

Voici les résultats des dernières élections à Grenoble :

Lire le reste de cet article »

La voix du droit : quand la justice doit pallier les incuries des politiques

Publié le 21 décembre 2013

Au cours du débat budgétaire du Conseil municipal du 16 décembre, le dernier de ce mandat, Hakim Sabri le Président du Groupe des élus « Ecologie et Solidarité » a fait observer que d’une manière générale, la majorité ne lésinait pas sur les dépenses d’argent public, plusieurs centaines de milliers d’euros, en matière d’études et audit en tout genre. Etudes parfois inutiles, comme la dernière en date sur la Tour Perret venant après celle réalisée en 2012 et qui disait déjà clairement quels travaux la ville devait engager en urgence. Comme il fallait s’y attendre, J. Safar n’a pas répondu, mais a repris avec le peu d’imagination qui le caractérise l’antienne habituelle selon laquelle ce sont les recours judiciaires qui coûtent chers à la commune.

Lui qui aspire à devenir le premier magistrat de la ville devrait savoir que si cette majorité n’avait pas fait preuve d’un invraisemblable mépris à l’égard des Grenoblois et notamment des 10 000 signataires de la pétition contre le projet de l’Esplanade, si elle n’avait pas voulu passer en force et en toute illégalité, sans doute n’y aurait-il jamais eu de recours. Personne ne peut prendre plaisir à saisir la justice et c’est bien parce que cette majorité est hautaine et sourde que les citoyens sont conduits à utiliser les ultimes moyens dont ils disposent, à savoir la justice.

Lire le reste de cet article »

Personnels du Conseil général : mobilisation sur la durée pour le service public et l’emploi

Publié le 21 décembre 2013
131212ManifCGI

Manifestation des personnels et des pompiers devant le CGI

La mobilisation de l’ensemble du personnel du Conseil Général (CGI) contre les attaques dont il est l’objet de la part du Président du CGI et du directeur général des services, est massive et s’inscrit dans la durée. Cette mobilisation rejoint celle des personnels de la Métro et du service d’incendie. Rappel des faits :

Lire le reste de cet article »

VFD : exemple d’une mauvaise gestion

Publié le 21 décembre 2013

Le président du Conseil général de l’Isère (CGI) serait mieux inspiré de gérer correctement le département, plutôt que de maltraiter le personnel et de retirer leurs délégations aux élus écologistes. Le 3 décembre 2013, la Chambre Régionale des Comptes a rendu ses observations définitives sur les comptes et la gestion de la société d’économie mixte des Voies Ferrées du Dauphiné (VFD), dont l’actionnaire majoritaire est le Conseil général de l’Isère. Ces observations très sévères portent sur les exercices 2006 à 2011. La situation de cette SEM est catastrophique et la responsabilité du CGI clairement mise en cause :

Lire le reste de cet article »

Esplanade : un beau cadeau de Noël pour les Grenoblois !

Publié le 17 décembre 2013

vivre-a-grenoble-esplanadeCommuniqué du 17 décembre 2013

Le tribunal administratif de Grenoble a annulé ce jour la délibération du 25 juin 2012 du conseil municipal de Grenoble approuvant la révision simplifiée du plan local d’urbanisme pour le secteur Esplanade.

Comme prévu après les conclusions du rapporteur public, le tribunal donne raison aux militants de l’ADES (Maryvonne Boileau, Raymond Avrillier, Jean-Marie Barnier et Vincent Comparat) qui avaient introduit un recours, ainsi qu’à l’association Vivre à Grenoble.

Cette annulation bloque enfin le projet très contesté sur l’Esplanade.

Lire le reste de cet article »

Grenoble une ville pour tous : le rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes

Publié le 14 décembre 2013

GrenobleUneVillePourTousLe rassemblement citoyen a tenu ses assises samedi 7 décembre, où il a débattu de son projet “GRENOBLE UNE VILLE POUR TOUS” dont il poursuit l’élaboration. Le projet est constamment enrichi et corrigé de tout ce que les habitants apportent lors des réunions publiques, et par toutes les personnes qui le rejoignent.

LE RASSEMBLEMENT a présenté l’équipe qui va animer la campagne : 5 portes paroles représentant les diverses sensibilités de ce rassemblement et qui vont entourer, aider et soutenir la tête de liste.

Ce sont : Kheira Capdepon (Réseau Citoyen), Lucille Lheureux (EELV), Bernard Macret (Les Alternatifs), Elisa Martin (PG) et Hakim Sabri (ADES).

C’est à Eric Piolle qu’a été confiée la lourde responsabilité de mener la liste et de devenir le prochain maire de Grenoble, avec la dynamique qui se lève et s’amplifie. Les citoyens ont envie de changement, mais d’un changement efficace, dans les actes, pas dans les mots.

Rass2014photo-equipe

L’équipe du Rassemblement avec de gauche à droite : Kheira Capdepon, Lucille Lheureux, Eric Piolle, Elisa Martin, Hakim Sabri, Bernard Macret

La présentation de l’équipe du rassemblement comme si vous y étiez ! [vidéos]

Désormais, l’étiquette politique portée par Eric PIOLLE est « UNE VILLE POUR TOUS ». Ce n’est pas un choix partisan mais un vrai programme politique, citoyen de gauche et écologiste.

Pour prendre contact ou rencontrer le RASSEMBLEMENT, aller au local de campagne situé au 3 bis rue Lafayette à Grenoble, à l’angle de la rue des Clercs. Téléphone : 04 76 63 82 18. Mel : contact@unevillepourtous.fr. Site internet : http://unevillepourtous.fr

Rassemblement : ceci n’est pas un clip de campagne : faites le buzz !

Publié le 14 décembre 2013

Le premier “non clip” de campagne, du RASSEMBLEMENT « GRENOBLE UNE VILLE POUR TOUS » vaut le détour.  Déjà plus de 1500 vues depuis le lancement aux Assises le 7 décembre dernier. Aidez à son succès en faisant circuler l’information et régalez vous, il y a de belles trouvailles. Bravo au groupe communication du rassemblement d’égayer cette campagne trop terne !


Ceci n’est pas un clip de campagne – Grenoble… par grenoble_pour_tous

Pour Noël, je veux ma carte d’électeur ! Campagne d’inscription sur les listes électorales

Publié le 14 décembre 2013

Rass2014InscriptionListesElectoralesAutour de la « MAISON DU RASSEMBLEMENT », rue Lafayette, les militants de « Grenoble, une ville pour tous » vont rappeler aux passants qu’il faut s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2013 pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore fait et qui ne sont pas déjà inscrits.

« Pour Noël, je voudrais :

Des projets municipaux construits avec et pour les habitants

Des services publics moins chers avec des tarifs solidaires et écologiques

Des logements de qualité et accessibles à tous en libérant la ville des spéculateurs

Une ville ouverte sur la nature sans pollution, ni bouchons !

Vous croyez au Père Noël ? Non je crois à la force du rassemblement des citoyens !

Je ne me laisse pas endormir, je n’ai pas besoin qu’on décide pour moi !

Pour Noël je veux ma carte d’électeur !

Avec elle, je pourrai voter aux municipales et choisir le bon projet pour ma ville ! »

PC Grenoble : le grand art de la manipulation

Publié le 14 décembre 2013
PCMuni2014Vote

Bulletin de vote proposé aux militants du PC grenoblois.

Les militants du parti communiste de Grenoble devaient se prononcer sur leur stratégie pour les élections municipales. Ils ont beaucoup tardé et viennent de voter pour rejoindre la liste du PS menée par J. Safar. On avait déjà signalé qu’ils s’interrogeaient fortement sur continuer ou pas dans la même galère qu’actuellement, c’est-à-dire la participation active à une gestion gauche-droite de la ville.

Pour faire accepter aux militants la poursuite de cette mauvaise alliance, la direction du PC n’a pas hésité à lancer une consultation bien biaisée. Voici les deux options mises au vote :

Lire le reste de cet article »

La pollution tue et rend malade, dans l’agglo comme ailleurs

Publié le 14 décembre 2013
Pollution sur la cuvette grenobloise (photos GK)

Pollution sur la cuvette grenobloise (photos GK)

La pollution atmosphérique a atteint des niveaux très importants ces derniers jours. Alors que des niveaux d’alerte ont été dépassés, aucune mesure vigoureuse n’a été prise pour permettre de diminuer fortement le trafic automobile en rendant gratuit les transports en commun. La pollution tue de manière anticipée environ 200 personnes par an dans l’agglomération et les personnes fragiles (enfants et personnes âgées) en souffrent fortement.

L’incurie des responsables politiques doit être dénoncée. Depuis 2006, ils ont préféré attendre la réalisation de la rocade nord plutôt que de renforcer les alternatives à la voiture, notamment pour les déplacements pendulaires (domicile-travail). Il n’y a toujours pas de Plan de Déplacements Urbains, contrairement à ce qu’exige la loi et le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) qui est insuffisant n’est même pas appliqué.

Il n’y a aucune campagne d’information ou d’aide auprès des habitants utilisant le chauffage au bois qui est polluant si il est mal conçu, ce qui est souvent le cas dans l’agglomération.

Lire le reste de cet article »

La Tour Perret : une action urgente à budgéter par la Ville

Publié le 14 décembre 2013
etatTourPerret2013

La Tour Perret se dégrade : cliquez sur l’image pour agrandir (photos DR)

L’ADES rappelle la pétition lancée pour sauver la Tour Perret, qui est soutenue activement par les associations suivantes :

Fondation du Patrimoine
Patrimoine et Développement du Grand Grenoble
APHID (Association pour le Patrimoine et l’Histoire de l’Industrie en Dauphiné)
AVIPAR (Association de Valorisation et d’Illustration du Patrimoine Régional)
FAPI (Association pour le Patrimoine et l’Histoire de l’Industrie en Dauphiné.

Pour la signer : http://sauvonslatourperret.blogspot.fr/

Il est utile de rappeler que dès le budget 2014 il faut que des crédits soient prévus pour qu’en urgence les interventions de purge et de sécurité soient réalisées rapidement, et ceci avant de lancer de nouvelles études.

Lire le reste de cet article »

Dialogue social au Conseil général : c’est déjà Noël

Publié le 14 décembre 2013

CG38Manif12122013L’exécutif de cette noble assemblée départementale et son président A. Vallini, viennent d’offrir un superbe cadeau de Noël à l’ensemble des agents de la Protection de l’Enfance. Nous avons déjà relaté ici le projet en cours de concrétisation de suppression de places d’hébergement pour les jeunes en difficulté et ses conséquences sur l’emploi, apparemment c’était insuffisant : pour bien marquer Noël, cette fois, il est question de la suppression de 320 postes.

L’intersyndicale a donc appelé à la mobilisation et les agents ont profité de la session budgétaire qui se tenait vendredi 12 décembre pour tenter de se faire entendre. Armés de banderoles et de mégaphones pour crier leur colère, ces dangereux et pour la majorité dangereuses délinquantes, se sont cassées le nez sur des grilles fermées et ont été accueillies par cette police proche du peuple harnachée façon robocops, à coups de gaz lacrymogènes.

Lire le reste de cet article »

Avec le câble, ça déménage

Publié le 14 décembre 2013

M. Baïetto Président de la Métro défend bec et ongles le projet de téléphérique entre Fontaine et Vercors. Les réunions de concertation se sont multipliées ces derniers mois et ont donné lieu parfois à des réparties aussi loufoques qu’hallucinantes. Ainsi les auditeurs ont-ils entendu de la bouche du chef de projet câble de la Métro que pour rallier les gares sur le plateau du Vercors, les voyageurs pourraient utiliser des vélos électriques. C’est tellement évident que l’on se demande encore comment personne n’a pu y penser avant. Quoi de mieux en effet que des vélos électriques sur le plateau du Vercors en plein hiver quand on sait qu’il suffira de les équiper de chaînes !

Lire le reste de cet article »

Un budget 2014 sans débat

Publié le 6 décembre 2013

tirelireLe lundi 16 décembre le conseil municipal votera le budget 2014 et les taux des impôts. Suite au débat d’orientation budgétaire on est sûr que la majorité votera un budget dans la triste continuité de ceux des années précédentes. Les Grenoblois verront leurs impôts communaux augmenter de 1,5 %. Le changement le plus notable est l’augmentation des dépenses de personnels pour le changement des rythmes scolaires. Cette absence d’innovation dans la politique municipale montre bien que si les Grenoblois élisent l’équipe Safar, rien ne changera. Heureusement les élus écologie et solidarité démonteront qu’il y a une alternative à cet immobilisme.

Lire le reste de cet article »

Bien comprendre le budget municipal

Publié le 6 décembre 2013

tirelireQue faut-il savoir sur le budget de Grenoble pour comprendre les stratégies qui sont derrières et quelles alternatives proposer ?

1- Il faut distinguer deux parties ou sections dans un budget : le fonctionnement (pour les dépenses courantes) et l’investissement (tout ce qui modifie le patrimoine de la ville). La section de fonctionnement doit avoir un solde positif (d’au moins le montant des amortissements des biens de la ville). Ce solde positif appelé autofinancement brut est viré en recettes d’investissement. La ville n’a pas le droit d’emprunter pour financer du fonctionnement, c’est la grande différence avec l’Etat qui lui peut le faire. C’est pourquoi les collectivités locales sont peu endettées par rapport à l’Etat.
2- Les recettes de fonctionnement. Avant de fixer les dépenses, il faut savoir qu’elles vont être les recettes possibles en fonctionnement. A Grenoble la Métro verse à la ville 52 M€ de dotation chaque année (c’est stable) et l’Etat 44 M€ (c’est en diminution constante). Les recettes diverses hors impôts qui proviennent de l’activité de la ville et de subventions sont d’environ 50 M€ et il n’est pas possible d’augmenter cette somme de manière significative. La seule variable envisageable c’est le montant des impôts locaux. La ville a le droit de ne voter qu’un taux, elle ne peut pas intervenir sur les bases des impôts qui, elles, sont fixées par une loi. La majorité garde les mêmes taux en 2014 qu’en 2009 d’où une recette fiscale de 138 M€. Total des recettes de fonctionnement : 238 M€

Lire le reste de cet article »