Archives de mai 2013

Le mardi 11 juin, si on parlait de la sécurité ?

Publié le 30 mai 2013

logoReseauCitoyen2Le réseau citoyen de Grenoble organise sa 3ème réunion publique sur le thème :

« Sécurité, une affaire municipale ? », Mardi 11 juin 2012 à 20 h à la Maison des Associations, 6 rue Berthe de Boissieux à Grenoble

Au lieu d’en rester à des déclarations tonitruantes et inefficaces, comme l’armement de la police municipale, la multiplication des caméras de vidéosurveillance, ou l’agitation malsaine des peurs, le réseau citoyen propose d’approfondir la nécessité d’une politique municipale globale, où le maire d’une ville doit jouer le rôle central. Elle passe par le renforcement de la présence publique dans tous les quartiers (éducateurs, services publics, police, commerces…), la coordination de toutes les administrations : justice, police, éducation… pour prévenir la délinquance.

Avec la participation de :

  • Gilbert Berlioz, sociologue. Gilbert Berlioz est un ancien éducateur, diplômé de sciences politiques et sociologue. Ses travaux portent sur l’articulation des politiques de prévention avec les autres politiques : délinquance, sécurité, errance… Consultant au Cabinet CRESS (Conseil Recherche Evaluation Sciences Sociales) il est auteur d’une série de publications sur la prévention de la délinquance, le diagnostic sur la sécurité, la position du responsable prévention-sécurité dans l’organigramme municipal.
  • Et de Sébastien Grillo, ancien commissaire de police à la Villeneuve et Teisseire, qui témoignera sur l’efficacité de la police de proximité qui a été supprimée par le gouvernement de droite.

Le 17 juin, conseil municipal inédit, spécial Esplanade

Publié le 30 mai 2013

vivre-a-grenoble-esplanadeNotez dès maintenant cette importante date. Le lundi 17 juin à 17 h à la mairie de Grenoble, trois heures de débat au conseil municipal entre les élus et l’association « Vivre à Grenoble », porteuse de la pétition de plus de 20 000 signataires contre le projet actuel de l’Esplanade.

Enfin un débat et non un simple exercice de questions réponses comme lors de la réunion du 24 avril à l’Esplanade. Ce sera l’occasion de mettre à plat la manière dont un projet de cette importance a été mené et comment l’architecte s’est vu imposer des contraintes très discutables, et qui n’ont jamais été débattues publiquement auparavant.

Peut être assisterons-nous à un vrai exercice de démocratie locale, si c’est le cas il faudra remercier l’association « Vivre à Grenoble » pour l’avoir imposé.

A consulter un courrier intéressant du CLUQ au maire et au président de la Métro à propos de l’avenir de l’Esplanade et de la Foire des Rameaux.

A Grenoble : des logements, des logements et puis… rien

Publié le 30 mai 2013

Schneider3Quoi de mieux que les réunions publiques pour faire entendre sa voix et aborder les questions qui fâchent ? La réunion initiée par la ville le 24 mai dernier sur le projet de l’Esplanade a été l’occasion pour un participant dans l’assistance de l’expérimenter sur un sujet brûlant, celui des équipements scolaires. Alors que les habitants ont actionné le signal d’alarme depuis fort longtemps, il n’est un secret pour personne que sur le secteur 1 (Berriat, Bouchayer-Viallet…) les écoles et collèges sont arrivés à saturation. On n’ose imaginer la suite si les projets Presqu’île et Esplanade venaient à voir le jour dans les configurations actuelles. A question pertinente, exigeant sinon des réponses précises, du moins des perspectives claires, C. Crifo conseillère générale, n’a guère rassuré son interlocuteur et le public par le flou de son intervention sur l’avenir des collèges. Quant au sort des écoles, l’adjoint à l’éducation également présent a jugé plus prudent de garder le silence.

Lire le reste de cet article »

ALPEXPO et Guy Chanal condamnés pour harcèlement moral

Publié le 30 mai 2013
Photo DR

Photo DR

Les élus « Ecologie et Solidarité » ont transmis le communiqué suivant :

La SAEML Alpexpo et Guy Chanal condamnés : la condamnation du “laisser-faire”

Le tribunal correctionnel a rendu son verdict dans l’affaire de harcèlement qui opposait 26 salariés de la SAEML Alpexpo à leur employeur. Ce verdict est clair, les faits sont établis, et la responsabilité tant du directeur que de la SAEML sont reconnues, puisque l’un et l’autre sont condamnés.

Nous ne commenterons naturellement pas une décision de justice. Mais nous attendons par contre que toutes les conséquences en soient tirées. A travers la condamnation de la SAEML Alpexpo, c’est aussi les manquements de son conseil d’administration qui sont pointés. A ce conseil d’administration, nous voulons rappeler qu’y siègent des représentants du Conseil Municipal, de la majorité et de l’opposition de droite.

La question de leur responsabilité morale se pose, comme se pose celle du Maire de Grenoble, qui avait été interpellé directement par les employés de la SAEML sur les agissements de leur directeur. Pourquoi tous ces élus n’ont-ils pas fait cas de ces informations ?

Lire le reste de cet article »

Correspondants vie scolaire : grève à la mairie de Grenoble

Publié le 30 mai 2013

Le 27 mai, 90% des correspondants vie scolaire (CVS) en colère, soutenus par leurs syndicats CGT, FO, CFTC, ont entamé une grève reconductible, dont voici les raisons :

« Qui sommes-nous ?

Selon notre employeur nous sommes les “maillons indispensables et privilégiés” pour l’ensemble des partenaires éducatifs : Directeurs d’écoles, Familles, Santé scolaire, Restauration !

De catégorie B, nous travaillons au sein d’une équipe pluridisciplinaire de la Direction Education Jeunesse.

Quelles sont nos missions principales ?

Lire le reste de cet article »

Chauffage urbain : pas d’avancées réelles sur la mise à plat de la gestion de la CCIAG

Publié le 30 mai 2013

D’après les dernières informations, il n’y a pas d’avancées réelles sur la mise à plat de la gestion de la CCIAG, un projet d’avenant ne va pas faire avancer le dossier, au contraire. Le « Collectif pour un chauffage urbain juste et solidaire » a demandé depuis des mois des informations très simples afin de faire la clarté sur le service rendu, donc sur un tarif juste. Il demande les détails sur la comptabilité analytique de la CCIAG entre 3 activités : chauffage urbain, incinération des ordures à Athanor et les autres activités ; ainsi que le rapprochement de ces comptabilités avec les comptes sociaux ; et ce pour chaque saison de chauffe depuis 2006/2007. Il demande aussi les détails des recettes autres que celles provenant des factures des usagers. A ce jour, aucune communication de ces éléments importants.

Lire le reste de cet article »

Pétition : Non au retour du projet d’autoroute « A51 » !

Publié le 30 mai 2013

La liste des Grands Projets Inutiles Imposés s’agrandira-t-elle avec le retour du projet de l’autoroute A51 pour relier Grenoble à Sisteron ? Actuellement une commission « Mobilité 21 » est chargée par le gouvernement de réviser, à la baisse, le Schéma National des Infrastructures de Transports (SNIT), pour les années à venir. Seuls les projets figurant au sein de ce SNIT pourront être réalisés. Des élus dont M. André Vallini, président du Conseil Général de l’Isère, et Mme Karine Berger, députée des Hautes Alpes, mettent tout en œuvre, avec le soutien de groupes économiques et politiques, pour que le projet d’autoroute A51, rejeté lors du Grenelle de l’environnement, y soit introduit.

Il faut s’y opposer en signant la pétition sur internet.

Rappel de la situation :

Lire le reste de cet article »

Les 40 ans de la Villeneuve en apothéose : un banquet géant le dimanche 2 juin !

Publié le 25 mai 2013

Terminer une année d’anniversaire (les 40 ans de la Villeneuve) par un banquet géant c’est un pari fou, c’est montrer qu’on peut festoyer ensemble ! Inviter les habitants de Grenoble à ce repas c’est proposer une autre image de notre quartier que celle véhiculée trop souvent. Des bénévoles, habitants de la Villeneuve ont conçu ce banquet des 1 000 couverts avec l’aide de l’association Sarawak.

Rendez vous à midi Parc Jean Verlhac dimanche 2 juin.

Venez vous régaler, participer aux animations (à partir de 14 h) et profiter du grand spectacle offert par la ville de Grenoble à 17 h.

Lire le reste de cet article »

Urgence paysannes : pas d’OGM dans nos assiettes !

Publié le 25 mai 2013

Pas d'OGM dans mon assiette !De la fourche à la fourchette, ici comme ailleurs, la paysannerie nous concerne toutes et tous.

Les fermes disparaissent en Isère : En 20 ans, plus de 50 % des fermes ont disparu en Isère. Si les tendances actuelles se poursuivent, 25 % des 6000 fermes encore en activité disparaîtront d’ici dix ans. Système agro-industriel, spéculation foncière, nouvelles réglementations, plantes OGM, importations à bas prix…

Face à ce rouleau compresseur, les quelques centaines de fermes bio de l’Isère sont en première ligne. Est-ce cette société-là que nous voulons ? Voulons-nous la disparition des paysans autour de chez nous ? Voulons nous ne manger que des produits importés ?

Des rencontres paysannes sont proposées par l’association Les Renseignements Généreux. En partenariat avec le Centre d’Informations Inter-Peuples, la librairie-bibliothèque Antigone et le Res’OGM info.

Lire le reste de cet article »

Vers la fin des eaux troubles d’Aquapole ?

Publié le 25 mai 2013

La Métro va décider le 5 juillet de l’avenir de la gestion d’Aquapole, la station d’épuration de l’agglomération. Actuellement gérée par le privé depuis 1985, il serait temps que la régie communautaire qui a la compétence assainissement reprenne cette gestion en direct, qui permettrait d’améliorer la qualité du service au meilleur tarif. Or il semble y avoir des hésitations chez certains élus de la Métro toujours sensibles aux charmes de la gestion privée. Les mouvements ADES, EELV et les Alternatifs ont tenu le 22 mai une conférence de presse demandant la gestion en régie et rappelant le passé trouble de cette station d’épuration décidée par un certain A. Carignon.

« Pour la reprise en direct par la régie communautaire d’assainissement de la gestion d’Aquapole, et la fin des « eaux troubles »

Lire le reste de cet article »

Suppressions de postes à GEG : que font le maire et le président ?

Publié le 25 mai 2013

A peine signé, le contrat de délégation de service public avec GEG est violé, mais le maire ne dit rien ! La majorité municipale, le maire et le président de GEG (J. Safar) en tête, ont décidé le 22 octobre 2012 de passer un contrat de concession avec GEG pour la distribution du gaz et de l’électricité pour une durée de 30 ans. Dans ce contrat GEG s’est engagé sur la base d’un compte d’exploitation prévisionnel pour les 30 prochaines années, avec une évolution lente et positive des frais de personnel excluant de fait une forte diminution du nombre d’emplois.

Or, le 16 mai dernier, la direction de GEG a annoncé en comité d’entreprise un « plan de performance » qui supprimera 62 postes en 3 ans sur un effectif actuel de 438. Un plan présenté au Conseil d’administration qui n’a pas protesté.

Lire le reste de cet article »

Pourquoi vouloir urbaniser à outrance l’Esplanade ?

Publié le 25 mai 2013

vivre-a-grenoble-esplanade« C’est bien gentil d’être contre le projet de l’Esplanade, mais vous n’avez rien à proposer ! », voilà le genre de reproches que l’on pourrait être tenté de nous adresser (si ce n’est déjà fait), tant nous avons décrit ici par le menu les raisons fondamentales de notre opposition au projet d’urbanisation tel que présenté par la majorité municipale. Mais en fait, c’est toute la copie qui est à revoir : sur le plan démocratique c’est une évidence, ne serait-ce que parce qu’il n’existe qu’un seul et unique projet ; et sur la pertinence d’urbaniser à ce point l’Esplanade, la question reste posée.

En effet si, contrairement au discours de la majorité, on part du postulat qu’il n’y a aucune justification à urbaniser la ville à outrance, et nous en avons fait maintes fois la démonstration, le regard change. Pour autant on peut imaginer que ce secteur de la ville trop longtemps délaissé bénéficie d’un coup de jeune, sans le faire disparaître d’un trait de plume.

Lire le reste de cet article »

Vidéosurveillance : l’évaluation cachée

Publié le 25 mai 2013

CameraBouleParallèlement à l’armement de la police municipale la nuit, J. Safar a annoncé un renforcement de la vidéosurveillance dans différents quartiers de Grenoble. Comme d’habitude, il l’a fait seul, sans débat, sans concertation et sans dire combien cela allait coûter aux Grenoblois. Sa promesse d’évaluer les premières installations expérimentales au Jardin de ville, à la Capuche et au Village Olympique avant d’envisager la suite, n’est plus qu’un vieux souvenir. Car, campagne électorale oblige, le premier adjoint est un homme pressé. On apprend maintenant que l’évaluation de cette expérimentation a débuté depuis un an et qu’on n’en connaîtra les résultats qu’à l’automne. Il est probable que le résultat sera d’un grand classicisme dans ce domaine : on fera le constat que la délinquance s’est déplacée ailleurs. Il doit y avoir du tirage dans la majorité municipale entre ceux qui veulent avancer vite et ceux qui défendent une évaluation des politiques publiques avant de décider. Mais la pression du clan au pouvoir est très forte pour éviter que ne sorte en public les divergences profondes qui traversent cette majorité.

Cancer de la thyroïde : et si on reparlait des retombées de Tchernobyl en Isère

Publié le 25 mai 2013

NucleaireSTOPSouvenez-vous, en avril 1986, un ministre de l’environnement déclarait que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière. Ce ministre s’appelait A. Carignon et il était maire de Grenoble pour encore 9 ans. Depuis des études se sont penchées sur la question de savoir s’il y a eu un impact sanitaire mesurable des retombées radioactives du nuage de Tchernobyl. En 2011, l’Institut de veille sanitaire INVS a édité un bilan des évolutions des cancers de la thyroïde en France.

Évolution de l’incidence du cancer de la thyroïde en France métropolitaine – Bilan sur 25 ans, 2011, 55 p.

« Le cancer de la thyroïde était relativement rare il y a 25-30 ans, mais le nombre de diagnostics a beaucoup augmenté depuis. L’incidence est très sensible aux pratiques médicales et diagnostiques, qui ont elles-mêmes beaucoup évolué. Une surveillance renforcée des cancers de la thyroïde est justifiée puisque cette pathologie peut être induite par une exposition aux rayonnements ionisants pendant l’enfance…

L’évolution des pratiques médicales est principalement évoquée pour expliquer ces évolutions. Les évaluations quantitatives de risque sanitaire, associées à la surveillance des évolutions temporelles et des répartitions spatiales du cancer de la thyroïde, ont permis d’exclure un impact important des retombées de Tchernobyl en France. La surveillance épidémiologique de ce cancer doit se poursuivre afin de confirmer les tendances récentes. »

Le cas du département de l’Isère est intéressant car il se distingue des autres départements étudiés par l’augmentation continue du nombre de cancers de la thyroïde :

Lire le reste de cet article »

Harcèlement moral et responsabilité de l’Etat, un jugement important

Publié le 25 mai 2013

Le tribunal administratif de Grenoble vient de condamner l’Etat pour « faute lourde » pour ne pas avoir protégé des personnels d’une école supérieure (sous tutelle du ministère de la culture) du harcèlement moral du directeur de l’école (les faits se sont déroulés entre 2002 et 2009). L’Etat est condamné à indemniser les plaignants pour préjudice moral. Le ministère de la culture avait été informé de la situation mais n’a apporté que des réponses inappropriées à l’ampleur de la crise et à la souffrance des personnels, et son intervention a été tardive. Ce jugement devrait être définitif puisque le ministère de la culture ne devrait pas faire appel.

Cette décision est importante pour les personnes qui subissent des harcèlements dans leur activité professionnelle notamment dans les administrations.

Lire le reste de cet article »

Trouver les chemins de la démocratie locale le 22 mai à 20h

Publié le 20 mai 2013

logoReseauCitoyen2Hasard du calendrier ? Le réseau citoyen organise un débat sur la construction des chemins de la démocratie au moment même où les cabinets mandatés par la ville sur les actions de démocratie locale commencent à rendre leurs premières impressions. Cela n’étonnera personne de savoir qu’il y a un mécontentement profond contre les méthodes de la majorité municipale en ce qui concerne la démocratie locale. Beaucoup de paroles et des promesses mais dans les actes c’est d’une pauvreté désolante.

Les citoyens doivent reprendre les choses en main et élaborer eux-mêmes de nouvelles pratiques de démocratie locale.

Rendez vous pour un débat citoyen le mercredi 22 mai à 20 h à la Maison des associations

Ligne Transisère 6020 menacée : signez la pétition !

Publié le 20 mai 2013

Le Conseil général envisage de raccourcir le parcours de la ligne 6020 qui relie Crolles aux gares de Grenoble par la RD1090. Cette ligne circulerait seulement entre la place de Verdun à Grenoble et l’entrée ouest de Crolles, et ne desservirait alors plus, ni le centre de Grenoble, ni les gares de Grenoble, ni le centre de Crolles.

Signez la pétition de l’ADTC pour demander au CGI de ne pas raccourcir le parcours de la ligne 6020

Droit de vote des résidents étrangers : la changement c’est pour?

Publié le 20 mai 2013
Dessin Cled12, tous droits réservés

Dessin Cled12, tous droits réservés

Depuis 1981, la gauche promet que le droit de vote des résidents étrangers aux élections municipales sera instauré et chaque fois elle recule. François Hollande a annoncé le 16 mai que le texte changeant la constitution ne sera présenté au Parlement qu’après les municipales de 2014. Autant dire que cette question va encore passer à la trappe.

Pour continuer à défendre cette avancée du droit, le Conseil Consultatif des Résidents étrangers de Grenoble organise avec d’autres associations des évènements au centre ville le samedi 25 mai notamment :

  • De 15h et 15h30 : un spectacle de danse sur la place Saint André.
  • De 15h30 à 17 h : « La brigade d’intervention poétique » fera des interventions ponctuelles.
  • De 17 h à 19 h un concert au kiosque du jardin de ville.

Tournant démagogique dans la politique de sécurité à Grenoble : attention aux vendeurs d’illusions !

Publié le 20 mai 2013

CameraBoule

Communiqué du 17 mai 2013 – Les mouvements ADES – EELV Grenoble – Alternatifs et les élus du groupe Ecologie & Solidarité

Le premier adjoint de Grenoble vient d’annoncer dans la presse un armement de la police municipale la nuit et un développement important de la vidéosurveillance. A quelques mois des prochaines échéances municipales, peu fière de son bilan, la majorité cèderait-elle à la panique sur un sujet qui requiert sang-froid et sens des responsabilités ?

Oui, dans plusieurs quartiers de la ville les habitants sont épuisés de subir des incivilités, des pressions liées aux divers trafics et des agressions physiques. Répondre de manière efficace à cette dégradation exige des réponses d’ensemble et non des mesures idéologiques, ponctuelles et démagogiques.

Nous pensons que c’est une erreur profonde que d’armer la police municipale la nuit. Cela annonce un engrenage sans fin.

Lire le reste de cet article »

Protection de l’enfance au conseil général : méfiance

Publié le 20 mai 2013
Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général - 12/4/13

Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général – 12/4/13

Concernant la politique départementale de protection de l’enfance, on se souvient que le 12 avril dernier l’exécutif du Conseil Général, tout en minimisant le « document de travail » qui avait mis le feu aux poudres, avait sous la pression de diverses manifestations des travailleurs sociaux fini par accepter la mise en place de groupes de réflexion. Il reste que l’idée du Président du Conseil général comme du directeur général des services consiste bien en l’élaboration d’un schéma départemental d’action sociale. Autrement dit s’il n’était plus question officiellement de suppressions de 300 places d’accueil pour enfants et jeunes en difficulté avec pour corollaire la suppression de 180 emplois, réputées caduques, le Département souhaitait presser le pas et élaborer un schéma départemental d’ici à fin juin. Une véritable gageure au regard des enjeux !

Lire le reste de cet article »