Archives de janvier 2014

“Grenoble une ville pour tous” : la liste pour qui voter aux municipales !

Publié le 25 janvier 2014
2014ListeGrenobleUneVillePourTous

La liste “Grenoble une ville pour tous”

« Grenoble une ville pour tous » vient de présenter sa liste pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014. C’est la première liste complète qui est présentée publiquement, c’est elle qui fait maintenant la course en tête. Ce rassemblement a présenté sa liste dans le stade des Alpes pour rappeler les échecs cuisants de la politique à la sauce PS à Grenoble et à la Métro qui ont coûté si cher aux Grenoblois : plus jamais ça, il est temps de changer de politique ! Très majoritairement depuis plusieurs années les Grenoblois votent à gauche et écologiste ; et justement voici une liste de gauche et écologiste avec une très forte composante citoyenne. On ne peut pas rêver mieux !

Voir la présentation de la liste sur le site du Rassemblement

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne : aveux, corrompu, bétonneur

Publié le 25 janvier 2014

Le PCF de Grenoble passe aux aveux : il n’est présent sur la liste Safar que pour négocier une non agression du PS aux municipales contre ses fiefs à Echirolles, Saint Martin d’ Hères et Fontaine. Le secrétaire départemental du PCF a expliqué que si le PS attaquait ces villes il y aurait une forte réaction. La seule qu’il puisse faire c’est d’abandonner la liste Safar. Chiche ! Le PS national doit bientôt se prononcer. S’il veut faire une fleur, ce sera assez symbolique car localement il y aura des dissidences de militants du PS qui rendront inefficaces les ordres de Paris.

Mais pourquoi donc M. Chamusy a-t-il pris un ancien adjoint d’Alain Carignon comme mandataire financier ? Il fut président de la commission d’appel d’offres pendant les années de corruption et quand on sait ce qui s’est passé dans nombre de marchés publics, il n’est pas sûr que ce soit un label de qualité.

Lire le reste de cet article »

Liste UMP-UDI : à droite toute !

Publié le 25 janvier 2014

La liste UMP-UDI, qui se présente comme la liste de la droite et du centre, a diffusé son programme détaillé pour les municipales en 16 pages. La lecture démontre que c’est une liste très marquée à droite et pilotée par la droite forte, courant de l’UMP animé nationalement par A. Carignon, qui n’hésite pas à aller sur les thèmes de l’extrême droite. Deux figures portent des thèmes forts : R. Cazenave sur la sécurité et A. Carignon sur le développement de la pollution atmosphérique par la priorité aux déplacements en automobile (élargissement de l’A480 et poursuite de l’autoroute A 51). Mettre ainsi en avant deux personnalités qui ont eu affaire à la justice dans l’exercice de leurs mandats n’est pas du meilleur goût.

Le catalogue des promesses est impressionnant à tel point qu’on se demande si tout cela a été réellement pensé ou si ce n’est que de la communication. Est-ce que les Grenoblois confieraient la ville à des gens aussi peu sérieux ? Certainement non.

Lire le reste de cet article »

Encore une fois la recherche publique est oubliée

Publié le 25 janvier 2014

Après le Président de la Métro qui a fait un marchepied à Eiffage pour la définition de l’agglomération en 2030, voila la majorité sortante, Destot-Safar qui offre à Bouygues de venir faire un démonstrateur d’un ilot de 90 logements visant l’autonomie en eau, en énergie et l’optimisation des déchets. Les élus Ecologie et Solidarité avaient fortement critiqué ce partenariat public-privé, lors du conseil municipal du 8 juillet 2013.

Mais pourquoi donc les collectivités ne cherchent pas des partenaires publics dans la recherche pour travailler sur ces concepts de constructions innovantes ? Ce n’est pas le rôle d’une commune de permettre, sans aucune contrepartie, à de puissants groupes privés de se faire la main, déposer des brevets, créer des innovations qu’ils pourront vendre ensuite pour dominer un marché qui va se développer à cause du dérèglement climatique.

Lire le reste de cet article »

Conférence débat sur les emprunts toxiques

Publié le 25 janvier 2014

tirelireLe collectif isérois pour un audit citoyen de la dette publique (CAC38) organise une conférence débat sur le thème :
« Prêts toxiques des collectivités locales une action citoyenne est possible », avec Patrick Saurin
Mercredi 5 février 2014 à 20 h 00
Maison des associations 6, rue Berthe de Boissieux à Grenoble

Patrick Saurin est membre de l’exécutif national du syndicat Sud BPCE, du Comité d’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM), du collectif pour un audit citoyen de la dette publique ( CAC), Patrick Saurin a été chargé de clientèle auprès des collectivités publiques pour les Caisses d’épargne. Son dernier ouvrage: « Les prêts toxiques, une affaire d’État » (Démopolis et CADTM 2013)

Lire le reste de cet article »

Rue Chenoise, rue délaissée, oubliée !

Publié le 25 janvier 2014

L’office du tourisme présente la rue Chenoise comme une des rues les plus pittoresques de la vieille ville avec ses façades anciennes, ses arcs de boutique en pierre, ses nombreux petits restaurants… C’était une des rues les plus fréquentées, avec 4 immeubles classés monuments historiques, et une grande mixité sociale avec de nombreuses familles.

Mais les commerçants, et des habitants, en ont ras le bol, considérant que la rue est oubliée par la mairie :

Lire le reste de cet article »

GEG : le service public à la sauce Safar, indigeste !

Publié le 25 janvier 2014

Voila un témoignage oh combien symptomatique du fonctionnement de certains services public à Grenoble. GEG, service public, présidé par J. Safar est incapable de prendre en compte des situations anormales dans lesquelles il a pourtant une part de responsabilité. Une locataire d’un logement social, femme seule, mère de deux enfants, aux faibles ressources, intègre son logement fin 2012. Ce logement a un chauffage au gaz et donc devrait bénéficier d’un tarif B1 (0,066 €/KWh), mais GEG lui propose sans aucun conseil et sans s’enquérir de l’équipement du logement, un tarif dit B0 (0,0863 €/KWh) soit 30% plus cher !

Lire le reste de cet article »

La révolte sociale dans les services publics locaux

Publié le 18 janvier 2014

Nous en parlions récemment, et ce n’est pas un hasard que ce soit dans les services public d’incendie et au conseil général de l’Isère (CGI) que la révolte éclate. Ce sont les personnels qui sont au premier plan des interventions publiques ou qui sont le plus exposés à la dégradation de la situation sociale. Il y a un ras le bol énorme lorsque vous êtes confrontés à des problèmes sans solutions efficaces et que vous n’êtes même pas soutenus par vos responsables au plus haut niveau. Le simple fait de vouloir imposer par la force une dégradation des conditions de travail de ces agents démontre que ces responsables ne sont plus dans la vraie vie.

Lire le reste de cet article »

Soutenir le mouvement des Pompiers de l’Isère

Publié le 18 janvier 2014

Les sapeurs-pompiers professionnels de l’Isère poursuivent leur mouvement et proposent aux isérois de signer une pétition sur internet : http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N45700

“Sapeurs, caporaux, sous-officiers et officiers, mais aussi personnels administratifs et techniques, par-delà nos opinions diverses, nous avons décidé de nous adresser aux Isérois.

Il s’agit de dénoncer la violente répression et le mépris des élus politiques du conseil d’administration à l’encontre des sapeurs-pompiers professionnels de l’Isère et du personnel administratif et technique du SDIS 38.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne : opéra, démagogie, petites phrases, armée mexicaine, pub déguisée

Publié le 18 janvier 2014

Décidément on aura tout vu à Grenoble. Marc Minkowski, invité pour animer avec son orchestre la soirée des vœux du maire, s’est permis au cours de ses interventions entre les morceaux,de déclarer qu’il souhaitait que la prochaine équipe municipale lui permette de monter l’opéra dont il rêvait. Voila maintenant qu’un invité (déjà très fortement subventionné) dépose son cahier de revendications ! C’était plutôt mal venu.

Attention au déferlement démagogique. D. Bonzy, ancien directeur de cabinet de Carignon, propose de diminuer les taux des impôts de 10 % en 2015, mais sans dire comment. En fait il revient au concept de la ville maigre développé dans les années 80-90 par le corrompu, conception d’une droite dure qui nie l’importance des services publics. Il est rejoint par Pierre de Villard, ami de longue date d’Alain Carignon, qui écrivait il y a quelques années que si ce dernier revenait il le soutiendrait… Démonstration que cette liste de droite est dans la pure continuité des années sombres (1983-1995) qui ont coûté si cher aux contribuables grenoblois.

Lire le reste de cet article »

Budget : la Métro aurait pu mieux faire

Publié le 18 janvier 2014

tirelireVendredi 17 janvier, le nouveau conseil de la Métro a voté son budget pour 2014 dans la continuité du budget précédent. Malheureusement ce budget n’arrive toujours pas à trouver le bon équilibre qui permettrait à la Métro de stabiliser ses finances. Depuis des années sa dette ne cesse d’augmenter, ce qui est encore tenable grâce aux taux d’intérêts très bas actuels, mais ce n’est pas soutenable à moyen terme.

La dette atteint au 1er janvier 2014 la somme importante de 366 M€. Il est prévu cette année d’augmenter encore la dette de 14 M€ ! Les habitants de Grenoble vont s’apercevoir que la TEOM va encore augmenter ainsi que les tarifs de l’assainissement, alors qu’il était possible de ne pas faire ces augmentations.

André Vallini et le nouveau pont de St Quentin sur Isère : dérapage des coûts et mauvaise foi

Publié le 18 janvier 2014

Le 12 octobre dernier, André Vallini dénonçait, au congrès des maires de l’Isère, le coût des mesures environnementales du projet de nouveau pont de St Quentin sur Isère soumis actuellement à enquête publique. Dans Isère magazine de novembre 2013, on peut en lire le compte rendu : «  500.000 euros pour une prairie humide de 1,3 hectare… 250.000 euros l’entretien de 3 mares à tritons et 250.000 euros pour les corridors écologiques. Donc un total de 1 million d’euros avec la conclusion suivante “Je me dis que nous vivons dans un pays encore bien riche pour pouvoir s’offrir ce genre d’exagérations”. (voir notre article du 16/11/13)

Dans un premier temps on pourrait remarquer qu’un million d’euros par rapport à un projet de 10 millions est compréhensible et que cela fait travailler des bureaux d’étude et des entreprises. D’autre part ces mesures sont imposées par la loi Grenelle 2 qu’André Vallini a votée, et sont destinées à limiter et compenser les impacts environnementaux des travaux réalisés. Par ailleurs nous faisons remarquer que l’on pourrait réduire fortement les coûts en revenant à la première des 3 variantes du projet consistant à réparer le pont actuel et à lui accoler un second pont. Le coût de cette variante était le moins élevé avec un peu plus de 10 millions d’euros contre près de 15 millions pour le projet choisi.

L’impact sur l’environnement de cette variante était pratiquement nul et n’aurait pas nécessité les mesures de reconstitution de zones humides jugées coûteuses. Le choix qui a été fait est responsable du coût environnemental élevé.

Lire le reste de cet article »

Adopter les logiciels libres dans les communes

Publié le 18 janvier 2014
Tux le manchot, la mascotte de Linux (dessin original de Larry Ewing réalisé avec GIMP)

Tux le manchot, la mascotte de Linux (dessin original de Larry Ewing réalisé avec GIMP)

Les promoteurs des logiciels libres font signer aux candidats aux élections municipales le « pacte du logiciel libre ».

« Le travail des acteurs du Logiciel Libre participe à la préservation des libertés fondamentales à l’ère du numérique, au partage du savoir et à la lutte contre la « fracture numérique ». Il constitue également une opportunité pour le public mais aussi pour l’indépendance technologique et la compétitivité de la France et de l’Europe ;

Le Logiciel Libre est un bien commun à protéger et à développer. Son existence repose sur le droit pour un auteur de divulguer son logiciel avec son code source et d’accorder à tous le droit de les utiliser, les copier, les adapter et les redistribuer, en version originale ou modifiée. »

Pour s’engager sur le pacte : http://candidats.fr/documents/Le_Pacte_Du_Logiciel_Libre_candidats_municipales_2014.pdf

Des élus de Voreppe se sont mobilisés depuis 2008 pour développer les logiciels libres, voici leurs réflexions :

Lire le reste de cet article »

Nucléaire, un spectacle à voir : “L’Impossible Procès”

Publié le 18 janvier 2014

Voila une pièce de théâtre qui raconte l’impossible procès du nucléaire, suite à une catastrophe qui arrive la nuit du 3 novembre 2015, où un Boeing 747 s’écrase sur la centrale nucléaire du Blayais en Gironde ! Et voici le procès des acteurs de cette catastrophe !

Au Petit Théâtre, 8 rue Pierre Duclot à Grenoble. Vendredi 24 janvier 20h, samedi 25 janvier 20h, dimanche 26 janvier 16h. Entrée 15 euros (tarif unique). La salle ne compte que 80 places, pensez à réserver ! Réservation possible auprès de SDN38 : www.sdn38.info

Lire le reste de cet article »

Tests ADN : halte à la criminalisation du militantisme

Publié le 18 janvier 2014

Que ce soit à l’occasion du conflit Mounier ou lors d’une manifestation Place de Verdun, des militants sont poursuivis car ils ont refusé une prise d’ADN. Il faut que rapidement le Gouvernement revienne sur ces mesures répressives qui assimilent des militants à des criminels ou de dangereux activistes.

Lire le reste de cet article »

Le CSA critique le reportage « Villeneuve : le rêve brisé »

Publié le 10 janvier 2014

Le 20 novembre 2013, l’assemblée plénière du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) a critiqué vertement le reportage dénigrant la Villeneuve dans l’émission « Envoyé spécial ». Le CSA considère que la chaine a manqué aux obligations déontologiques. Sa décision a été publiée le 8 janvier 2014. Cela va certainement aider les habitants qui ont déposé plainte contre l’émission scandaleuse.

Voici l’intégralité de la décision du CSA :

Lire le reste de cet article »

La ville est sale : notre article fait réagir les habitants

Publié le 10 janvier 2014

De nombreuses réactions nous sont parvenues suite à l’article sur « la ville est sale, que font le maire et sa majorité ? », démontrant qu’il s’agit d’un problème sensible et présent dans tous les quartiers. Le stock d’encombrants rue Sainte Ursule a été enlevé très rapidement après que nous l’ayons signalé, si nous ne l’avions pas fait, il y serait encore… Voici les principales réactions :

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne : amoralité et phare falot à l’UMP, disparition de GO

Publié le 10 janvier 2014

L’UMP M. Chamussy a inauguré son local de campagne. Mais pourquoi avoir choisi l’ancien ministre Hervé Gaymard comme personnalité pour cette inauguration ? Il y avait déjà sur la liste UMP le corrompu le plus célèbre de France (A. Carignon), on voit revenir R. Cazenave qui a eu aussi affaire à la justice, maintenant le symbole utilisé est un ministre des finances qui se loge (en 2005) avec sa famille, aux frais de l’Etat à Paris (14 400 € par mois pour un logement de 600 m2) ; de plus il avait mis en location son propre appartement pour en tirer des revenus ! Dès que cette information avait été dévoilée, le ministre a démissionné. Comme image de la moralité en politique on peut mieux faire.

Lire le reste de cet article »

Analyse des besoins sociaux 2013 : séparation Nord/Sud, logement, précarité énergétique

Publié le 10 janvier 2014

Un décret impose au Centre communal d’action sociale – CCAS de faire annuellement une analyse des besoins sociaux : « Les centres communaux et intercommunaux d’action sociale procèdent annuellement à une analyse des besoins sociaux de l’ensemble de la population qui relève d’eux, et notamment de ceux des familles, des jeunes, des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes en difficulté. »

Le règlement impose que ce soit sur ce rapport que le CCAS fonde son action sociale. Il aura fallu des années pour que les élu-e-s écologistes imposent que ce rapport soit fait et rendu public. Il est dommage que cette analyse ne soit pas publique cette année. Il y a seulement un rapport provisoire. Y aurait-il crainte de dire la réalité sociale grenobloise à la veille des élections municipales ?

Lire le reste de cet article »

La Métro : orientations budgétaires prudentes pour 2014

Publié le 10 janvier 2014

tirelireLe budget 2014 sera le premier budget de la nouvelle communauté d’agglomération issue de la fusion de la Métro, la Communauté du Balcon sud de Chartreuse (CCBSC) et la Communauté du Sud Grenoblois (CCSG). La nouvelle Métro a maintenant 49 communes.

Le débat d’orientation budgétaire du 10 janvier a donné le ton du prochain budget. Avec une mauvaise surprise, une nouvelle augmentation de la TEOM (taxe d’enlèvement de ordures ménagères) ainsi que du tarif de l’assainissement.

Lire le reste de cet article »