Le ROUGE et le VERT en vacances… bien méritées

11 juillet 2014

Logo Ades webNotre publication s’arrête durant environ un mois. Espérons chère lectrice et cher lecteur que nous n’allons pas trop vous manquer.

La rentrée sera très riche en innovations politiques et il faudra être prêt pour répondre aux fortes attentes des Grenoblois. L’appel à la participation citoyenne va être intense que ce soit pour construire les nouveaux outils de la démocratie locale, la modification des règles d’urbanisme avec l’enquête publique sur la modification n° 3 du PLU, la préparation du budget 2015, la réflexion sur un nouveau projet sur l’Esplanade et à Flaubert. Et puis il y aura la préparation du passage à la Métropole au 1er janvier 2015… Un repos préalable est indispensable pour tous.

A bientôt.

Diversion grossière et manipulation

11 juillet 2014
© Dauphiné libéré 8/7/14

© Dauphiné libéré 8/7/14

Eric Piolle a des actions dans une petite entreprise « Raise Partner » fondée à Grenoble et qui ferait des choses pas bien si on écoutait ces spécialistes de la morale et de la transparence fiscale et financière que sont l’UMP 38, le corrompu AC et J. Safar qui s’empresse de courir derrière eux. Ce sont ceux que nous appelons « les génies de la cuvette » et qui sont experts en optimisation de la diversion grossière et de la manipulation.

Les faits : En janvier 2014, en pleine campagne électorale des municipales, Eric Piolle rend public son patrimoine, il n’y était pas obligé mais il montre l’exemple.

Dans cette déclaration publique volontaire il déclare qu’il détient des actions de « Raise Partner » issues de sa création en 2001, dont la valeur est estimée maintenant à 9 000 €. Soit moins de 0,5 % du capital.

Lire le reste de cet article »

Budget supplémentaire 2014, le lourd solde du passé !

11 juillet 2014

tirelireEn décembre 2013, J. Safar fait voter le budget prévisionnel pour l’année 2014. Il a alors tous les éléments et toutes les conséquences des décisions prises en 2013, notamment il sait qu’il fait une impasse sur les frais de personnels puisqu’il en fixe le montant à une somme inférieure à ce qui est dépensé en 2013 et il impose un affichage d’une épargne nette à 5 M€, ce qui est inatteignable. Ce n’est ni plus ni moins que de l’insincérité.

Alors que dès octobre 2013, la ville est obligée de remettre 1,6 M€ dans le budget supplémentaire pour pouvoir payer les personnels, l’adjoint aux finances, comme le maire savent bien que ces coups partis pèseront beaucoup plus en 2014 puisqu’il s’agit d’embauches faites en fin d’année 2013 et dont le coût se verra plein pot en 2014. Voila pourquoi il faut réalimenter le budget 2014 de 4,8 M€ pour payer les personnels jusqu’à la fin de l’année.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

11 juillet 2014
DL070714

© Dauphiné libéré 7/7/14

- Les anciens élus du PC Grenoblois ont grand tort de s’inquiéter pour le personnel municipal. Ils croient avoir entendu que les critiques de la majorité portaient sur trop d’emplois et sur l’absentéisme. Les critiques portaient sur l’insincérité des prévisions de la majorité de l’époque, et la politique de ressources humaines, c’est-à-dire que c’était leur gestion qui était en cause. C’est bizarre comme certains n’arrivent pas à assumer leurs actes. On leur pardonne cette incompréhension, n’étant plus présents au conseil municipal. Voir l’article sur GEG, où la nouvelle majorité sauve des emplois qu’avait voulu supprimer l’ancienne majorité droite-gauche à laquelle participait activement les élus du PC.

Lire le reste de cet article »

Hommage au citoyen grenoblois de toutes les couleurs

11 juillet 2014

Jaime-Asado-2006Nous avons appris le décès de Jaime Perez que nous connaissions bien à l’ADES.

Militant infatigable des droits de l’homme et en particulier ceux des résidents étrangers de Grenoble, il avait animé le CCREG (conseil des résidents étrangers de Grenoble) dès sa création. Pour lui, la ville devait être une ville accueillante pour toutes les nationalités, une ville de toutes les couleurs.

Lire le reste de cet article »

Le choc des cultures… numériques

11 juillet 2014

GrenewsLe dernier numéro de Grenews avant la trêve estivale (n° 281 du 7 au 13 juillet 2014) met en scène le choc de 2 visions de Grenoble, terre numérique s’il en est.
Page 4, Jean Therme tel qu’en lui même, nous redéroule toute l’histoire du projet Presqu’île, qu’ « on » (comprendre « lui ») a porté : du CEA spécialiste des micro-nanos technologies, en passant par Minatec, puis Giant, et enfin un projet d’aménagement urbain pour la presqu’île (dans cet ordre, cherchez l’erreur). Grâce à toute cette monomanie mono-centrée sur le territoire (et donc grâce à « lui ») « Grenoble joue dans la cour des grands ». Formidable !

Lire le reste de cet article »

A GEG les emplois sont sauvegardés

11 juillet 2014

GEGAlors que J. Safar, président de GEG, avait mis en place un plan de performance qui supprimait de nombreux emplois, le nouveau président V. Fristot et le conseil d’administration ont décidé de stopper ce plan et de sauvegarder les emplois afin de renforcer le service public et préparer la transition énergétique. Le nombre de salariés en CDI sera donc préservé en référence à la situation au 1er juillet 2014.

Une décision intéressante est la recherche d’une mutualisation avec le service de l’eau pour la relève des compteurs. Une expérimentation sera menée dès le printemps 2015 à ce sujet.

Lire le reste de cet article »

ALPEXPO enfin de la clarté

11 juillet 2014
Photo DR

Photo DR

Au conseil municipal du 21 juillet, une délibération sera présentée qui fait enfin la clarté sur la situation financière d’ALPEXPO. Cela tranche avec ce qui se passait avant où personne ne savait où on en était. Ce qui ne veut pas dire que l’avenir de cette société soit déterminé, mais au moins on sait où on en est.

Depuis le passage de G. Chanal, la situation financière de la SEM était devenue catastrophique. Les actionnaires dont la Ville (qui détient 35 % des actions) ont dû en 2013 recapitaliser à hauteur de 4,9 M€ (1,9 M€ pour Grenoble). Mais ce chiffre était fondé sur un résultat attendu pour fin 2013 de -0,66 M€, or on sait maintenant que ce résultat est de -2,18 M€ ! Les capitaux propres sont de nouveaux négatifs. Voila ce que laissent en héritage MM. Destot et Safar.

Lire le reste de cet article »

Vers la Métropole

11 juillet 2014

logo MétroLe 4 juillet le conseil de la Métro votait une délibération cadre sur le passage en Métropole au 1er janvier 2015. Il faut espérer que l’esprit pratique l’emporte sur la théorie et que dans l’immédiat de nombreuses conventions soient passées avec les communes pour assurer la continuité des services publics dont la compétence est transférée mais que dans la pratique les communes continuent de faire fonctionner au quotidien ces services transférés jusqu’à ce que leur intégration dans les services de la Métro puisse se faire harmonieusement.

Lire le reste de cet article »

Organisation des débats au conseil municipal, à revoir

3 juillet 2014
© Ville de Grenoble

© Ville de Grenoble

La mise en ligne directe du déroulement du Conseil municipal est une avancée démocratique importante. Mais elle a aussi des conséquences indirectes négatives sur le déroulement du Conseil municipal. Il faudra que le prochain règlement intérieur précise les règles du débat afin de permettre un bon déroulement du Conseil.

Ce qui est positif, c’est que la majorité a décidé de mettre en début de conseil les délibérations importantes, mais il ne faudrait pas que cela entraine des débats sans fin. Pour l’instant, le maire a choisi de laisser une grande liberté de parole aux conseillers municipaux.

Lire le reste de cet article »

Modification du PLU

3 juillet 2014

PLU-PADDLe conseil municipal du 30 juin a précisé les grandes lignes de la prochaine modification (n° 3) du Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui va faire l’objet, en juillet d’une décision du maire, seul compétent pour lancer la procédure, et dès septembre d’une enquête publique qui permettra à tout habitant de s’y exprimer. Le PLU est le document qui fixe l’utilisation des sols de la ville et autorise les constructions qui doivent respecter de nombreuses règles de gabarit, d’isolation thermique, de nombre minimum de logements sociaux… Comme le 1er janvier 2015, la Métropole prend la compétence urbanisme, à partir de cette date, le conseil municipal de Grenoble ne pourra plus modifier le PLU, ni délibérer sur l’urbanisme, ce sera à la Métro d’agir. Or elle risque de n’être pas prête pour intervenir sur le PLU avant de long mois. Il était donc très important que cette modification se fasse avant la fin de l’année.

Lire le reste de cet article »

Projet de l’Esplanade

3 juillet 2014

Projet Esplanade

Le projet Destot-Safar-de Longevialle sur l’Esplanade a été rejeté par une grande majorité de Grenoblois, cela a été mesuré lors de la pétition de l’association « Vivre à Grenoble » et dans les urnes les 23 et 30 mars. Maintenant, suite au lancement de la modification n° 3 du PLU, la discussion avec les habitants va pouvoir commencer sur la définition d’un nouveau projet pour ce quartier. Tout est à débattre, les formes urbaines, les lieux de construction de logements et d’équipements, le traitement de la circulation, l’utilisation de la grande Esplanade pour l’évènementiel et pour le stationnement, le traitement des berges de l’Isère et de la liaison par passerelle avec le quartier Jean-Macé et de la Gare et avec comme contrainte forte, le respect du site de la Bastille, patrimoine paysager de toute l’agglomération. Des ateliers populaires d’urbanisme devraient se mettre au travail rapidement pour s’approprier les contraintes multiples qui s’imposent au projet et débattre de diverses solutions. Ce sera l’occasion pour les citoyens de se former afin de pouvoir apporter leurs bonnes idées pour que le projet soit construit démocratiquement.

 

Scolaire, un changement de méthode

3 juillet 2014
 © Ville de Grenoble

© Ville de Grenoble

Le dialogue et la concertation sont au cœur de la politique de la nouvelle majorité. Mais pour que cela ne reste pas des vœux pieux il faut que tout citoyen puisse accéder aux informations qui fondent les diagnostics. Partir d’un diagnostic partagé par les intéressés est le point de départ obligé de toute co-construction. Cela a bien démarré pour les écoles maternelles et élémentaires qui sont de compétence communale.

L’adjoint (Fabien Malbet) fait le tour de toutes les écoles et rencontre tous les acteurs. Il a aussi commencé à discuter avec les principaux des collèges de la Ville pour renforcer le lien avec les politiques de la ville.

Avec l’ajointe aux données publiques et aux logiciels libres (Laurence Comparat), ils ont rendu accessible sur le site de la ville toutes les informations sur les effectifs scolaires pour la rentrée 2014 et les projections pour 2016.

Lire le reste de cet article »

Le Rugby au stade des Alpes, enfin une bonne nouvelle

3 juillet 2014

Stade des AlpesLa prochaine saison du FCG Rugby en top 14 (1ère division) débute en août 2014 et il fallait vite trancher sur son installation au Stade des Alpes, où il a eu de grands succès l’an passé que ce soit en terme sportif ou populaire par le nombre de spectateurs. Le stade est beaucoup plus confortable pour les spectateurs que celui de Lesdiguières. Contrairement au football professionnel qui vit beaucoup des droits de télévision, le FCG se finance en priorité par des sponsors. Pour ce faire il doit les accueillir après chaque match, d’où la nécessité d’avoir un lieu d’accueil dédié à cela. Le stade des Alpes a des salons mais qui ne sont pas du tout adaptés, de même le Palais ses Sports, c’est pourquoi le FCG a demandé de pouvoir installer pour une période limitée (23 mois) un chapiteau de 900 m2 au sol, avec deux étages, entre le stade et le Palais des Sports. Quelques buissons plantés depuis 2007 seront sacrifiés, mais ceci n’impactera pas le parc Paul Mistral puisque le chapiteau sera installé sur un lieu de passage et pas du tout de promenade.

Lire le reste de cet article »

Vote du compte administratif 2013

3 juillet 2014

tirelireLe nouveau conseil municipal devait se prononcer sur la réalité de la gestion financière de l’équipe précédente durant l’année 2013. Il n’était pas à l’ordre du jour de parler de l’avenir des finances qui sera traité le 21 juillet. L’adjoint aux finances (H. Sabri) a présenté rapidement les chiffres les plus importants qui dénotaient une mauvaise gestion tellement l’écart entre les prévisions et la réalisation était important. Bien sûr qu’il y a toujours des différences entre les prévisions et les réalisations, mais il y a une règle d’or : si il y a des dépenses non prévues qui arrivent, alors il est nécessaire de serrer la vis et de trouver des économies pour maintenir en équilibre le budget ou éviter un trop large écart. Malheureusement cela n’a pas été fait bien que c’était prévisible dès la moitié de l’année 2013.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

3 juillet 2014
© Dauphiné libéré 3/7/2014

© Dauphiné libéré 3/7/2014

-  M. Chamussy (UMP) est très impatient. Il pense que tous les engagements pris par la majorité municipale doivent être réalisés tout se suite, alors qu’un mandat ne dure pas 100 jours mais 6 ans. Il y a des engagements qui s’appliquent rapidement et d’autres qui demandent plus de temps. Exemple il s’étonne que le SMTC n’ait pas encore assuré la gratuité des transports en commun pour les 18-25 ans. Il n’aura pas échappé à l’édile de droite que le SMTC n’est pas un satellite de la ville et qu’en conséquence il faut que la majorité grenobloise persuade ses partenaires à la Métro et au Conseil Général pour que cette proposition soit adoptée par le SMTC. Pour l’UMP la politique est simple : y a qu’à, faut qu’on !

Lire le reste de cet article »

Retour sur le passé : les dégâts de la gestion de la droite 1983-1995

3 juillet 2014

DL300614L’ancien maire corrompu a encore tenté de réécrire l’histoire en essayant de justifier sa gestion de 1983 à 1995 (voir le Dauphiné Libéré du 30 juin 2014), il n’a toujours pas compris qu’il faudrait qu’il se retire sur la pointe des pieds. La légende qu’il essaye d’installer dans les esprits est qu’il aurait investi à tour de bras, sans augmenter les impôts, ce qui expliquerait l’augmentation de la dette, mais pour la bonne cause.

Lire le reste de cet article »

La Tronche reste à gauche…

3 juillet 2014

i-love-la-troncheLe maire de droite sortant, avait été battu de 13 voix au second tour de l’élection municipale par la liste de gauche et écologiste. Vu le faible écart il pouvait espérer faire annuler l’élection. Mais ses arguments n’ont pas convaincu le juge administratif. Le 26 juin, le Tribunal administratif a rejeté sa demande en jugeant de manière très classique que si, dans un tract diffusé à la fin de la campagne, il n’y a pas d’éléments nouveaux qui pourraient influencer l’électeur et atteindre la sincérité du scrutin, il n’y a pas matière à annuler le vote.

Lire le reste de cet article »

Ras le bol des donneurs de leçons, en plus inefficaces !

3 juillet 2014
© Dauphiné libéré 2/7/14

© Dauphiné libéré 2/7/14

L’ancien adjoint à l’éducation, P. Bron, délivre ses profonds conseils à la presse. « On ne peut pas tolérer les inégalités scolaires » dit-il avec force. Lui qui a été responsable du secteur scolaire de la ville pendant 6 ans avec le succès que l’on sait, va certainement nous expliquer ce qu’il a fait pour ne plus tolérer ces inégalités qui minent l’avenir de notre société. Eh bien, non, nous ne le saurons pas ! En revanche nous apprenons avec intérêt qu’il ne participe plus à la mission nationale de suivi des rythmes scolaires mais qu’il fait toujours partie du « Haut conseil artistique » en lien avec les ministères de la culture et de l’éducation nationale: mais à quel titre,  celui d’artiste donneur de leçon ?  Il constate une inadéquation entre les équipements et les effectifs scolaires, «  la base de calcul élèves/ logements était inappropriée  » précise-t-il, mais quel est donc le bilan de P. Bron en la matière? Où sont les écoles et les restaurants scolaires qu’il a fait construire  durant les 6 dernières années ? Quand les actes ne suivent pas, les discours creux et les contre vérités finissent par lasser les habitants.

Lire le reste de cet article »

André Vallini, le dinosaure de l’Isère !

3 juillet 2014

france bleuDans une déclaration à France Bleu Isère le 20 juin, l’ancien président du Conseil général revenait sur ses fiertés et ses regrets.

Coté regrets : la rocade nord sous la Bastille reste le projet qu’il aurait aimé construire pour résoudre la question des embouteillages dans l’agglomération grenobloise. Il est vraiment têtu puisque la démonstration avait été faite que ce projet ne résolvait en rien les embouteillages notamment aux entrées de l’agglomération et au contraire aller les aggraver.

Et il rajoute qu’il est favorable aux investissements routiers lourds : élargissement de l’A480 et il poursuit sur le bouclage de l’A51 : « Je continue à me battre aussi pour A 51 parce que j’y crois, à long terme, mais j’y crois. J’ai réussi à faire réinscrire dans le Schéma national des autoroutes, ce maillon manquant entre Grenoble et Sisteron. »

Lire le reste de cet article »