Certains élus de l’opposition devraient suivre des formations en urgence

27 mai 2016

Conseil municipalAu conseil municipal on a eu droit à une intervention d’O. Noblecourt qui n’a toujours pas compris comment fonctionnent les impôts locaux.

Pour lui les impôts locaux ne sont pas si injustes qu’on veut bien le dire puisqu’environ 40 % des ménages grenoblois en seraient exonérés ou dégrevés et donc une augmentation des taux n’atteindraient pas les moins fortunés. C’est d’ailleurs exactement ce que la majorité élue en 2008 considérait lorsqu’elle a augmenté le taux de 9 % après avoir promis, pour se faire élire, qu’elle ne les augmenterait pas.

Il n’y a rien de plus faux et il serait utile que la ville propose à certains élus des formations pour qu’ils comprennent enfin comment tout cela fonctionne.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

27 mai 2016

maire en dessinLe conseiller municipal d’opposition de droite, Matthieu Chamussy fait son show habituel en s’essayant à des bons mots et s’étonne (fait semblant de s’étonner) que certains élus réagissent sur Twitter en reprenant ses énormités… Alors montant sur ses grands chevaux, il claque la porte du conseil municipal emportant avec lui tout son groupe. Quel très mauvais théâtre qui peut être vérifié en ligne !


Comme d’habitude, R. Cazenave est incapable de se tenir correctement au Conseil municipal de Grenoble en vociférant contre les Conseils Citoyens Indépendants. Pour lui ils ne peuvent pas être indépendants de la mairie puisque certains de leurs membres seraient politiquement proches du maire ! Pourtant si ces conseils sont représentatifs des habitants, environ 40 % devraient avoir voté pour la nouvelle majorité. Le conseiller de droite prend l’exemple de la représentante du CCI « le Verderet » qui déposait la question orale le 23 mai sur la ville apaisée. Manque de chance cette personne faisait partie de l’ancienne municipalité Destot-Safar, donc pas particulièrement proche du maire. Pour R. Cazenave il faudrait que les membres des CCI soient tous proches de la droite pour qu’ils soient considérés comme indépendants !!!

Lire le reste de cet article »

Budgets participatifs suite

27 mai 2016

budget-participatifLa « Ruche aux projets » s’est déroulée le 21 mai et a permis de sélectionner 30 projets à faire expertiser par les services municipaux pour les chiffrer et vérifier leur conformité au règlement.

Ensuite il faudra attendre le choix des habitants qui voteront du 10 au 15 octobre 2016 et devront choisir à minima 6 projets coûtant moins de 100 000 € chacun et un projet de plus de 100 000 €, le total ne devant pas dépasser 800 000 € d’investissements.

Lire le reste de cet article »

Stade des Alpes : dernières nouvelles

27 mai 2016

Stade des AlpesOn apprend que le Préfet de l’Isère a déféré le 22 février 2016 au tribunal administratif, la délibération adoptée le 18 décembre 2015 par le conseil de la métropole qui autorisait le Président à signer l’avenant n° 6 au contrat de délégation du stade à la société Sogestal. La Métro a transmis le 21 décembre la délibération à la préfecture pour le contrôle de légalité. Le Préfet a donc choisi le dernier jour du délai pour faire son recours (délai de 2 mois), sans avoir demandé à la métropole de revenir sur sa décision. Rappel, le contrat de DSP a été signé par l’ancien président M. Baïetto et a démarré fin 2012. Le nouvel avenant attaqué par le Préfet, décidait que la Métro verserait 750 000 € de plus chaque année à Sogestal pour équilibrer sa gestion. Le Préfet estime que cela supprime le risque qu’avait pris la société en passant le contrat. Or dans un contrat de DSP, le délégataire gère à ses risques et périls. L’argument du préfet est donc important.

Lire le reste de cet article »

Les Grenoblois sont plus diplômés que la moyenne

27 mai 2016

logo inseeLes statistiques de l’INSEE donnent pour chaque quartier de Grenoble, la répartition du niveau de diplôme pour les 104 000 habitants de plus de 15 ans qui ne sont pas scolarisés (chiffres du recensement de 2012).

Sur l’ensemble de la ville il y a 16,9 % sans diplôme ; 5,4 % titulaires du certificat d’études primaire ; 4,5 % du brevet des collèges ; 14,6 % du CAP ou d’un BEP ; 15,3 % du baccalauréat ou d’un brevet professionnel ; 14,7 enseignement supérieur court et 28,7 % d’un diplôme d’enseignement supérieur long.

En France il y a 52 % d’habitants non scolarisés qui ont un diplôme du niveau baccalauréat ou supérieur, dans la métropole c’est très proche (52,9%) ; par contre à Grenoble c’est très supérieur (58,7%) à cause de l’importance des diplômés de l’enseignement supérieur long.

Lire le reste de cet article »

Développement des jardins partagés en ville

27 mai 2016

JTSEEn 1997, un réseau intitulé « JARDIN DANS TOUS SES ETATS » (JTSE) sur la base d’une charte a permis un développement accéléré des jardins partagés notamment en ville, à Grenoble et dans l’agglomération. Une charte expose les principes soutenus par JTSE :

« Pour le RENFORCEMENT DE LIENS SOCIAUX, là où les conditions d’existence ont contribué à distendre les mailles de la vie sociale, de l’entraide et du dialogue,

Pour que les citoyens, sans aucune discrimination culturelle, ethnique ou sociale, puissent S’APPROPRIER LEUR CADRE DE VIE quotidien et l’enrichir,

Pour DONNER UN POINT D’APPUI AUX PERSONNES EN DIFFICULTÉ aux fins de retrouver utilité sociale et dignité, en ayant la possibilité de participer à un travail productif qu’il soit monétaire ou non,

Pour nouer des liens généreux autant que respectueux avec la Terre et le monde vivant, et AGIR DE FAÇON RESPONSABLE,

Pour le plaisir de créer, de goûter, de partager, comme de NOUVELLES FORMES DE LIBERTÉ ET D’AUTONOMIE »

Lire le reste de cet article »

Les ZSP, ça ne marche pas aussi bien que prévu

27 mai 2016

ONPVLe rapport 2015 de l’Observatoire national de la politique de la ville a été publié le 3 mai 2016. Il traite de très nombreux aspects de la politique de la ville et apporte des chiffres sur l’effet des ZSP (zones de sécurité prioritaires) qui font douter de leur efficacité. Tant que le gouvernement ne remettra pas la police de proximité en place (ce qui est tout de même la loi !!!) qui a été détruite par Sarkozy, il est à craindre que tous les efforts pour améliorer la sécurité dans les villes ne soient que des cataplasmes sur des jambes de bois !

Lire le reste de cet article »

Conseil municipal 23 mai 18 h

20 mai 2016

Conseil municipalA l’ordre du jour :

  • débat sur le PADD (projet d’aménagement et de développement durable) qui débute la révision du PLU de Grenoble
  • organisation des temps périscolaires à la prochaine rentrée de septembre 2016
  • de nombreux nouveaux tarifs des bibliothèques, Muséum, Théâtre, musée Stendhal, Conservatoire…
  • prolongation de 6 mois de la délégation de service public à Alpexpo pour préparer le nouveau projet.
  • transformation de bureaux en 13 logements sociaux…

Et une délibération de l’opposition PS et assimilés sur le suivi des actions des initiatives citoyennes engagées par la majorité (budgets participatifs, interpellation citoyenne). Enfin du positif ! Suivant le règlement du conseil municipal, chaque opposition a le droit de proposer une fois par an une délibération au conseil.

Promouvoir les actions d’éducation à la citoyenneté au niveau local

20 mai 2016

ATLLASL’association ATLLAS (Association tisser les liens d’amitiés solidaires) propose une rencontre interactive avec Monsieur Philippe Meirieu Professeur émérite en sciences de l’éducation avec la participation de Mesdames Emmanuèle Buffin (Professeure d’école retraitée) et Dominique Janin-Duc psychologue, psychanalyste. Avec le soutien de RECit 38 (Réseau des écoles de citoyens).

Mercredi 25 mai de 18 h à 21 h 30 : « 3 heures autour de l’éducation à la citoyenneté », à l’École supérieure du professorat et de l’éducation, ex IUFM, 30 avenue Marcellin Berthelot (tram A, arrêt MC2).

« À l’heure où des « enfants de la République » ont commis ces massacres insensés qui ont bouleversé la société, l’école est interpellée et les responsabilités de tous les éducateurs sont évoquées : que s’est-il passé pour que ces jeunes gens qui ont fréquenté nos établissements scolaires, les centres de loisirs, les clubs de sport, rejettent de façon aussi radicale les valeurs de la société où ils ont grandi ?

Lire le reste de cet article »

Exclusif : interview de Vincent Fristot adjoint à l’Urbanisme

20 mai 2016

microVincent Fristot a été conseiller municipal de 1995 à 2008, il a été président de la Compagnie de Chauffage et il a beaucoup œuvré pour en finir avec les affaires d’abus de biens sociaux des dirigeants passés de cette société (abus effectués au détriment des usagers). Suite au retour en Régie municipale du service de l’eau, il en a été le Président jusqu’en 2008. Il a de nouveau été élu en mars 2014 et a été chargé de dossiers très importants : adjoint à l’urbanisme, au logement et habitat, à la transition énergétique, Président de GEG et conseiller communautaire à la Métro.

Pour ce qui concerne l’urbanisme, on y apprend que la nouvelle majorité a rompu clairement avec les excès de l’équipe précédente, réalité parfois mal perçue par manque d’informations et de communication.

Lire le reste de cet article »

« Bouclier social et écologique », mode d’emploi

20 mai 2016

Grenoble Une Ville Pour Tous-300x141La majorité municipale s’est construite autour de propositions organisées en trois grands axes : renouveler la démocratie locale, une ville à taille humaine et un bouclier social et écologique.

Le renouvellement de la démocratie locale et la nouvelle vision de la ville à taille humaine se vérifient dans les faits. Par contre la réalité du bouclier social et écologique se voit moins, pourtant de nombreuses réalisations sont en cours ou en chantier. Il ne faut pas séparer le social de l’écologie comme certains veulent le faire, car les classes sociales les plus fragiles socialement sont aussi celles qui sont le plus agressées par les pollutions de toutes sortes et qui ont un cadre de vie souvent le plus dégradé. Evidemment l’austérité gouvernementale se fait cruellement sentir sur tous les dossiers qui demanderaient des financements supplémentaires pour les réaliser totalement, ou même partiellement, et ce manque de ressources ralentit considérablement l’ensembles des politiques publiques dans la ville et dans l’agglomération.

Lire le reste de cet article »

Une étude économique contre le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin

20 mai 2016

non-lyon-turinUn économiste, ancien professeur à l’Université Pierre Mendès France de Grenoble, et élu local en Savoie a produit une étude qui condamne clairement le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin. Bernard Reverdy a quarante années d’expérience professionnelle dans les grands projets d’infrastructure, l’aménagement du territoire et le développement économique. Il pose la bonne question que tout décideur devrait se poser avant de choisir : « Le volume annuel de marchandises susceptible de passer par la voie ferrée au Fréjus dépassera-t-il un jour la capacité de la ligne actuelle ? » Sa réponse très argumentée est clairement non ! Conclusion, poursuivons les pressions pour que ce projet s’arrête avant d’avoir coûté des fortunes d’argent public dans cet énorme gaspillage.

Voici l’introduction de cette étude :

Lire le reste de cet article »

L’état d’urgence au profit du maintien de l’ordre social

20 mai 2016

LDHLa Ligue des Droits de l’Homme (LDH) vigile essentiel de la défense des libertés individuelles et collectives milite pour la suppression de l’état d’urgence qui est maintenant totalement dévoyé de sa mission initiale de lutte contre le terrorisme. La LDH dans un communiqué du 16 mai demande aux députés de mettre un terme à ce régime d’exception.

Lire le reste de cet article »

Les supérettes à la conquête des grandes villes

20 mai 2016

Ministere-economieLa direction Générale des Entreprises (DGE) du ministère de l’économie édite régulièrement des études. Le 18 avril 2016, le « 4 pages n° 54 » est consacré au développement accéléré des supérettes dans les grandes villes qui fait perdre du terrain aux petites surfaces d’alimentation générale avec le risque de désertification accélérée des commerces de proximité pour certains quartiers. Ce développement n’a pas fait ralentir l’implantation des hypermarchés et des supermarchés en périphéries. Il a été permis par la loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 qui a supprimé l’autorisation préalable d’exploitation commerciale pour les créations de surfaces commerciales de moins de 1.000 m2, contre 300 m2 auparavant. La grande distribution a donc pu, plus facilement, procéder à l’ouverture de nouveaux magasins d’une surface totale supérieure à 300 m2 (mais inférieure à 1.000 m2).

Lire le reste de cet article »

Budget participatif, toujours autant de succès

13 mai 2016

budget-participatifL’appel à projets pour accéder à un financement dans le cadre du budget participatif 2016 a été un vrai succès avec 153 projets déposés avant le 7 mai. Ce qui est équivalent à ce qui s’est passé en 2015 (164 projets).

Les projets sont répartis en 12 thématiques : aménagement de l’espace public (48), nature en ville (26), mobilités (13), sport (12), solidarité (11), culture (10), numérique (9), intergénérationnel (8), enfance jeunesse (5), patrimoine (5), économie (3), loisirs détente (3).

Maintenant, les services de la ville vont vérifier que ces propositions répondent aux critères imposés par le règlement :

Lire le reste de cet article »

Budgets des cultures : gardons le sens de la mesure !

13 mai 2016

auditorium-MC2Rappelons d’abord une réalité trop souvent méconnue : en France le budget du Ministère de la Culture est concentré à 70% sur les grandes institutions parisiennes. Dès lors en province l’essentiel de l’effort culturel pour soutenir ce secteur repose sur les collectivités locales… à qui l’Etat a décidé de faire supporter l’essentiel de la cure d’austérité imposée pour respecter les plafonds d’endettement européens ! Voilà la première cause des difficultés du secteur culturel, par ailleurs miné par un recours abusif à la précarité de l’emploi.

Drôle de débat qui s’instaure sur les financements des activités culturelles par la ville de Grenoble. On comprend bien que chaque acteur subventionné défende son niveau de subvention ou voudrait l’augmenter, mais dès que la ville s’interroge sur le niveau de financement qu’elle peut allouer à telle ou telle activité et quelle propose une diminution d’une subvention, des réactions passionnelles crient à la remise en cause des activités culturelles, comme s’il était interdit de s’interroger sur la manière dont est utilisé l’argent public. Rappelons simplement que la Constitution impose que les citoyens puissent contrôler l’utilisation de l’argent public et qu’ils ont le devoir de critiquer les mauvaises gestions. Aucun gestionnaire d’argent public n’est en droit d’exiger de recevoir pour l’avenir la même subvention ! La démocratie impose que l’utilisation de l’argent public se discute et qu’il n’y ait pas de situation acquise pour l’éternité. C’est aussi pour cela que la nouvelle majorité a décidé de mettre en place des comités d’avis pluralistes (mêlant élus, personnes qualifiées et citoyens tirés au sort) statuant sur les subventions aux associations et structures culturelles, en rompant ainsi avec la politique du « fait du prince » antérieure et en veillant à la pluralité et au renouvellement des bénéficiaires.

Lire le reste de cet article »

Pour une eau pure dans toute la métropole

13 mai 2016

Source de RochefortLa contamination de l’eau de Vif démontre que les conditions pour conserver une eau potable est un combat de tous les instants et exige que les champs de captage soient protégés de toutes les pollutions. Ceci impose que le périmètre de protection soit suffisamment large et que les règles d’interdiction d’implantations d’activités pouvant mettre en danger la qualité de l’eau soient strictes et régulièrement réévaluées.

Nous avons dans la Métropole une chance inouïe grâce à des champs de captage bien protégés et bien gérés à Rochefort (nappe du Drac) et Pré-Grivel (nappe de la Romanche). L’eau qui est pompée dans ces champs provient de l’eau de rivières qui transite longuement à travers du sable qui opère une filtration efficace. C’est l’inverse des eaux prélevées en montagne (exemple le Vercors où la fonction filtration n’existe pas). La capacité de production de Rochefort et Pré-Grivel, excède très largement les besoins de toute l’agglomération et même de la région urbaine…

Les champs de captages de Rochefort sont ceux qui ont le périmètre de protection le plus vaste d’Europe, et sa défense exige une vigilance de tous les instants et les personnels de la SPL Eau de Grenoble Alpes organisent cette défense avec une grande compétence et un sens du service public qu’il faut souligner.

Lire le reste de cet article »

L’évolution des loyers à Grenoble

13 mai 2016
FNAIM loyers 070516

©Dauphiné Libéré

Les loyers ne baissent pas à Grenoble contrairement à certaines affirmations de professionnels de l’immobilier grenoblois qui se mobilisent contre l’encadrement des loyers qui existe à Paris et pourrait voir le jour dans l’agglomération prochainement.

Dans une interview au Dauphiné Libéré (7 mai 2016), le président de la FNAIM, déclare : « Cela fait 10 ans que les loyers baissent à Grenoble ». Il rajoute : « Cependant les gens considèrent que les loyers sont toujours trop chers, mais cette notion de cherté est décorrélée des réalités. Par rapport aux villes équivalentes, Grenoble n’est pas chère. Il y a des gens qui n’ont pas les moyens, c’est vrai, mais Grenoble n’est pas chère ».

Lire le reste de cet article »

Etude d’une zone surexposée à la pollution atmosphérique à Grenoble

13 mai 2016

AirRhoneAlpesAir Rhône-Alpes a mené une étude sur une zone urbaine surexposée à la pollution atmosphérique. Cette zone est située dans le quartier des Eaux Claires située le long de l’A480, du boulevard Joseph Vallier et le long de l’avenue Rhin et Danube. Cette étude rendue le 31 mars 2016 restitue l’ensemble des travaux engagés, en présentant des résultats de mesures (air et bruit) et de modélisation et propose des actions visant à limiter l’exposition des personnes. C’est une première approche qui devrait être complétée et suivie par d’autres études pour construire un outil au service de la remédiation des zones en surexposition.

Le mieux serait de diminuer la pollution à la source c’est à dire diminuer le trafic automobile sur l’A480 et donc arrêter le projet décidé par le gouvernement de faire réaliser sous concession par AREA, l’élargissement à 2 fois 3 voies de l’A480 au gabarit autoroutier.

Lire le reste de cet article »

Les personnels de ST cherchent un bon PDG sur « le Bon Coin » !

13 mai 2016

STMicroEn janvier 2016, la direction de la multinationale ST Microelectronics a décidé de se retirer du marché des décodeurs numériques ce qui conduit à la suppression de 1400 emplois, dont 430 en France, principalement à Grenoble. Les syndicats mobilisent les personnels en demandant à l’Etat (actionnaire) notamment le remplacement de la direction actuelle qui mène une politique selon eux contraire à l’intérêt de l’entreprise et de ses salariés. Pour animer cette revendication, le syndicat CGT de ST Grenoble a mis le 26 avril une annonce sur « le Bon Coin » pour chercher un PDG qui porte vraiment les valeurs de l’entreprise. »

Lire ici.
Le syndicat vient d’écrire aux élus pour leur faire part des inquiétudes des salariés et de leurs propositions pour un changement profond de stratégie industrielle.

Lire le reste de cet article »