Agenda

23 septembre 2016

odti2Samedi 24 septembre 12 h, 7 Place Edmond Arnaud, le couscous républicain communautaire organisé par l’ODTI (Observatoire des Discriminations et des Territoires Interculturels) dans le cadre de la 8ème édition de sa manifestation Equinox Mètis. C’est un moment symbolique de partage, d’hospitalité et de solidarité dont nous avons bien besoin en ces temps de grande régression politique. La musique sera de la fête avec un quintet de musiciens mandingues. Vendredi 23 septembre à 18 h 00, face à la grande régression idéologique et politique de la campagne présidentielle commençante, l’ODTI organise un débat sur le thème «Nos ancêtres n’étaient pas que des gaulois : migrant-es et diasporas métissées francophones».

Lire le reste de cet article »

Conseil municipal lundi 26 septembre à 18 h

23 septembre 2016

Conseil municipalLe Conseil municipal débutera par le débat sur la pétition initiée par le CLUQ « Pour une concertation sur les tarifs de stationnement » demandant l’abrogation de la délibération du 20 juin 2016 sur les nouveaux tarifs du stationnement et la mise en place de la concertation promise pendant la campagne (engagement n°49).

Plus de détails dans l’article ci-après.

Le Conseil débattra du rapport d’activité du CCAS pour l’année 2015 et du projet éducatif de la ville de Grenoble afin d’adopter le renouvellement du projet éducatif de territoire 2016-2019, entre le Préfet, le Recteur, la CAF et la ville qui permettra la poursuite des activités périscolaires.

Lire le reste de cet article »

La pétition sur le stationnement du CLUQ au Conseil municipal : première mise à l’épreuve pour le dispositif d’interpellation citoyenne

23 septembre 2016

interpellationLe Conseil municipal du 26 septembre débutera par le débat sur la pétition initiée par le CLUQ (l’union des Unions de quartier) : « Pour une concertation sur les tarifs de stationnement ». Celle-ci demande « d’abroger la délibération relative à la tarification du stationnement mise à l’ordre du jour du conseil municipal du 20 juin 2016. Cette abrogation doit permettre de mettre en œuvre l’engagement n°49* de campagne de la majorité municipale : mise en place d’un véritable “diagnostic partagé” conduisant à l’élaboration de “plusieurs solutions” qui seront soumises à une véritable “consultation”. »

En effet, après 2,5 mois de signatures au marché du weekend de l’Estacade, dans les réseaux du CLUQ et en ligne, cette pétition a largement recueilli les 2000 signatures nécessaires pour un passage en Conseil municipal (2613 exactement : 1759 sur papier et 854 en ligne).

Lire le reste de cet article »

Emprunts toxiques : le CAC38 continue le combat

23 septembre 2016
cac-metro-dl

© Le Dauphiné Libéré

Dans un article précédent, nous avions signalé l’importance du vote soumis à la Métropole au conseil du 1er juillet concernant les emprunts toxiques souscrits en 2006-2007 pour financer le Stade des Alpes. L’action des militants du CAC38 (Collectif pour un Audit Citoyen de la dette – Isère) avant et pendant la séance dans le public (photo) a permis qu’un long débat ait lieu au conseil de juillet. Au bout du compte, la proposition de l’exécutif de retirer la plainte de la Métro et d’accepter les conditions de la banque et de l’Etat a été votée à une courte majorité relative, le groupe du Rassemblement votant contre.

Le CAC38 n’est pas resté inactif face à ce choix et a déposé des recours contre les délibérations en cause auprès du Tribunal Administratif dès le 18 août. Mais le jugement au fond n’interviendra que dans plusieurs années au vu de l’engorgement de la justice.

Lire le reste de cet article »

A480, on est toujours loin de la clarté et de la vérité des coûts…

23 septembre 2016

A480-2x3voiesQue va-t-il se passer exactement sur l’A480 et qui va payer quoi ? Le protocole d’intention manque de détails précis sur les travaux effectifs qui seront réalisés et leurs coûts. Il faudrait pouvoir comparer le nouveau projet et celui contenu dans la concession de l’A480 à AREA. Comme d’habitude sur ces questions autoroutières c’est le flou et le secret systématique qui profite toujours au concessionnaire.

Alors que le tribunal administratif de Paris a enjoint au ministère de l’économie de transmettre à Raymond Avrillier, le texte de l’accord d’avril 2015 entre l’Etat et les sociétés concessionnaires des autoroutes, le ministère demande au Conseil d’Etat de casser ce jugement. Mais cette demande n’est pas suspensive. D’autres citoyens ont fait des demandes de documents préparatoires au décret approuvant l’avenant donnant la concession de l’A480 à AREA. Cette bataille pour l’accès aux informations est centrale si on veut conserver un minimum de démocratie dans les décisions publiques. Les grands groupes privés forment un véritable oligopole qui dicte ses conditions aux gouvernements successifs depuis de longues années (voir les arrangements avec Villepin, Borloo, Valls, Macron, Vidalies).

Lire le reste de cet article »

Qui a ruiné Grenoble : la corruption (suite 3 et pas fin)

23 septembre 2016

made-by-carignonEntre 1983 et 1995, les Grenobloises et les Grenoblois ont payé cher, très cher, le passage à la mairie de la majorité de droite menée par l’ancien maire corrompu. Dans ce troisième article nous expliquons comment la dette de Grenoble a explosé entre 1983 et 1995.
La dette de la commune qui s’établissait à 95 M€ en 1983 au moment de l’arrivée du maire corrompu, va dépasser les 250 M€ à partir de 1991 (voir graphique ci-dessous établit à partir des données vérifiables dans les archives municipales des comptes de gestion). Contrairement à la version de l’ancien maire corrompu, la dette a explosé à la suite d’une mauvaise gestion des dépenses de fonctionnement qui ont tellement gonflé par rapport aux ressources que l’épargne nécessaire au financement des investissements a disparu.

Lire le reste de cet article »

Comparaison des données salariales entre la ville de Grenoble et l’ensemble de la fonction publique territoriale

23 septembre 2016

logo inseeL’INSEE vient de publier une étude sur « les salaires dans la fonction publique territoriale » (INSEE première n° 1616 de septembre 2016) pour l’année 2014.

La moyenne des salaires nets dans la fonction publique territoriale (FTP) pour un plein temps est de 1952 €/mois. A Grenoble c’est à peu près cette valeur puisqu’en 2014 le salaire net moyen était de 2000 €/mois. Mais dans les 36 000 communes la moyenne est de seulement 1787 €. Ce sont les départements qui paient le mieux les fonctionnaires : 2089 €, mais dépassés par les Services départementaux d’incendie et de secours 2540 €.

Lire le reste de cet article »

Expertise citoyenne des finances de la ville de Grenoble – 3ème partie

23 septembre 2016

tirelireDans les articles précédents, nous avons montré qu’en 2014, au moment de l’arrivée de nouvelle majorité, la situation financière de la ville était très dégradée. C’est le moment choisi par le gouvernement pour diminuer violemment les dotations aux communes (11 milliards en 3 ans, annoncé le 16 avril 2014 par le 1er ministre, juste après les élections municipales). Grenoble se trouve alors dans une situation tellement délicate que si rien n’est fait pour corriger la situation, la mise sous tutelle financière de la commune par l’Etat à échéance de un ou deux ans est une certitude. Rappelons que la mise sous tutelle de la commune par l’Etat signifie que le préfet gère les affaires municipales en imposant au conseil municipal les choix financiers proposés par la Chambre Régionale des Comptes. En d’autres termes, les élu-es perdent l’essentiel de leur pouvoir à savoir les décisions budgétaires.

Lire le reste de cet article »

Agenda

16 septembre 2016

Budget ParticipatifBudget participatif : les 26 projets qui seront soumis au vote des Grenoblois entre le 10 et 15 octobre seront présentés dans la ville par la « Caravane des projets » et plusieurs expositions seront organisées dans les Maisons des habitants, à l’Hôtel de Ville.

La première caravane aura donc lieu ce samedi 17 septembre 16h à place docteur Schweitzer avec le Prunier sauvage et un concert de Jazz Manouche. Puis dimanche 18 septembre à 15h à la Bifurk et les semaines suivantes : voir sur le site internet ici.

Lire le reste de cet article »

Qui a ruiné Grenoble : la corruption (suite 2 et pas fin)

16 septembre 2016

Entre 1983 et 1995, les Grenobloises et les Grenoblois ont payé cher, très cher, le passage à la mairie de la majorité de droite menée par l’ancien maire corrompu. Dans ce deuxième chapitre, nous traiterons de la pression fiscale fortement augmentée durant cette période. Les Grenobloises et les Grenoblois ont directement subis de fortes augmentations d’impôts directs et accablés d’impôts cachés dans leurs factures d’eau et d’électricité.

Tous les chiffres que nous livrons au lecteur-citoyen ne sont pas les élucubrations des suppôts de l’ancien maire. Ils sont tirés des Comptes administratifs, établis par l’administration municipale, votés par le Conseil municipal et vérifié par le comptable public, personne indépendante des élus. Ces comptes sont consultables aux archives municipales.

Evolution des impôts locaux : voici ce qu’a encaissé la ville comme impôts locaux entre 1983 et 1995 en millions d’euros.

Lire le reste de cet article »

A480 dernières nouvelles

16 septembre 2016

A480-2x3voiesLe 15 septembre, un accord a été trouvé entre l’Etat, l’AREA, la Métro et le Département de l’Isère sur un futur aménagement de l’A480 et du Rondeau.

Il s’agit d’un compromis entre laisser en l’état l’A480 et la décision du plan de relance autoroutier qui a été traduit dans le décret du 21 août 2015 qui prévoyait un élargissement au gabarit autoroutier de l’A480 mise en concession à AREA. Dans ce décret il n’était pas prévu l’aménagement du Rondeau mais seulement des études. Le financement des 80 M€ pour l’aménagement du Rondeau n’est pas encore bouclé. Un point positif c’est la limitation de vitesse à 70 km/h de la section urbaine de l’A480, ce qui est bon pour diminuer la pollution atmosphérique et le bruit. Par contre il manque des informations précises sur la réalité de l’aménagement à 2 fois 3 voies sans toucher au gabarit actuel. Il faudra attendre d’avoir des informations plus précises pour savoir s’il y aura une augmentation du trafic ou seulement une amélioration de la fluidité. Une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique verra le jour en 2017, on aura alors le dossier complet de l’opération. D’ici là, on aura accès à des informations détaillées sur l’avenant passé entre l’Etat et l’AREA et on pourra comparer ce qui était prévu à l’origine et le contenu de l’accord passé le 15 septembre.

Politique politicienne

16 septembre 2016

les-faux-republicains– Où l’on découvre le vrai visage du Président de la Région « Auvergne-Rhône-Alpes ». Il se présente comme républicain mais foule au pied les grands principes de notre République. Sa dernière sortie contre l’accueil d’à peine 2000 réfugiés (fuyant les guerres et les répressions) dans la région est indigne et irresponsable. Article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression. ». Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 : « Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République. » On doit en déduire que pour M. Wauquiez la Région ne fait plus partie de la République.

Lire le reste de cet article »

Antennes-relais, le rôle du maire

16 septembre 2016

Antennes au VODeux décrets viennent compléter la loi relative à la sobriété, la transparence, l’information et la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques (loi n° 2015-136 du 9 février 2015). Cette dernière loi prévoyait une instance de concertation départementale :

« Lorsqu’il estime qu’une médiation est requise concernant une installation radioélectrique existante ou projetée, le représentant de l’État dans le département réunit une instance de concertation, le cas échéant à la demande du maire ou du président de l’établissement public de coopération intercommunale. La composition et les modalités de fonctionnement de cette instance sont précisées par décret. »

Lire le reste de cet article »

L’évolution des loyers à Grenoble et dans l’agglomération

16 septembre 2016

Journal officielLe décret d’encadrement des loyers n° 2016-1040 du 29 juillet 2016 est applicable depuis le 1er août 2016. Il s’applique dans 28 agglomérations soumises à la taxe sur les logements vacants dont l’agglomération grenobloise.

Le décret fixe un montant maximum d’évolution des loyers des baux des logements situés dans ces communes, notamment, « lorsqu’un logement vacant fait l’objet d’une nouvelle location, le loyer du nouveau contrat de location ne peut excéder le dernier loyer appliqué au précédent locataire, révisé dans les limites de l’IRL (indice de référence des loyers de l’INSEE), sauf si une révision est intervenue au cours des douze mois qui précèdent la conclusion du nouveau contrat de location » Des dérogations sont possibles en cas de travaux ou de loyer « manifestement sous-évalué ».

Lire le reste de cet article »

Expertise citoyenne des finances de la ville de Grenoble – 2ème partie

16 septembre 2016

tirelireNous poursuivons l’expertise de l’état financier de la ville de Grenoble en analysant de manière simple les données accessibles à tout citoyen sur le site internet de la ville.

Nous avons montré dans la 1ère partie quelles étaient les informations disponibles lors de la campagne des municipales pour les candidats (hors ceux de la majorité sortante) et les citoyens, informations qui dessinaient une situation financière « saine et équilibrée », nous allons montrer comment les candidats et les citoyens ont pu être abusés

Dans cette deuxième partie nous expliquons comment la nouvelle majorité et les citoyens ont appris en juin 2014 l’ampleur de la dégradation de la situation financière au moment même où le gouvernement accélérait violemment sa politique d’austérité en coupant fortement dans les dotations de l’Etat aux collectivités locales.

En juin 2014 est voté le compte administratif représentant la réalité financière de l’année 2013 qui fait apparaitre un début de dégradation inquiétante par rapport aux prévisions connues lors de la campagne électorale de mars 2014.

Lire le reste de cet article »

La canicule frappe toujours les personnes âgées

16 septembre 2016

irsanOn pouvait penser qu’après la grande canicule de 2003, les précautions prises vis-à-vis des personnes âgées allaient supprimer ou fortement atténuer les excès de mortalité. L’Irsan (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé) analyse depuis 2010 les conséquences sanitaires des périodes de canicule. Elle a rendu public les conséquences de la canicule de 5 jours qui s’est déroulée entre le 24 et le 28 août.

Lire le reste de cet article »

L’accès aux soins se dégrade fortement

16 septembre 2016

que-choisirL’association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié une étude qui démontre que l’accès aux soins s’est fortement dégradé en quatre ans. En effet l’association fait des études sur cette question tous les quatre ans et sa dernière étude remontait à 2012.

Voici le résumé de l’étude de 2016 :

« En 2012, l’UFC–Que Choisir avait publié un état des lieux inédit de l’accès aux soins en France, qui, en croisant ses dimensions géographiques et financières, mettait en lumière une inquiétante fracture sanitaire. Quatre ans plus tard, alors que la prochaine convention médicale est en cours de négociations entre l’Assurance maladie et les syndicats de médecins depuis le début de l’année, l’association rend publique sa nouvelle étude, notamment sous la forme d’une carte interactive librement accessible sur son site www.quechoisir.org.

Lire le reste de cet article »

Commémoration du 17 octobre 1961

9 septembre 2016

17 octobre 61Commémoration du 17 octobre 1961

Le Collectif isérois « 17 octobre 1961 » vous propose deux grands moments pour retracer le massacre d’État de centaines d’algériens à Paris :

  • Jeudi 13 octobre 18h-23h Maison des Associations- Rue Berthe de Boissieux à Grenoble :

« 5h pour la pleine reconnaissance du massacre de centaines d’Algériens à Paris le 17 octobre 1961 »

  • Lundi 17 octobre à partir de 18h Place Edmond Arnaud à Grenoble :

« Cérémonie solennelle : dévoilement de la plaque en mémoire du massacre du 17 octobre 1961 »

Pour tous les détails voir ici.

Qui a ruiné Grenoble : la corruption (suite et pas fin)

9 septembre 2016

corrompuIl n’est pas un jour sans que l’ancien maire corrompu, M. Carignon, ne s’étende dans les médias pour vanter la période pendant laquelle il a été maire (1983 – 1995) en essayant de faire croire que tout se passait bien et que ce passé heureux a disparu par l’arrivée des municipalités suivantes. Mais il ne suffit pas d’affirmer pour être dans le vrai.

Nous rappellerons au fil des semaines qu’elles ont été les malversations qui restent imprimées dans de très nombreuses réalisations de cette époque et que les Grenoblois ont lourdement payées.

Les Grenoblois ont payé cette période au prix fort et n’ont toujours pas fini de payer la fuite en avant de ce maire corrompu. Ce dernier expliquait que le creusement de la dette était la conséquence d’un effort inédit d’investissements. Il s’agit bien entendu d’un gros mensonge car la moyenne annuelle des dépenses d’équipement n’a été que de 35 M€, ce qui n’a rien d’exceptionnel. De 1983 à 1995 la dette a augmenté d’environ 150 millions d’euros (passant d’environ 100 millions à 250 millions d’euros), mais sur ces 150 M€, les 2/3 sont dus à une augmentation frénétique des dépenses de fonctionnement, donc il n’y avait plus d’épargne et les investissements étaient payés principalement par le recours à l’emprunt. Pour s’en persuader il suffit de calculer la perte d’épargne nette de 1983 à 1995 qui dépasse les 100 M€.

Lire le reste de cet article »

Expertise citoyenne des finances de la ville de Grenoble – 1ère partie

9 septembre 2016

tirelireInutile de payer des dizaines de milliers d’euros une expertise sur l’état des finances de la ville entre 2008 et 2014, par un cabinet extérieur qui ne fera que reprendre les données officielles des Comptes Administratifs accessibles à tout citoyen sur le site internet de la ville et répondra comme l’entend celui qui le paye. Un peu de bon sens et de pratique sont suffisants pour que des citoyens fassent leur propre expertise, publiquement et donc soumise au débat contradictoire.

Tous les documents budgétaires nécessaires pour faire cette expertise sont à la disposition du public sur le site de la ville.

Les comptes administratifs reflètent la réalité des dépenses et des recettes de chaque année, et cette réalité est décrite en parallèle dans les comptes de gestion du comptable public, autorité indépendante de la mairie, qui est le seul à manier l’argent public. Le Compte administratif doit correspondre exactement au compte de gestion et le maire a interdiction de manier de l’argent de la commune, il se contente d’ordonner au comptable de payer les dépenses et d’intégrer les recettes au vu des décisions prises par le Conseil municipal dans le budget prévisionnel, voté en général en décembre de l’année précédant l’exécution du budget.

Lire le reste de cet article »