Diverses actualités

7 juin 2024

Projections démographiques à horizon 2040 par l’AURG. A partir d’un modèle national appelé « Omphale », l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise (AURG) a calculé des projections démographiques pour l’Isère et les 3 intercommunalités de l’Y grenoblois. En continuité des derniers recensements une stabilité démographique est attendue, ainsi que la poursuite du vieillissement de la population. A l’horizon 2040, les trois intercommunalités de l’Y grenoblois continueraient à gagner des habitants, cependant, leur rythme de progression aurait tendance à s’infléchir. Selon le scénario central de l’Insee, la croissance démographique des 20 prochaines années serait en moyenne de 0,1% par an pour Grenoble-Alpes Métropole (contre 0,3 % par an entre 1999 et 2020), de 0,3 % pour le Pays Voironnais (contre 0,6 % par an entre 1999 et 2020) et de 0,4 % par an pour Le Grésivaudan (contre 0,8 % par an entre 1999 et 2020).


Plan de mobilité du SMMAG : un travail multi-échelles pour coller à la réalité des usages. Créé par la loi LOM, le Plan de mobilité (PDM), remplace le Plan de déplacements urbains (PDU). Le Syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise (SMMAG) a sollicité l’AURG pour un accompagnement renforcé allant du diagnostic à l’animation, en passant par le suivi de l’évaluation environnementale. Afin de prendre en compte au mieux la réalité des interactions et des usages entre territoires, le SMMAG a souhaité étendre l’échelle d’analyse du diagnostic réalisé par l’AURG, à l’échelle du grand territoire de l’aire grenobloise (11 intercommunalités). Le diagnostic stratégique réalisé par l’Agence à l’échelle de l’aire grenobloise, mettant en avant les défis des transitions ainsi que les dynamiques socio-économiques et les principaux flux qui caractérisent le territoire. L’Agence poursuivra son accompagnement en 2024, année de l’évaluation des scénarios de stratégie avant la rédaction de la stratégie retenue. Le plan d’action devra être élaboré dans le courant de l’année et sera suivi d’une concertation réglementaire.


Le handicap expose à la pauvreté et aux bas niveaux de vie. 50% des personnes handicapées ont un niveau de vie inférieur à 1 512 euros par mois, soit 300 euros de moins que le niveau de vie médian des personnes valides. 19,5 % des adultes handicapés vivent sous le seuil de pauvreté. Le taux de pauvreté des personnes handicapées atteint presque 20 % (au seuil de pauvreté de 60 % du niveau de vie médian, donnée 2019 du ministère des Solidarités), chiffre très supérieur à celui des personnes valides (12,8 %). Au total, près de 840 000 personnes handicapées sont pauvres.

Lire le reste de cet article »

Agenda

31 mai 2024

Dimanche 2 juin après-midi à Grenoble, aura lieu la Véloparade organisée par l’ADTC, dont le thème est cette fois « A vélo les marmots ! » Festive, ouverte à tout le monde et tous types de vélos : draisiennes, tricycles, vélos avec et sans roulettes, vélo adaptés, vélo-cargos, enfants dans remorques, VAE, tandems…


Samedi 8 juin : retour de la Fête des Tuiles sur les cours Jean Jaurès et Libération. Créée en 2015, cette fête permet d’évoquer la journée du 7 juin 1788 durant laquelle les habitant-es de Grenoble ont contribué aux prémices de la Révolution française en jetant, depuis les toits, des tuiles sur les troupes du roi.


Dimanche 9 juin : élections européennes. Aller voter !!! pensez aux procurations (en donner ou en porter) jusqu’au vendredi soir. Pensez aussi à vous proposer auprès de vos mairies pour aider à une tenue démocratique de l’élection.

En attendant le RER grenoblois, quels projets de mobilités sur le territoire ?

31 mai 2024

Les élu-es du groupe UMA (gauche et écologistes) présents dans le conseil syndical du SMMAG, quoique dans l’opposition, c’est-à-dire Pierre Bejjaji, Alban Rosa, Florent Cholat et Margot Belair rappellent les priorités inscrites dans le Plan de déplacement urbain 2030, notamment le projet de RER grenoblois. Mais la politique gouvernementale se contentant d’annonces creuses et fausses concernant ce RER, les élu-es UMA proposent de ne pas attendre cette réalisation pour améliorer les transports en commun dans le territoire. Voici leurs propositions concrètes pour améliorer les transports du quotidien en particulier pour les périurbains.

« Le projet de RER grenoblois est un projet de mobilité majeurs de l’agglomération. Est une alternative crédible à l’usage voiture individuelle, notamment pour les déplacements sur le grand territoire Grenoblois. Ce projet ferroviaire est inscrit depuis décembre 2023 dans la loi services express régionaux métropolitains qui a pour objectif de mettre en place des RER dans 10 Métropoles de France, dont Grenoble. Ces projets font l’objet d’une concertation entre l’État, la Région et les autorités organisatrices de la mobilité. C’est donc le SMMAG, la Région et l’Etat qui ont la charge de la mise en œuvre de fonctionnement du RER sur notre territoire.

Lire le reste de cet article »

Les finances de la métropole grenobloise en 2023

31 mai 2024

Lors du conseil de la métropole du 31 mai 2024 a été présenté le compte administratif de l’année 2023 pour le budget principal et les 12 budgets annexes. Il s’agit de la photo exacte de l’état des finances de ces 13 budgets fin 2023.

Les 12 budgets annexes sont les suivants : Collecte et traitement des déchets, Régie de l’eau potable, Régie assainissement, Gemapi, Réseaux de chaleur, Service public de l’efficacité énergétique (Spee), Panneaux photovoltaïques, Stationnement en ouvrages, Locaux économiques, Groupement fermé d’utilisateurs (gfu, concerne l’aménagement numérique), Logement d’abord – hébergement, Operations d’aménagement.

Lire le reste de cet article »

Place(s) aux enfants devant les écoles grenobloises

31 mai 2024

Ce qu’on appelle les Place(s) aux enfants sont de nouveaux espaces piétonnisés, végétalisés et accessibles à toutes et tous aux abords des écoles. Ces espaces sont conçus comme de nouvelles places à l’intérieur des quartiers pour offrir fraîcheur et convivialité aux habitant-es, espace sécurisé et de rencontre.

Dès la rentrée 2021, lors d’une phase dite « transitoire », 13 rues ont été réglementées en aire piétonne, de premiers aménagements ont posé les bases de la transformation d’une voie de circulation en un espace public apaisé.

Cette première phase transitoire a permis de tester de nouveaux usages et se poursuit aujourd’hui vers une seconde phase de projet, qui conduit progressivement à l’aménagement définitif des Place(s) aux enfants.

Lire le reste de cet article »

Le comportement anti-républicain de M. Wauquiez sanctionné par la justice

31 mai 2024

Par un jugement du tribunal administratif de Lyon du 21 mai 2024, M. Wauquiez, est rappelé à l’ordre une nouvelle fois. La justice annule ses illégalités, et lui enjoint de communiquer à Raymond Avrillier, sous 4 mois, les documents administratifs relatifs aux « chargés de mission » du conseil régional de 2015 à septembre 2022 qu’il refuse depuis 18 mois.

Parmi ces personnels de cabinet en surnombre que M. Wauquiez a embauché, figurent des personnes mises en cause dans des affaires, tel M. Gilles Rossary Lenglet qui fait partie de la bande organisée avec M. Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, ex PR, UMP, LR, qui a fomenté le chantage contre un adjoint de Saint-Etienne.

M. Wauquiez président du conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, a un comportement anti-républicain qui viole la loi, porte atteinte aux principes de la démocratie et de notre République.

Lire le reste de cet article »

Lancement des « Volontaires de Grenoble »

31 mai 2024

Dans le cadre de la Journée Nationale de la Citoyenneté et de la Fraternité, le 24 mai 2024, la ville de Grenoble a annoncé le lancement de Volontaires de Grenoble dans la continuité de “Volontaires solidaires de Grenoble”, une plateforme lancée pendant la crise sanitaire du Covid-19 pour faciliter l’entraide volontaire et bénévole sur le territoire de la Ville de Grenoble.

L’adjointe au maire qui s’occupe de l’Éducation populaire, la Jeunesse, la Vie associative et la Démocratie participative, Annabelle Bretton a présenté cette nouvelle initiative représentant un engagement citoyen important :

« La vie associative et citoyenne grenobloise est riche et variée, en témoignent les environ 4900 associations enregistrées “loi 1901”, et les environ 250 créations d’association tous les ans. Au Forum des Assos et des Sports de 2023, pas moins de 300 associations tenaient un stand au Palais des Sports et à la Halle Clémenceau, et un record de fréquentation a été battu avec 3500 visiteur-ses au Forum des Assos et 6000 au Forum des Sports.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

31 mai 2024
fou

Voilà que le président de la République déclare à l’Express (22 mai 2024) que les collectivités seraient seules responsables de la dérive des dérives des dépenses publiques : « Hormis une dérive des dépenses initialement prévues qui est du fait des collectivités territoriales, il n’y a pas de dérapage de la dépense de l’État ». Il s’agit d’un pur mensonge qui est démenti par l’analyse de la Cour ces comptes à propos du budget de l’Etat. De plus la loi interdit aux collectivités locales de s’endetter pour financer leur fonctionnement et leurs budgets doivent être équilibrés. La dette des collectivités est même en très légère diminution depuis 30 ans, passant de 9% du PIB en 1995 à 8.9% en 2023. L’Etat lui se permet de présenter depuis des dizaines d’années des budgets en fort déficit du fonctionnement. A tel point qu’actuellement les salaires des agents de l’Etat sont payés chaque année par le recours à la dette, fait particulièrement irresponsable et intenable à moyen terme. Tout cela à cause des diminutions d’impôts présentés comme de la bonne gestion, alors que la dette se creuse et que les générations futures vont payer lourdement pour gérer le pays.


Après le président, c’est le premier ministre qui fait de la politique réellement politicienne. Comme le gouvernement doit faire des économies parce qu’il a mal géré, à la suite des autres mais encore plus gravement, il propose, dans un interview à la Tribune du Dimanche, les 26 mai, une réforme de l’assurance chômage au 1er décembre 2024. L’éligibilité aux droits sera rendue plus difficile, la durée d’indemnisation réduite et aussi le durcissement des règles pour les seniors. Pour éviter un vote au parlement, Macron et Attal, procèderont par décret. Les parlementaires ne servent plus à rien sous Macron 2.

Nouvelles décisions illégales de la commission d’aptitude des commissaires enquêteurs contre Gabriel Ullmann

31 mai 2024

La justice censure à nouveau la commission d’aptitude aux fonctions de commissaire enquêteur de l’Isère, qui est composée, comme pour toutes ces commissions, en grande majorité par des maîtres d’ouvrage. Déjà l’année dernière, pratiquement à la même période, la cour administrative d’appel de Lyon avait annulé la radiation illégale de Gabriel Ullmann prononcée par cette commission Double échec pour le préfet de l’Isère dans ses attaques contre le commissaire enquêteur Gabriel Ullmann « ADES – Le Rouge et le Vert (ades-grenoble.org). Radiation de ses fonctions de commissaire enquêteur, à la demande du préfet de l’Isère Beffre, à la suite de son nombre d’avis défavorables jugé trop important lors de ses enquêtes publiques. Corinne Lepage avait qualifié ces commissions de « commissions bidon » dans une tribune parue dans le Monde.

Lire le reste de cet article »

Taxe foncière 2024 dans les grandes villes

31 mai 2024

Depuis la diminution puis la suppression de la taxe d’habitation, les communes ne disposent plus que de la taxe foncière comme levier fiscal. Une très grande majorité (plus de 80%) des grandes villes de plus de 100 000 habitants ont utilisé ce levier entre 2021 et 2024, notamment pour équilibrer leurs finances en particulier durant la période d’inflation, en augmentant le taux de la taxe foncière. Elles ont absorbé les augmentations des dépenses dues à l’inflation ou aux décisions gouvernementales que ce soit en fonctionnement ou en investissement. Mais les dépenses notamment d’énergie n’ont pas diminué.

Le cabinet FSL (Finances et Stratégies Locales) fait chaque année le point sur les décisions des grandes villes concernant les augmentations de leurs taux, voici comment ils les analysent pour les grandes villes :

Lire le reste de cet article »

« No parking, no business » en centre-ville : un mythe à déconstruire

31 mai 2024

Un article de Mathieu Chassignet, ingénieur transports et mobilité à l’Ademe dans le média The Conversation, déconstruit un mythe qui est fortement ancré notamment chez certains commerçants des centre villes. Cet article est fondé sur des études réalisées dans différentes grandes villes et non sur les présupposés qui pourraient être discutables.

Voici des extraits de cet article :

« Pour répondre aux difficultés du commerce de centre-ville, deux écoles se font face :

  • La première, souvent prônée par les commerçants, consiste à faciliter la circulation et le stationnement automobile en espérant drainer des clients éloignés.
  • La seconde, au contraire, propose de travailler sur l’ambiance urbaine, en reprenant de l’espace à la voiture au bénéfice des piétons, en misant sur le fait que ces derniers auront davantage tendance à venir s’y promener et y consommer.
Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

31 mai 2024

Ne pas manquer la Journée du Matrimoine le 14 juin 2024 à Grenoble. De 8h à 12h et de 14h à 18h, à l’auditorium du Musée de Grenoble – 5 place Lavalette. Le journal Gremag introduit cette journée et publie 2 articles passionnants sur le rôle des Grenobloises dans notre histoire locale. L’historienne Cl. Coulomb et l’historien JL Kastler y font part de leurs découvertes et analyses pertinentes.


Le Mois de la Fraîcheur. Organisé par La Métro visites guidées, balades, ateliers, espaces fraîcheur… En juin, la Métropole vous fait découvrir des solutions efficaces contre les fortes chaleurs et des espaces et bons gestes pour se rafraîchir : c’est le Mois de la Fraîcheur.


 Les locations de courte durée dans l’offre touristique de Grenoble-Alpes Métropole. Ce premier bilan des locations courte durée dans la métropole grenobloise (plus concentrées dans la ville centre) montre une certaine complémentarité entre les locations courte durée (plutôt estivales) et l’hôtellerie traditionnelle dont l’activité, associée au tourisme d’affaire, est plus régulière (septembre à juin). Les données 2021 semblent démontrer que le marché des locations de courte durée est plutôt associé au tourisme d’agrément, avec une hausse globale des nuitées marchandes, encourageante. Cependant son évolution doit être suivie de près pour éviter les dérives connues dans d’autres métropoles.

Lire le reste de cet article »

Agenda

24 mai 2024

Le 30 mai 2024, la Ville de Grenoble accueille le Collectif Nos services publics pour des échanges sur « Défis climatiques, sociaux et démocratiques : une seule solution, le service public ? » Journée ouverte à tous agent-es de la Fonction Publique et aux citoyens l’après-midi. Inscription (obligatoire pour la jauge de la salle et le buffet, offert, à midi) . Venez discuter, faire part de votre expérience et de vos attentes et idées pour renforcer le service public !

Election européenne du 9 juin 2024 : 37 listes !

24 mai 2024

Il y aura 37 listes à l’élection des représentants au Parlement européen du 9 juin prochain. Chacune de ces listes comporte 81 noms, avec une alternance de candidats de chaque sexe. Il y en avait 34 en 2019. La grande majorité de ces listes ne sont pas pour faire un score, mais se faire connaitre. En 2019 il y avait 34 listes, dont seules les 6 premières ont dépassé les 5% des exprimés et ont eu des élu-es.

L’ordre de présentation de ces listes a été arrêté par tirage. Il détermine l’ordre d’affichage sur les panneaux électoraux à compter du 27 mai (début de la campagne électorale) et de présentation des bulletins sur la table de décharge dans les bureaux de vote le jour du scrutin.

L’arrêté qui fixe les listes des candidats à l’élection des représentants au Parlement européen, est consultable ici

Lire le reste de cet article »

Bornes de piétonnisation : Grenoble prend les devants pour faire avancer le projet d’extension de la piétonisation de l’hypercentre

24 mai 2024

Voilà encore une polémique entre Grenoble et la Métro. A la manœuvre, le vice-président chargé des espaces publics métropolitains, Sylvain Laval, qui prend seul les décisions pour sa délégation ! Il est l’unique vice-président de la Métro à ne pas avoir fait valider par le conseil de Métro, un schéma directeur lié à sa délégation, précisant les priorités des actions sur les espaces publics, en particulier sur la voirie, de nombreuses communes se plaignent de cet état de fait.

La politique sur les espaces publics, c’est lui et lui seul qui décide. Il serait peut-être de bonne politique que la Métro décide avant la fin du mandat de préciser la politique sur l’espace public, notamment la voirie, qui a été transférée par les 49 communes à la Métro le 1er janvier 2015.

L’installation des bornes devant protéger les espaces piétonnisés est de la compétence exclusive de la Métro. Pourtant le vice-président décide seul encore, que c’est à la ville de payer (DL du 18 novembre 2024). Mais la ville a déjà payé car elle a vu son attribution de compensation diminuée en rapport avec les charges transférées. La Métro a tenté de faire croire que la ville lui avait transmis à tort les charges dues aux bornes installées dans la zone piétonne.

Lire le reste de cet article »

Grenoble adopte une délibération cadre pour les ainé-es, les aidant-es et l’intergénérationnel

24 mai 2024

La Ville de Grenoble est engagée depuis 2014 dans des politiques novatrices en matière intergénérationnelle. Elle a adopté le 13 mai 2024 une délibération cadre pour les ainé.e.s, les aidant.e.s et faire vivre le lien entre les générations.

La délibération cadre fait le bilan des actions menées depuis 2014 et un constat des besoins des aîné.e.s et aidant.e.s sur la commune. Ce cadre permet de penser la place des aîné.es dans la ville de demain et accompagne les personnes agé.es et les aidant.es dans leur choix de vie. Cette politique municipale, portée par Kheira Capdepon, adjointe au maire, en transversalité avec le CCAS est basée sur un principe simple : une liberté de choix dans son parcours de fin de vie pour permettre à toutes et tous de vieillir comme il le souhaite. Les objectifs sont multiples : l’accessibilité aux services publics, l’attention aux plus vulnérables et invisibles, l’intergénérationnel et la lutte contre l’âgisme.

Lire le reste de cet article »

Marc Garnier 1960-2024

24 mai 2024
Marc Garnier en 2010 devant Mounier

Marc Garnier s’en est allé soudainement, son cœur a cessé de battre !

Du cœur, il en avait beaucoup et pour beaucoup, ses enfants, ses petits enfants, Christine sa conjointe, toute sa famille et tellement d’autres.

C’était un homme généreux, qui mettait du cœur à tout ce qu’il entreprenait. Il avait un grand souci de protéger l’environnement, pour entretenir et laisser une terre humainement habitable aux générations futures.

Nous l’avons connu avec Pappirralp, société qui défendait l’utilisation rationnelle du papier en évitant le gaspillage des forêts. Elle commercialisait du beau papier, que ce soit des cahiers des blocs notes… ou des petites cartes qui offraient du plaisir à ceux qui les envoyaient et du bonheur à ceux qui recevaient les messages.

Lire le reste de cet article »

Premier bilan de la gratuité totale des transports en commun à Montpellier

24 mai 2024

Près de cinq mois après le lancement officiel de la gratuité totale des transports en commun pour l’ensemble des habitantes et des habitants de la Métropole de Montpellier sur le réseau bus et tramway, les premiers chiffres de fréquentation confirment ce choix très politique.

La métropole de Montpellier, qui a instauré en décembre dernier la gratuité totale des transports publics pour ses habitants, a annoncé ce 14 mai une hausse de la fréquentation de 23,7% au premier trimestre par rapport à la même période de 2019, avant la pandémie de Covid.

Montpellier est devenue la plus grande métropole européenne et la première métropole française à avoir mis en œuvre la gratuité totale des transports pour ses habitants.

On n’attend plus que la métropole de Grenoble pour aller dans cette direction.

Lire le reste de cet article »

La Cour Pénale internationale appelée à émettre des mandats d’arrêt contre trois dirigeants du Hamas et deux dirigeants d’Israël

24 mai 2024

Le Procureur auprès de la cour pénale Internationale a déposé le 20 mai 2024 des requêtes aux fins de délivrance de mandats d’arrêt contre trois dirigeants du Hamas d’une part et d’autre part contre deux dirigeants d’Israël.

Le traité fondateur de la Cour, confère à la CPI une compétence à l’égard de quatre crimes principaux : génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crime d’agression.

S’il n’existe pas suffisamment d’éléments de preuve, les juges peuvent ordonner au Procureur de fournir davantage d’éléments de preuve ou de modifier les charges, ou bien ils peuvent mettre fin à la procédure en rejetant toutes les charges.

Voici des extraits des requêtes du Procureur, qui rappelle que le 5 février 2021, la Chambre préliminaire I a estimé que la Cour pouvait exercer sa compétence pénale à l’égard de la situation dans l’État de Palestine et a conclu que sa compétence territoriale s’étendait à Gaza et à la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.

Lire le reste de cet article »

Le vert et le rouge : l’émergence du mouvement écologiste grenoblois, fin des années 1960 -juillet 1976

24 mai 2024

Voici la fin des extraits du travail de recherche effectué par Josselin SIBILLE en 2012.

12. Observations

En 1980, l’équipe d’Alain Touraine publie un ouvrage relatant un travail d’intervention sociologique réalisé avec des militants anti-nucléaires. S’appuyant sur certains témoignages, mais aussi sur l’implication de l’un des chercheurs au sein du mouvement anti-nucléaire, ils écrivent :

« Yves Le Gall s’est aperçu rapidement que les comités de Malville seraient récupérés par l’extrême gauche : l’extrême gauche grenobloise s’y précipitait massivement alors que, quelques semaines avant, elle manifestait un désintérêt complet pour les questions écologiques et nucléaires »[1]

En 1992, deux journalistes, Vincent Jacques le Seigneur et Raymond Pronier, par ailleurs tous deux militants chez les Verts publient Génération Verte, les écologistes en politique[2], ouvrage qui semble faire référence pour plusieurs historiens. Paraphrasant allègrement et sans le citer l’ouvrage de Touraine et de son équipe, ils écrivent :

Lire le reste de cet article »