Archives pour le mot-clef ‘droits des femmes’

Egalité entre les femmes et les hommes dans les services municipaux

Publié le 3 novembre 2017

Chaque année les collectivités locales doivent rendre un rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes en préalable au rapport d’orientation budgétaire. Le 9 mars 2015, la Ville de Grenoble a signé la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Cette charte repose sur 6 principes :

  • L’égalité des femmes et des hommes comme droit fondamental ;
  • La prise en compte des discriminations multiples et des obstacles ;
  • La participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision ;
  • L’élimination des stéréotypes sexués ;
  • L’intégration de la dimension du genre dans toutes les activités des collectivités ;
  • Des plans d’actions et des programmes adéquatement financés comme outils nécessaires pour faire avancer l’égalité des femmes et des hommes.

Lire le reste de cet article »

Salaires moyens à Grenoble et dans la métropole

Publié le 1 septembre 2017

L’INSEE rend public le salaire net horaire moyen total selon les catégories socioprofessionnelles en 2014. Il s’agit des salariés du privé et des entreprises publiques (hors agriculture) habitant la commune de Grenoble ou la métropole.

A noter que la durée du travail de 35 heures par semaine correspond à une durée mensuelle forfaitaire de 151,666 heures.

Systématiquement les salaires horaires sont inférieurs à Grenoble par rapport aux salaires dans l’agglomération.

Les salaires des femmes sont systématiquement inférieurs à celui des hommes, mais la différence est un peu moins prononcée à Grenoble (18% au lieu de 20%) et cette différence dépend beaucoup de l’âge. Les jeunes de 18 à 25 ans sont en moyenne un petit peu mieux payé à Grenoble qu’à la Métro.

Les écarts de salaire entre femmes et hommes augmentent très fortement avec l’âge, les plus de 50 ans gagent 80 % de plus que les 18-25 ans.

Lire le reste de cet article »

L’inégalité professionnelle femmes/hommes dans la fonction publique !

Publié le 25 août 2017

Le ministère de l’Action et des Comptes publics vient de rendre public le troisième rapport annuel sur l’égalité professionnelle entre les femmes (62% des agents, 61% dans la territoriale) et les hommes dans la fonction publique. Il faudrait plutôt parler d’inégalité.

Rédigé par la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), ce document de 350 pages, est composé de trois parties : « l’actualité de l’égalité professionnelle » dans la fonction publique, la deuxième partie trace un panorama comparé de la situation des agents publics et la dernière partie est le bilan annuel des nominations dans les emplois supérieurs et de direction.

A noter que plus diplômées que les hommes, les femmes sont moins payées. En 2014, le salaire net mensuel moyen (exprimé en équivalent temps plein annualisé) est, dans la fonction publique d’Etat, de 2.318 euros pour les femmes et 2.715 euros pour les hommes, dans la fonction publique territoriale de 1.800 euros pour les femmes et 1.984 euros pour les hommes, soit 11% d’écart.

Lire le reste de cet article »

La place des femmes dans l’espace public

Publié le 23 juin 2017

La fédération nationale des agences d’urbanisme édite « Traits d’agences ». Le numéro de printemps 2017 consacre son dossier à la place des femmes dans l’espace public, les politiques publiques et la politique, dossier intitulé « Toujours avec elles ».

« Toujours avec elles… dans l’espace public Les perceptions et les usages de l’espace public ne sont pas les mêmes pour les femmes et les hommes, mais ces différences restent encore peu étudiées pour guider les programmations et les aménagements. La pratique des espaces publics, des transports publics, de certains lieux ou quartiers reste souvent perçue par les femmes comme source d’insécurité, les obligeant à développer des stratégies d’évitement. Quelle connaissance réelle ou ressentie en avons-nous et comment les projets et politiques publiques peuvent-ils répondre à ces préoccupations ?

Lire le reste de cet article »

Développement du jeune enfant, modes d’accueil et formation des professionnels

Publié le 13 mai 2016

Familles-Enfants-FemmesLa ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes avait demandé en septembre 2015 à Sylviane Giampino, psychologue pour enfants et psychanalyste un rapport sur « le développement du jeune enfant, modes d’accueil et formation des professionnels ». Le rapport a été remis à la ministre le 9 mai 2016. Plus de 120 personnes ont contribué à cette mission. La ministre a insisté pour que les collectivités territoriales en soient les premières destinataires.

Lire le reste de cet article »

En mars 2016, le Planning Familial fête ses 60 ans

Publié le 11 mars 2016

affiche-planningLe 12 mars 2016 dès 20h30 est organisé un grand concert de célébration des 60 ans du Planning Familial à la Bifurk à Grenoble avec « Balani Sound System » et « Broussaï » : reggae, hip-hip, dub, ska, dancehall…

Le Planning Familial est un mouvement militant qui prend en compte toutes les sexualités, défend le droit à la contraception, à l’avortement ainsi que l’éducation à la sexualité. Il dénonce et combat toutes les formes de violences et de contraintes envers les femmes, lutte contre les discriminations et les inégalités sociales,

C’est pour une société plus juste, fondée sur l’égalité entre les femmes et les hommes, la mixité et la laïcité que le Planning Familial poursuit son action, démarrée en 1956 sous le nom de « La maternité heureuse » ; l’association réunissait des femmes et des hommes bien décidés à faire changer la loi de 1920 qui interdisait l’avortement, ainsi que la propagande anticonceptionnelle en France.

Lire le reste de cet article »

Le point sur les inégalités femmes/hommes dans la fonction publique

Publié le 19 février 2016

DecentralisationLe ministère de la décentralisation et de la fonction publique vient de publier une étude du Centre d’Etudes de l’Emploi (CEE) intitulée : « L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique, chiffres-clés 2014 ». Cette étude examine ces inégalités dans les trois composantes de la fonction publique : fonction publique d’Etat (FPE), territoriale (FPT) et hospitalière (FPH). Sont en cause la durée du travail (notamment le temps partiel) et la ségrégation professionnelle.

Lire le reste de cet article »

La ville durable creuserait les inégalités hommes-femmes !

Publié le 16 octobre 2015

C2DLe Conseil de développement de la Métro (C2D) s’était auto-saisi en 2013 sur les questions de genre et d’engagement démocratique. En septembre 2013, une projection-débat a été organisée avec une intervention d’Yves Raibaud, membre du Conseil de développement durable de la Communauté urbaine de Bordeaux, en charge du groupe de travail « Genre et ville » et maître de conférence à l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux. En juin 2014, le C2D a produit des recommandations pour la Métro :

 Rapport C2D – genre et engagement démocratique 2014.pdf

Lire le reste de cet article »

Egalité femmes-hommes, une petite avancée, dans les collectivités territoriales

Publié le 3 juillet 2015

Journal officielSelon le nouveau décret du 24 juin 2015, «  relatif au rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes intéressant les collectivités territoriales », à partir du 1er janvier 2016, ces dernières (de plus de 20 000 habitants) devront examiner, préalablement aux débats sur le projet de budget, un rapport annuel sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Les assemblées des régions qui résulteront d’une fusion ne devront toutefois remplir cette obligation qu’à partir du 1er janvier 2017.

Ce rapport obligatoire fera ressortir les inégalités souvent dénoncées entre les femmes et les hommes dans la fonction publique territoriale. Ce serait bienvenu que ce soit aussi imposé pour les autres fonctions publiques ainsi que dans le secteur privé.

Lire le reste de cet article »

Les femmes prennent leur place : le 8 mars 2014 dans l’espace public, le 30 mars à la mairie et dans la ville !

Publié le 9 mars 2014

8MarsJardinDeVilleLes femmes sont absentes de l’espace public : les rues, places, écoles, piscines, bibliothèques… quand ils portent des noms de personnes affichent quasi exclusivement des noms d’hommes : 3 % seulement des lieux publics portent un nom de femme ! A l’occasion du 8 mars 2014, Journée internationale des droits des femmes, le Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes « Grenoble Une ville pour tous » et toutes marque le changement en renommant un lieu emblématique de Grenoble par un nom de femme, et en demandant aux Grenobloises et Grenoblois de choisir ce nom à l’occasion d’une votation citoyenne.

Voir le détail de cette action sur le site du Rassemblement « Grenoble Une ville pour tous »

Lutte contre les discriminations, charité bien ordonnée doit commencer par soi-même !

Publié le 23 février 2013

Depuis quelques années, 2 ou 3 en fait, les collectivités territoriales ou assimilées (CG 38, les communes de l’agglomération, La Métro) commencent à se préoccuper des discriminations de toute nature (18 critères) qui pénalisent les gens au quotidien et qui permettent à d’autres, moins nombreux, de satisfaire leurs petits désirs misérables de domination. Ce souci des collectivités est louable et il faut les en féliciter. Cet effort rejoint, même si c’est tardivement, celui de nombreuses personnes et associations qui, depuis des décennies dans cette ville, essaient de faire en sorte que les principes fondateurs de la république (liberté, égalité, fraternité) trouvent une traduction concrète dans les faits et cela malgré la réduction des moyens dont elles disposent. Malheureusement, arrivées tardivement sur le champ de bataille, ces collectivités territoriales, ouvrières de la 25ème heure, ont tendance à vouloir se rattraper en donnant la leçon : «Vous les associations que faites-vous dans cette lutte contre les discriminations et comment faites-vous pour empêcher qu’elles se manifestent chez les habitants de cette ville ? Nous allons installer un observatoire pour en rendre compte et pour cela nous finançons une étude de faisabilité !»

Lire le reste de cet article »

Manifestation contre les violences faites aux femmes et pour le droit à disposer de son corps

Publié le 16 novembre 2012

En lien avec la journée nationale du 25 novembre contre les violences faites aux femmes

Rassemblement le samedi 24 novembre à 14h devant l’Hôpital Couple-Enfant de La Tronche. Déambulation sur l’itinéraire suivant : Pont de l’Ile-Verte, avenue Maréchal Randon, rue de la République, place Grenette, rue Félix Poulat
Accès : Tram B – arrêt La Tronche Hôpital.

Plus d’informations sur le site du planning familial de l’Isère : http://www.38.planning-familial.org/articles/plateforme-ivg-00209

L’Isère et Grenoble toujours à la pointe de la lutte contre toutes les discriminations

Publié le 18 mai 2012

En acceptant de favoriser l’accès au poste de ministre de Christiane Taubira et de Geneviève Fioraso (de laisser leur place ?), il faut saluer le geste conjoint d’André Vallini et de Michel Destot pour favoriser la lutte contre toutes les discriminations, et notamment celles dont étaient jusqu’ici victimes les femmes dans les responsabilités gouvernementales. Une très bonne initiative qui s’inscrit dans une longue tradition locale et qui, n’en doutons pas, en appellera d’autres tant les discriminations, en tous domaines, empêchent le plein épanouissement républicain.

Le projet MALIN, pour l’aide alimentaire aux plus démunis, pas si malin…

Publié le 16 mars 2012

Tous droits réservés (photo DR)

« Donnez un poisson à un enfant il mangera un jour, apprenez lui à pêcher, il mangera toute sa vie »

Dans un pays riche comme la France, la malnutrition des enfants et des adultes est révoltant. Grenoble n’échappe pas à ce fléau, d’où l’idée de proposer un projet nommé « MALIN » pour l’aide alimentaire aux plus démunis.

On ne sait pas si c’est malin pour les bénéficiaires, mais pour la multinationale de produits laitiers fournisseur de l’opération, c’est un bon placement à court, moyen et long terme.

Ce projet initié au plan national, a donné lieu à un protocole d’accord en 2010, entre des institutionnels, professionnels de santé publique, associatifs et industriels pour faciliter l’accès aux « produits alimentaires adaptés à la nutrition infantile à prix réduits. »

 Comment çà fonctionne

Le programme MALIN s’adresse aux enfants en bas âge moins de 4 mois à 3 ans.

Il consiste à sensibiliser les familles aux bonnes pratiques en matière de nutrition et de renforcer les connaissances sur l’alimentation de la femme enceinte, sur l’allaitement et l’alimentation de la mère et de l’enfant, sur la diversification alimentaire.

Son autre objectif est de « faciliter l’accès des familles en situation de précarité, RSA socle ou celles vivant sous le seuil de pauvreté à une alimentation adaptée aux besoins nutritionnels des enfants en bas âge ».

« Les familles inscrites peuvent se renseigner pour recevoir des actions d’accompagnement individuelles ou collectives, dans les maternités, centres PMI, etc. »

« Ces familles recevront tous les trimestres, des chèques de réduction, nominatifs d’une valeur totale de 315 €, entre le 5ème et le 21ème mois de l’enfant. Les chèques sont valables 3 mois dans tous les supermarchés qui vendent… » des produits commercialisés par une multinationale des produits laitiers.

Cette idée pourrait voir le jour à Grenoble, par l’intermédiaire du CCAS.

Lire le reste de cet article »

Le Planning Familial de l’Isère fête ses cinquante ans

Publié le 18 novembre 2011

Le Planning Familial de l’Isère invite à la projection d’un court-métrage suivi d’un débat en présence de nombreuses associations (Osez le féminisme, SOS homophobie, Axés…), de personnels de santé et de l’Education Nationale, le vendredi 25 novembre, de 18h30 à 21h à EVE sur le campus universitaire.

Le court-métrage présenté au cours de cette soirée apportera, sur le Planning Familial, un regard croisé entre les militants d’hier et les citoyens d’aujourd’hui.

Il évoquera la création mouvementée du Planning Familial à Grenoble le 10 juin 1961, son fonctionnement et son évolution, et apportera une réflexion sur la place du Planning Familial de nos jours. Le débat qui s’en suivra, entre les invités et des membres du Planning Familial, constituera enfin un moment privilégié d’échanges autour de la fragilité des acquis (avortement, contraception, égalité femme/homme) et de la lutte constante nécessaire pour consolider les libertés individuelles.

Quand un UMP38 bat la campagne

Publié le 9 septembre 2011

Elu depuis 1971 à diverses fonctions : maire, conseiller général, conseiller régional, député, Bernard Saugey, sénateur sortant qui conduit l’une des quatre listes de droite, sait parler aux grands électeurs qui vont se prononcer le 25 septembre prochain. On ne s’étonnera pas de sa conception toute particulière de la politique qui fait, qu’en tant que sénateur, son carnet d’adresses est une qualité essentielle à ses yeux. L’un de ses principaux engagements consiste à « Renforcer la défense juridique et judiciaire des élus ». Voilà qui témoigne d’un souci constant de l’intérêt général, qui en douterait ? D’ailleurs ne met-il pas en avant ses « expérience et compétence au service de tous » ?

Lire le reste de cet article »

Changement à la tête du planning familial

Publié le 22 juillet 2011

En juillet 2011, le Mouvement Français pour le Planning Familial de l’Isère a procédé à l’élection des administrateurs-trices bénévoles de l’association. Cette année est marquée par un renouvellement du bureau de l’association et des évolutions au sein du Conseil d’Administration, un signe de bonne santé pour une organisation qui fête les 50 ans de la première consultation, en 1961, à Grenoble.

Objectifs 2011 – 2012 :

  • renforcer le fonctionnement de l’association,
  • établir un dialogue régulier et constructif avec les personnels salariés des différents centres dont le financement est assuré pour une bonne part par le Conseil Général
  • poursuivre le développement des actions en direction des jeunes,
  • animer le débat public en travaillant en partenariat avec les associations qui partagent nos préoccupations en matière de droits des femmes, de respect des personnes, d’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Voici le nouveau bureau du planning de l’Isère : Mathilde DUBESSET, présidente, Claude JACQUIER, trésorier, Sylvie BERTHIER, secrétaire, Julia LOPEZ et Stéphanie GANDILHON

Le conseil municipal du 20 juin 2011 : toujours plein de surprises !

Publié le 24 juin 2011

Comme il se doit, l’Adjointe au logement a fait une présentation des nouvelles aides proposées pour l’aide à la construction de logements sociaux. Pas d’innovations, c’est un « copier-coller » des décisions de l’an dernier. Par contre, nous avons eu droit à un super couplet sur les citoyens qui font des recours permanents et sont donc responsables des retards dans la construction de logements sociaux. Il est vrai que la programmation 2011 est assez catastrophique : 208 logements sociaux au lieu de 300 comme les années antérieures, mais les recours n’y sont pour rien.

Le recours contre la révision simplifiée du PLU (Plan Local d’Urbanisme) que le Tribunal Administratif a jugé illégale entraîne évidemment des retards pour l’aménagement de la nouvelle ZAC Presqu’île. L’Adjointe au logement considère que le recours contre la rocade aurait dû être le point final des procédures et qu’il est irresponsable d’avoir fait un recours contre la révision simplifiée du PLU. Mais le PLU comprenait la rocade ! Qu’en est-il de l’illégalité de la procédure ? Elle ne répond pas en public sur cette question. Pourtant, il ne s’agit pas d’une petite illégalité, car la différence entre révision simplifiée et révision normale est d’importance. La révision normale suppose de procéder comme on le ferait pour l’élaboration du PLU, en reprenant notamment le débat politique sur le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable). Et c’est cela qui gêne la majorité qui ne veut pas clarifier sa politique de construction débridée.

Peu après c’était au tour de l’adjoint aux déplacements d’y aller de son discours contre les citoyens qui font des recours sur des permis de construire, mais lui, visait le collectif d’habitants « Vivre à Berriat » (voir l’article à ce sujet).

Lire le reste de cet article »

8 femmes

Publié le 11 mai 2011

Non, ce n’est pas un titre de film, c’est le nombre de conseillères générales qui figurent, noyées au milieu de 58 hommes, en une d’Isère Magazine de mai 2011, une-trombinoscope du nouveau conseil général. Un coup d’œil suffit pour voir que la diversité en général, et la parité en particulier, n’ont absolument pas progressé suite aux élections : hommes, blancs, la cinquantaine bien sonnée, costume-cravate de rigueur. Et ce n’est pas la réforme des collectivités qui va améliorer les choses !

Côté groupes politiques, l’UMP réussit l’exploit de n’avoir aucune élue sur 7, idem pour les non inscrits (4) et les sans étiquettes (4),  0 sur 1 pour l’homme de droite hors groupe, 4 femmes sur 29 pour le PS et apparentés, 1 sur 4 pour les divers-droite, 2 sur 7 pour le PC. Les écologistes, seuls à avoir présenté des candidatures avec une parité parfaite (14 hommes, 14 femmes), ont également le seul groupe paritaire au CG38, avec 2 élu-e-s : 1 femme, 1 homme !

UMP 38 loin de la parité et de la démocratie…

Publié le 25 février 2011

Comme l’UMP 38 est mise sous tutelle, c’est Paris qui a tranché pour désigner les candidats pour les cantonales, désignation très démocratique !

L’UMP a eu du mal à mettre des candidats dans tous les cantons renouvelables, seulement 23 présentés ou soutenus sur 29. De plus seules 5 candidates ont été sélectionnées, mais l’UMP fait un peu mieux que le PS (5 femmes sur 27).

Ces deux partis sont battus à plate couture par les écologistes qui présentent la parité parfaite (14 femmes pour 28 cantons).