Archives de avril 2021

Agenda

Publié le 30 avril 2021

Manifestation du 1er mai départ à 10 h Gare de Grenoble.

Le nouveau siège du CCAS de Grenoble est ouvert

Publié le 30 avril 2021
© Ville de Grenoble

Les nouveaux locaux du CCAS sont ouverts au 47, avenue Marcelin-Berthelot à Grenoble, dans l’ancien siège du Crédit Agricole. D’une surface de plus de 20 000 m² (dont 10 000 m² de bureaux), le bâtiment est doté de 474 postes de travail dont 155 pour le CCAS et le reste sera occupé progressivement par des agents de la ville de Grenoble. Le coût d’achat de ce bâtiment a été de 8 M€ et les travaux d’aménagement de 5,7 M€. Cette opération va permettre de faire des économies de fonctionnement à la Ville qui abandonnera des locaux dispersés dans la ville pour d’autres services en vendant ou en arrêtant de louer ces locaux.

Lire le reste de cet article »

La propagation du virus dans les eaux usées d’Aquapole diminue lentement

Publié le 30 avril 2021

Depuis le 10 avril, les mesures de présence du covid-19 indiquent une légère baisse dans les eaux usées d’Aquapole. Le niveau de début mars 2021devrait être retrouvé, mais il reste tout de même important. Ce qui indique que la pression sur le système de soins va rester élevée durant encore des semaines.

Le graphique ci-dessous est édité par le réseau Obépine.

Politique politicienne

Publié le 30 avril 2021
fou

Le 27 avril 2021, M. Coigné, maire de Sassenage a été condamné en 1ère instance par le tribunal judiciaire de Grenoble pour prise illégale d’intérêt à 2000 € d’amende et 2 ans d’inéligibilité. Il va faire appel. Il lui est reproché d’avoir renouvelé le bail d’un logement d’urgence pour sa fille en 2018. Comme il ne se représente pas à l’élection départementale, il ne sera plus président de l’EPFL et conservera son mandat de maire tant que la condamnation n’est pas confirmée.


Elections de fin juin, la campagne électorale sera réduite à sa plus simple expression. Pas de réception du public dans les permanences électorales, pas de réunions électorales ni dans un établissement recevant du public, ni sur la voie publique… La campagne pour les régionales et départementales risque d’être discrète. Par contre les manifestations déclarées seront possibles. Un petit malin explique que cette possibilité serait plutôt négative pour LREM puisqu’en général les manifestations sont organisées contre le pouvoir en place… Tout savoir sur le déroulement des élections ici.


Selon « Transparency international France », 323 députés de la majorité s’engageaient à promouvoir les bonnes pratiques en matière de transparence du lobbying à l’Assemblée nationale et plus particulièrement la transparence de leurs rencontres avec les lobbies ainsi que le « sourcing » des amendements parlementaires proposés par des représentant d’intérêts. Seuls 49 (15,9%) des signataires de la tribune rendent public l’agenda de leurs rencontres avec des lobbyistes. Parmi les 49 députés, 44,9% le font sur les réseaux sociaux, 51% sur leur site, sous format sous licence ou peu exploitable (PDF, agenda sous licence), tandis que seulement deux députées publient leur agenda sous un format ouvert.


Le maire de Sassenage a décidé d’interrompre les abonnements des périodiques d’actualité à la médiathèque municipale. En fait c’est le Canard Enchainé qui était visé en premier lieu car il a rappelé les ennuis du maire avec la justice (sa fille a eu un logement d’urgence alors qu’elle n’en avait pas le droit). Pour M. Coigné, qui fait toujours dans la dentelle, le Canard enchainé « ne correspond pas à la politique culturelle de la ville…» et cet arrêt des abonnements mettra un terme à une concurrence déloyale aux buralistes ! L’Association des Bibliothécaires de France rappelle dans un communiqué que « Ni concurrentielles, ni privatisables, les bibliothèques sont des biens communs au service de tous ». A Sassenage un comité d’usagers s’est constitué pour défendre la médiathèque au service de tous.

Les revenus moyens des habitants des communes de l’agglomération

Publié le 30 avril 2021

La moyenne des revenus déclarés des habitants de la métropole est de 14 930 € par habitant. Il y a 38 communes où le revenu moyen est supérieur ou égal à cette moyenne.

Grenoble fait partie des communes où la moyenne est la plus basse, elle est classée en 43ème position sur 49 avec un revenu moyen de 13 729 €. La commune où la moyenne est la plus élevée est Corenc avec plus de 31 000 €/h, soit trois fois plus que la moyenne de Saint Martin d’Hères qui, avec 10 000 €/h, est classée 49ème.

Les politiques publiques ne sont pas les mêmes en fonction des réalités sociales dans les différents territoires, la solidarité doit aussi s’exercer au niveau métropolitain.

Lire le reste de cet article »

La mort annoncée du glacier de Sarennes

Publié le 30 avril 2021
© Emmanuel Thibert / INRAE

C’est le glacier des Alpes qui est surveillé depuis le plus longtemps (1949). Situé à 65 km de Grenoble, entre 2900 et 3000 m d’altitude, il va disparaitre définitivement d’ici trois ou quatre ans à cause du changement climatique. Il est étudié par les glaciologues de l’unité de recherche grenobloise ETNA (Érosion Torrentielle, Neige et Avalanche) d’INRAE. « Sa surface, qui est aujourd’hui de quelques hectares, a fortement diminué au cours du XXe siècle, passant ainsi de 124 ha en 1908 à 85 ha en 1952 et 41 ha en 2003, 12 ha en 2009 et 9 ha en 2014. Son épaisseur actuelle est estimée à environ 10-20 m de glace d’après des mesures radar effectuées en 1992. Il a perdu localement plus de 120 m d’épaisseur depuis le début du XXe siècle. »

« Tous les ans depuis 1949, des scientifiques montent observer ce site. Il s’agit de la plus longue série de mesure de tout l’arc alpin, et la seconde plus longue série au monde derrière celle du glacier Storglaciären, en Suède, initiée en 1946. Chaque printemps, des prélèvements sont effectués pour mesurer le volume de neige, le peser, en mesurer la densité et en donner l’équivalence en mètre d’eau pour suivre l’enneigement hivernal. Quand la neige a fondu, l’épaisseur de glace est mesurée à partir de balises insérées à dix mètres de profondeur. « Le glacier a perdu 100 mètres d’épaisseur, il reste au point le plus haut 10 mètres d’épaisseur de glace », relève le glaciologue.

Lire le reste de cet article »

Grenoble lance une plateforme de soutien pour les jeunes

Publié le 30 avril 2021

Si les initiatives et dispositifs de solidarité de la ville, du CCAS et de leurs partenaires sont nombreux et efficaces, il existe cependant des jeunes à Grenoble qui ne disposent pas des informations pour satisfaire leurs besoins, leurs envies et faire valoir leurs droits. Pour les aider, Grenoble lance une plateforme qui centralise de nombreuses informations, lance le parrainage solidaire et organise des distributions alimentaires

La plateforme « jeunes-Grenoble » est un nouvel outil d’information à destination des jeunes : « Alors qu’un troisième confinement isole et fragilise d’avantage les plus précaires et particulièrement les jeunes, Grenoble lance la version bêta d’un outil à destination des 16-25 ans qui vise à regrouper les solutions en un seul espace. Initialement prévu pour la rentrée 2021, la situation sanitaire a incité la Ville à accélérer son déploiement.

Lire le reste de cet article »

Le conseil d’Etat valide durablement la surveillance de masse

Publié le 30 avril 2021

Le 21 avril 2021, le Conseil d’Etat a rendu un arrêt (n°393099) qui décide de ne pas appliquer un arrêt de la cour de justice européenne du 6 octobre 2020 qui décidait que le droit français concernant le renseignement et la conservation généralisée des données de connexion étaient contraire aux droits fondamentaux.

« La Cour de justice confirme que le droit de l’Union s’oppose à une réglementation nationale imposant à un fournisseur de services de communications électroniques, à des fins de lutte contre les infractions en général ou de sauvegarde de la sécurité nationale, la transmission ou la conservation généralisée et indifférenciée de données relatives au trafic et à la localisation. »

Lire le reste de cet article »

L’intelligence artificielle fait peser des risques sur les droits et libertés

Publié le 30 avril 2021

Le 21 avril, la Commission européenne a rendu public son projet de réglementation en matière d’intelligence artificielle (IA) en fonction des risques qu’elle fait peser sur les droits et libertés. Quatre échelles de risques sont définies : risque inacceptable, risque élevé, risque limité et risque minime.

La Commission entend interdire les utilisations des IA inacceptables, par exemple les systèmes de notation sociale et toutes celles qui “manipulent le comportement humain afin de priver les utilisateurs de leur libre arbitre”.

Les IA à haut risque pour les droits ou la sécurité des citoyens seront les plus encadrées, par exemple : la gestion des infrastructures critiques comme les transports ; l’éducation et la formation ; l’accès à emploi et la gestion des ressources humaines ; la justice et le maintien de l’ordre ou encore la gestion des processus démocratiques. La mise sur le marché d’IA appliquées à ces domaines seront conditionnées à une évaluation des risques ; des garanties apportées sur la qualité des données pour éviter les risques de discrimination ; une traçabilité des calculs et résultats ; une information claire à l’intention des utilisateurs et enfin un contrôle des systèmes par l’humain. Ces IA à haut risque seront soumises à un contrôle de conformité et répertoriées dans une base de données européenne. Elles auront un marquage CE avant leur mise sur le marché, toute évolution de l’IA passant par un nouveau contrôle de conformité.

Lire le reste de cet article »

Cinquante ans de réponse pénale à l’usage de stupéfiants (1970-2020)

Publié le 30 avril 2021

C’est le titre de la publication, Tendances n° 144, de l’OFDT (Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies) d’avril 2021. L’OFDT est l’un des relais nationaux de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA), basé à Lisbonne, qui a pour mission de fournir des informations objectives fiables et comparables au niveau européen sur le phénomène des drogues illicites et des toxicomanies et leurs conséquences (www.emcdda.europa.eu).

Dans la conclusion de son étude, l’OFDT, un peu désabusé, remarque, en termes diplomatiques que la politique suivie est dans une impasse : le renforcement de la répression ne fait pas baisser la consommation et l’aspect sanitaire de la consommation est maintenant oublié.

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 30 avril 2021

Loi « Sécurité globale » le Conseil Constitutionnel est saisi pour en contrôler la constitutionnalité. Notamment l’article 24 pénalisant la diffusion malveillante d’images de policiers qui fait peser sur la liberté d’expression ainsi que sur la liberté de la presse une grave menace, ainsi que les dispositions concernant l’expérimentation des compétences de police judiciaire par certaines polices municipales au motif notamment d’une rupture de l’égalité. Des parlementaires contestent plus de la moitié des articles.


L’INSEE publie une étude sur le revenu disponible des ménages par habitant dans l’Union européenne. Données annuelles de 2008 à 2018 par pays.


En France, en 2020, hausse plus forte des décès pour les personnes nées à l’étranger que pour celles nées en France, surtout en mars-avril. Les décès ont fortement augmenté en France en 2020 : + 9 % par rapport à 2019, toutes causes de décès confondues. Les décès de personnes nées à l’étranger ont augmenté deux fois plus que ceux de personnes nées en France : + 17 % contre + 8 %.  La hausse a été la plus forte pour les personnes nées en Afrique (+ 55 % pour les décès de personnes nées au Maghreb, + 117 % pour celles nées dans un autre pays d’Afrique) ou en Asie (+ 92 %).


Avis négatif du Conseil national d’évaluation des normes sur le projet de loi 4D. Le projet de loi 4D (différenciation, décentralisation, déconcentration et diverses mesures de simplification de l’action publique locale) ne répond que partiellement aux attentes exprimées par les élus locaux d’aller vers une nouvelle étape de la décentralisation.

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 23 avril 2021

Samedi 24 avril à 14h30 sur la place André Malraux à Grenoble, manifestation de soutien aux démocrates turcs pour le procès «Kobané» du 26 avril à Ankara. Liberté pour les démocrates et progressistes en Turquie. Non à la répression contre le HDP et ses militants, libération immédiate de Selahattin Demirtas. Libération des prisonniers politiques. Liberté pour les prévenus du « procès Kobané ». A l’appel de nombreuses organisations associatives, syndicales et politiques.

Alerte au ralentissement brutal des projets de constructions de logements sociaux dans l’agglomération en 2020 et 2021

Publié le 23 avril 2021

Traditionnellement, il y a toujours un ralentissement des constructions de logements (privés et sociaux) lors du changement des mandats municipaux. Nationalement, en 2020 il y a eu un recul de 15% des permis de construire et de 7% des mises en chantier et au premier trimestre 2021 la chute des permis de construire est de plus de 12% par rapport à une année classique.

Dans l’agglomération grenobloise, il apparait une chute beaucoup plus prononcée et concernant le logement social (plus de 50 %) les demandes d’agrément sont très faibles pour l’année 2020 et aussi pour 2021.

Il est urgent que l’ensemble des acteurs agissant sur le logement social, les maires, la Métropole, l’Etat et les bailleurs sociaux se réunissent pour trouver les parades à cette inquiétante rupture par rapport aux engagement pris dans le Programme Local de l’Habitat.

La demande de logement social est très forte dans l’agglomération (17 000 demandes) si rien n’est fait dans quelques années (2023-2024) la situation deviendra catastrophique par manque de nouveaux logements qui n’auront pas été lancés en 2020 et 2021.

Lire le reste de cet article »

Une prochaine modification importante du PLUi métropolitain

Publié le 23 avril 2021

Le 12 mars 2021, le Conseil de métropole a adopté une délibération définissant les objectifs et les modalités de la concertation préalable à la modification n°1 du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole.

Jusqu’à présent il n’y a eu que des mises à jour et une modification simplifiée. La mise à jour n°1 a été arrêtée le 24 juillet 2020 et la mise à jour n° 2 a été arrêtée le 1er mars 2021. La première modification simplifiée va prochainement être adoptée (le 21 mai) après avoir recueilli les avis des habitants durant un mois avant fin mars 2021.

Pour la modification (non simplifiée), la concertation du public aura lieu du 3 mai au 3 juin 2021.

Lire le reste de cet article »

Les proches de la Lyonnaise des Eaux – Suez et de Macron sont récompensés

Publié le 23 avril 2021

Après plusieurs mois de conflit, Veolia et Suez, les deux sociétés françaises qui se disputent la gestion de l’eau et des déchets en France et à l’international, ont annoncé le 12 avril un accord de principe sur leur rapprochement. Mais on ne connaitra les détails de l’accord que plus tard. Les actifs français de Suez devraient être rassemblés dans une nouvelle entité dont on connaitra les actionnaires définitifs vers la mi-mai. Il devrait y avoir au moins la Caisse des dépôts (CDC) et Meridiam (fonds de pension). C’est ce fonds de pension qui devrait être le nouveau pilote de l’ensemble des contrats de délégation de service public de Suez avec les collectivités.

Des actions en justice sont déjà déposées qui peuvent mettre en cause ce bel édifice qui n’est pas prêt d’être stabilisé. Par exemple, le 22 avril, les syndicats CGT, CFDT et CFTC de Suez ont porté plainte auprès du Parquet national financier (PNF) pour trafic d’influence dans l’affaire de l’OPA de Véolia sur Suez avec Engie et Meridiam. La plainte vise nommément Antoine Frérot, PDG de Veolia, Jean-Pierre Clamadieu, président du conseil d’administration d’Engie, Thierry Déau, PDG de Meridiam, et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée.

Deux personnalités politiques grenobloises sont particulièrement intéressées à cette restructuration capitaliste, MM. Noblecourt et Destot. Le premier étant embauché par Méridiam comme « directeur de l’investissement local durable » et le deuxième ayant été nommé par Engie – Suez comme administrateur rémunéré par GRT Gaz depuis le 24 novembre 2018.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 23 avril 2021
fou

Déontologie universitaire, où es-tu ? Le président de l’université de Grenoble (M. Lakhnech) persiste dans le déni de ce qui s’est passé lors des sélections de projets de l’IDEX où l’ancien président (P. Levy) avait allègrement violé les règles déontologiques les plus élémentaires, ce qui a conduit le tribunal administratif à annuler les décisions prises à cette époque. Sur TéléGrenoble, le 19 avril, M. Lakhnech était interrogé sur l’IDEX, et la journaliste l’interroge sur les manquements à la déontologie. Il répond en disant que les problèmes déontologiques observés sont communs à toutes les universités engagées dans des démarches de type IDEX, ce qui est bien évidemment faux : aucune de ces universités n’a laissé son Président violer deux règles parfaitement claires (violation de la composition de la commission de sélection de projets, violation du code de conduite interdisant clairement d’examiner un projet porté par un proche). Voir sur Télégrenoble le droit de réponse du 20 avril de M. Cinquin qui a obtenu le jugement du tribunal administratif (vers 7 minutes).


A Grenoble il y a toujours de l’innovation. L’association nationale « 60 millions de piétons » qui milite pour que la marche à pied soit une mobilité prioritaire, est représentée à Grenoble par une personne qui s’oppose à la piétonisation du centre-ville au prétexte que les piétons ne seraient plus protégés des vélos !!! En fait cette personne est un militant actif de la fédération de l’Isère des Républicains et travaille étroitement avec l’ancien maire corrompu, il vient d’être élu membre du comité de la 1èrecirconscription. Heureusement le ridicule ne tue plus.

Bilbao, Grenoble, Lilienthal et Mönchengladbach remportent les prix européens de la mobilité durable

Publié le 23 avril 2021

Le 19 avril, ces quatre villes ont été récompensées pour leurs réalisations en faveur d’une mobilité plus propre, plus écologique et plus durable. Ces prix récompensent des initiatives remarquables menées en 2020. Le thème annuel de la Semaine européenne de la mobilité et du prix du meilleur plan de mobilité durable (PMUD) était « Une mobilité zéro émissions pour tous ».

La commission européenne attribue au SMMAG le prix du meilleur plan de mobilité durable de l’aire grenobloise. Il s’agit du PDU 2030 qui avait été arrêté par le SMTC le 7 novembre 2019, sous la présidence de Yann Mongaburu.

« Le PDU est un document de planification qui traite de l’organisation des déplacements à court et moyen terme. À ce titre, il ne concerne pas uniquement les transports en commun mais bien l’ensemble des modes de déplacements tels que le vélo, la marche à pied, la voiture, la moto ou encore le train.

Lire le reste de cet article »

Potentiel financier et fiscal des communes de la Métro

Publié le 23 avril 2021

Au moment où la métropole doit mettre en place un pacte financier et fiscal entre les communes (obligation légale), il est intéressant d’examiner un paramètre qui entre dans les analyses notamment pour la détermination de la Dotation de Solidarité Communautaire (DSC) que verse la Métro aux communes chaque année et dont le montant total est de 23,5 M€, la Métro doit revoir le calcul de la DSC afin qu’il réponde aux exigences légales.

Ce paramètre est le potentiel fiscal par habitant, c’est un indicateur qui peut permettre de comparer la richesse fiscale potentielle des collectivités les unes par rapport aux autres. Un produit fiscal théorique est ainsi calculé, correspondant au montant d’impôts qu’encaisserait chaque collectivité si elle appliquait à ses bases nettes d’imposition les taux moyens.

Ce potentiel fiscal est rapporté au nombre d’habitants afin de permettre plus facilement des analyses et des comparaisons.

Lire le reste de cet article »

Agriculture urbaine : 48 nouveaux “Quartiers fertiles”

Publié le 23 avril 2021

Les projets “Les Quartiers fertiles” visent à déployer l’agriculture urbaine sous toutes ses formes (jardins d’insertion, micro-fermes urbaines, projets complexes…) dans une centaine des 450 quartiers du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), mis en œuvre par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). 75 lauréats ont déjà été annoncés lors des deux précédentes vagues et 48 nouveaux lauréats ont été dévoilés le 16 avril, dans le cadre de la deuxième vague.

On y trouve les projets de Grenoble-Echirolles : Ferme urbaine coopérative de Grand’Alpe et de Saint-Martin-d’Hères : Champiloop – les champignons comme solution.


Ferme urbaine coopérative de Grand’Alpe, la description synthétique du projet

« Le projet consiste en la création d’une ferme urbaine coopérative sur un terrain d’environ 1,5ha, à l’interface de plusieurs quartiers. La ferme produira des légumes à destination des habitants des quartiers, via un système de paniers (type AMAP). Les habitants devront en contrepartie participer à la vie de la ferme. D’autres services seront développés, comme la formation de médiateurs pairs autour du bien vivre alimentaire. Ces médiateurs participeront, au même titre que la ferme, à la sensibilisation des habitants sur les questions alimentaires et d’environnement. 

Type de projet : Production, services

Quartier NPNRU : Villeneuve-Village Olympique (Grenoble) et Essarts-Surieux (Echirolles) 

Porteur de projet : Collectif Autonomie Alimentaire de Grenoble 

Calendrier : préfiguration du projet de février à septembre 2021, installation de la ferme de février 2022 à septembre 2022, stabilisation du projet en 2023 »


Champiloop, les champignons comme solution, la description synthétique du projet

Le projet consiste en la création d’une champignonnière dans un parking silo en jachère, par une entreprise locale : Champiloop. Déjà basée sur l’agglomération grenobloise, l’objectif est de développer l’activité sur la fabrication de substrat avec des intrants locaux. La production sera vendue sur site, via le réseau AMAP ou encore à des restaurateurs. En parallèle, des ateliers pédagogiques autour de la production alimentaire auront lieu dans des locaux annexes.

Type de projet : Production, transformation

Quartier NPNRU : Quartier Renaudie, Saint-Martin d’Hères

Porteur de projet : Champiloop

Lutte contre la corruption, le rapport de l’Agence française anticorruption

Publié le 23 avril 2021

Le 31 mars 2021, l’AFA (Agence française anticorruption) publie son rapport annuel d’activité 2020.

L’AFA est un service créé par la loi du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique (loi Sapin II). Elle a remplacé le Service central de prévention de la corruption (SCPC). Elle est placée auprès du ministre de la Justice et du ministre en charge du Budget. Elle doit aider les autorités compétentes et les personnes qui y sont confrontées à prévenir et à détecter les faits de corruption, de trafic d’influence, de concussion, de prise illégale d’intérêt, de détournement de fonds publics et de favoritisme. Elle estime que l’engagement des acteurs publics dans la lutte contre la corruption a été moins important que celui des acteurs économiques. Elle note une faible maturité des acteurs publics dans la maîtrise des risques d’atteintes à la probité : « très peu d’acteurs publics disposent d’un code de conduite précis et complet, encadrant notamment les conditions d’acceptation des cadeaux et invitations ».

Lire le reste de cet article »